Test PS Vita

ps-vita-review-01

Dans un monde où le jeu mobile a radicalement changé au cours des dernières années, il y a une pression intense de la part des constructeurs de consoles portables «traditionnelles», pour attirer ou retenir les joueurs. Bien sûr, les plates-formes concurrentes (essentiellement les smartphones) bénéficient du grand avantage d'avoir une a « killer-app », à savoir la possibilité de les utiliser pour passer un appel, ce qui les rend presque omniprésentes, et en font également par conséquent, des plateformes de jeux populaires (il est rare d’acheter un smartphone + abonnement "pour jouer"). Bien que le jeu tactile bénéficie actuellement d’un succès indéniable en tous points de vue (téléchargements, revenus, etc.), la question que doit se poser un constructeur de consoles portables, est la suivante: ma console est-elle assez bien pour amener un utilisateur lambda à l’acheter et à l’emporter avec lui, en plus d’un smartphone?

Sony est dans une position très intéressante car il joue vraiment dans les deux camps: d’une part, la société a des perspectives intéressantes avec ses téléphones Android XPERIA, et son programme Playstation Certified pour smartphones Android est tout aussi important que le matériel. D’autre part, Sony possède la PlayStation Vita, qui est une console de jeu portable puissante et un dispositif multimédia complet. Dans ce test, nous couvrirons les différents aspects de la PS Vita, afin d’essayer de vous donner une idée de son utilisation dans le monde réel. Au-delà du battage médiatique et des spécifications techniques, il n’y a rien de tel que l’expérience utilisateur et les  jeux disponibles pour démontrer le potentiel d’une console.

Design (très adapté pour les jeux)

A première vue, la PlayStation Vita est bien plus épaisse que les smartphones qui existent sur le marché. Mais lorsqu’on la tient entre les mains, il est clair que l’ergonomie de jeu est nettement meilleure que sur un smartphone ou une tablette. Son épaisseur lui permet justement d’être bien tenue en main, et les différents boutons de contrôle sont naturellement adaptés à la position des doigts, ce qui rend l’ensemble confortable à utiliser (surtout pendant des heures).

Tous les boutons « cliquent » assez bien et les sticks analogiques se sont révélés être suffisamment précis pour tous les types de jeux, allant de Ridge Racer (courses de voitures), à Uncharted (aventure en mode 3ème personne). Le bouton avant gauche + droite sont aussi très accessibles et sont naturellement placés là où sont positionnés les index. Juste au-dessus des boutons PlayStation, on peut apercevoir la caméra frontale.

Sur la face avant, on trouve le bouton de mise en marche et de contrôle du volume, ainsi que le lecteur de carte et un port supplémentaire. Sur le côté le plus proche à l’utilisateur, il y a un connecteur à usage général, une prise audio jack de 3,5 mm, et une fente pour y insérer la carte mémoire de 16 Go. Sur le côté gauche, se trouve un emplacement pour la carte SIM permettant l’accès au haut-débit mobile. Enfin, au dos de l’appareil se trouve la caméra principale et un pavé tactile.

Soit dit en passant, la carte mémoire est issue d’une technologie propriétaire et est assez cher. Sony a défendu ce choix technique dans le passé. Et même si nous aurions préféré voir un format standard, nous devons nous faire au choix du constructeur nippon.

16Go de stockage interne

Les jeux sont insérés par le haut

Ecran (excellent)

L’écran tactile OLED de 5″ possède une résolution qHD (960 x 544) et est tout simplement magnifique. Si ce n’est pas la plus haute résolution absolue disponible sur les écrans de ce type (actuellement 1280 × 720), la qHD offre un bon compromis entre la netteté et des performances graphiques. Par « performances graphiques » j’entends que s’il y avait plus de pixels, le taux d’images par secondes (FPS) dans les jeux serait sans doute plus faible. En choisissant la technologie qHD, Sony fait en sorte que les développeurs peuvent ajouter des effets spéciaux supplémentaires ou de la luminosité. Je pense que la qualité de l’écran est tout simplement sublime.

La présence d’un écran tactile rend les choses beaucoup plus simples à mon avis. Sur la Sony PSP, l’action de sélectionner quelque chose ou la saisie de texte était une tâche assez ardue car elle nécessitait un certain nombre d’actions en ayant recours aux boutons. Avec l’écran tactile, la plupart de ces inconvénients ont maintenant disparu, et il est possible de réaliser ces actions en toute simplicité. Voilà pourquoi l’écran tactile possède un certain avantage. Dans notre test nous utiliserons une carte de 16Go.

Contrôleurs (très bons)

Les commandes principales ressemblent un peu à une version légèrement plus petite de la manette de jeu de la PlayStation. Et tandis que les proportions sont (en effet) différentes, j’ai été agréablement surpris de me sentir à l’aise tout de suite avec. J’ai certes eu quelques difficultés avec des jeux comme Street Fighter où les actions comme un Bas+Diagonale+Avant sont un peu plus difficile à exécuter par rapport à un contrôleur standard, mais vous devriez être en mesure de vous y habituer. J’imagine que de réaliser un combo de 10 hit dans Tekken peut s’avérer être difficile à accomplir sans un peu de pratique. Les sticks analogiques sont faciles à utiliser. Donc pas de problème de ce côté-là.

Certains jeux utilisent le pavé tactile arrière (comme Uncharted par exemple). Mais vous devriez être en mesure de ne pas avoir à l’utiliser si vous ne le souhaitez pas. Certaines personnes l’apprécient, d’autres ne s’en soucient pas tellement. En fin de compte, sa présence ne fait pas de mal, même si très peu de jeux en ont réellement besoin. Je pense que si le gameplay a été construit spécialement en prenant en compte cette particularité, alors le pavé tactile arrière pourrait être amusant à utiliser. À l’heure actuelle, je n’en suis pas encore dépendant.

Je n’ai pas beaucoup joué avec le capteur de mouvement, mais il devrait normalement fonctionner comme avec des jeux pour smartphone. Sony démontre comment un jeu de golf utilise le capteur de mouvements pour offrir une manière différente, peut-être plus intuitive, d’interagir avec le jeu. C’est génial d’avoir cette option. Maintenant c’est aux développeurs de jeux d’en faire quelque chose d’impressionnant dans leurs créations.

Interface utilisateur (rapide!)

L’interface utilisateur est absolument fluide et rapide. Elle fonctionne à une fréquence maximale de 60 images/secondes en tout temps, et elle est assez intuitive. Ce n’est pas vraiment surprenant, étant donné que les dispositifs de jeux de Sony sont généralement créés de cette façon. Toutefois, dans un monde mobile où de nombreux dispositifs ont encore des interfaces utilisateur pas vraiment optimisées, il est agréable de voir quelque chose dans ce genre-là. Cela dit, à mon avis, Sony aurait pu encore faire mieux avec le design graphique. Ce n’est tout simplement pas aussi joli que ce que l’on peut trouver sous iOS ou Android 4.0.

Comme je l’ai mentionné plus tôt, le clavier virtuel fonctionne très bien et le seul reproche que j’ai à faire à ce sujet, c’est qu’il est un peu trop large pour taper confortablement avec les pouces. Mais dans l’ensemble, il fonctionne bien et apporte plus de confort, si on le compare à ce que l’on peut trouver sur la PSP. En termes d’interface utilisateur (UI), la seule chose qui m’énerve un petit peu, c’est cette musique de fond qui se met à jouer à chaque fois que j’accède aux menus principaux …

Jeux (excellents)

De toute évidence, la console en elle-même est belle. Mais finalement l’expérience de jeu est la partie la plus importante ici. Je ne vais pas passer en revue tous les jeux que nous avons pu essayer, mais je vais utiliser quelques exemples afin de vous permettre d’identifier les aspects intéressants de la Playstation Vita. Globalement, la qualité générale de ces jeux est très élevée. On entend souvent que les smartphones sont entrain de l’emporter dans ce domaine. Et c’est probablement vrai en termes de « volume », mais certainement pas en termes d’expérience globale du jeu. Evidemment, c’est une impression très subjective.

Tout d’abord, de nombreux jeux fonctionnent à une fréquence maximale (60 FPS) dont la qualité graphique est supérieure à la grande majorité des smartphones sur le marché. Deuxièmement, il y a des jeux complexes, que de nombreux joueurs qualifieraient de « vrais jeux ». Personnellement, je pense que l’on peut s’amuser avec des jeux occasionnels aussi, mais c’est clairement très difficile de trouver l’équivalent d’Uncharted, ou d’Ultimate de Marvel vs Capcom sur un smartphone. Et même si vous trouviez un équivalent de ce genre, la qualité des contrôleurs est tout simplement inégalée dans le monde « tactile ».

Pour rester impartial, je dois préciser qu’il ne s’agit pas seulement ici de l’aspect matériel: les développeurs de jeux pour PS Vita sont souvent des vétérans dans ce domaine, et cela a une grande influence sur l’apparence et le gameplay du produit final. Et à part la qualité des jeux de première génération, j’ai aussi remarqué que la plupart d’entre eux ne sont pas des jeux auxquels vous pouvez jouer pendant 15mn et passer à autre chose. Souvent, le chargement prend un certain temps, ou le jeu n’est tout simplement pas conçu pour être joué sur des segments de 10mn. Gardez cela à l’esprit si vous prévoyez d’utiliser votre PS Vita sur le chemin de l’école ou en attendant votre bus ou votre métro.

Unit 13: il s’agit d’un jeu de tir à la 3ème personne dans lequel vous incarnez un soldat d’élite qui est chargé de diverses missions. Les contrôles sont classiques: bouton analogique gauche et droite pour les mouvements du corps et de la tête. Avant gauche + boutons de droite pour viser et tirer. Quant aux boutons PlayStation ils sont utilisés pour les combats rapprochés. Le jeu tourne environ à 30 images par seconde, et les graphismes sont corrects, mais pas fantastiques.

WipeOut 2048: Wipeout est un jeu classique qui a toujours été attaché à la marque Playstation, depuis la PS1. Je peux vous dire que le gameplay n’a pas changé, mais les graphismes oui: c’est un beau jeu de course, avec des textures détaillées, un éclairage intéressant, des effets veloutés, etc … En comparaison, il donne même un coup de vieux à des jeux Android comme Riptide GP (essentiellement un clone de WipeOut). Et le meilleur dans tout ça, est que Wipeout 2048 tourne à 60 images par seconde, indépendamment de ce qu’il y a sur l’écran. Très, très sympa!

Marvel vs. Capcom 3: les fans de combat de rue peuvent se réjouir: c’est la meilleure version mobile de la série street fighter (en Polygones). Les graphismes sont assez impressionnants : Non pas seulement du point de vue du nuançage, mais d’un point de vue artistique. La reprise du style « bande dessinée » est très bien faite, et Capcom a eu une bonne idée lorsqu’ils ont choisi de garder le gameplay classique en 2D, même après le portage du jeu vers des graphismes 3D modernes. Le résultat est un Street Fighter avec lequel tous les fans de la série se sentiront à l’aise immédiatement. Le jeu tourne à 60 images par secondes, ce qui est essentiel pour un jeu de combat pour lequel la rapidité est une question de survie.

Ridge Racer: un autre jeu d’arcade classique de conduite. Le jeu a l’air sympa, et Namco a fait un bon travail avec les graphismes. Il est également l’un des rares jeux qui utilisent mip-mapping, une technique qui réduit le crénelage sur les objets lointains. Ridge Racer tourne à 30 images par seconde en permanence, et la conduite avec le stick analogique est assez impressionnante. Franchement, après quelques années, je trouve toujours le fait de « tilter » un dispositif pas aussi pratique que ça, même si cela peut sembler être une bonne chose en théorie.

Multimedia

Cross-play (“intéressant”): il s’agit d’un terme général qui décrit l’interaction entre la PS Vita et la PS3. L’idée est que les utilisateurs de Sony qui possèdent les deux systèmes, puissent disposer de fonctions supplémentaires. Par exemple, l’achat d’un jeu sur une plate-forme peut vous permettre de télécharger un jeu sur l’autre plate-forme. Certains jeux peuvent permettre à l’utilisateur de se servir de sa PS Vita comme d’une manette pour sa PS3 avec en plus la possibilité d’utiliser l’écran tactile (Dites-donc chez Nintendo, vous avez entendu ça ?), tandis que d’autres jeux vous permettent d’exécuter la PS3 à distance via une connexion Wi-Fi (imaginez cela comme une application de Bureau à distance) en diffusant en continu l’affichage de la PS3 vers la PS Vita, comme s’il s’agissait d’un film. Notez que dans cette configuration, la compression vidéo réduit la qualité de l’image.

Le degré d’intérêt de cette fonctionnalité dépend du développeur du jeu et du jeu en lui-même. À l’heure actuelle, je n’ai rien vu qui m’ait vraiment scotché. Mais je pense qu’il y a un gros potentiel derrière cela.

Les haut-parleurs sont très bons, mais pourraient être plus puissants

Haut-parleurs (excellent): la taille de la console permet à Sony de placer les enceintes à l’avant de l’appareil, juste à côté de l’écran. Non seulement les deux haut-parleurs sont dirigés vers l’utilisateur, mais ils sont également placés d’une manière qui empêche qu’ils soient obstrués par des doigts du joueur (allez-donc essayer cela sur un iPad…). En tout cas, pour un appareil mobile, la qualité sonore est excellente.

Le lecteur de musique est un peu basique... trop même

Films / Musique: La PS Vita dispose de la capacité matérielle de diffuser de la musique et des films tout aussi bien (sinon mieux) que la plupart des smartphones haut de gamme ou des tablettes. Je trouve que le lecteur de musique est un peu basique, et je ne pense pas qu’il dispose d’une option de recherche de texte, ce qui est assez ennuyeux si vous avez beaucoup de chansons stockées sur votre appareil. Si vous avez déjà des fichiers multimédias, voici les formats de fichiers pris en charge officiellement:

Musique: MP3 MPEG-1/2 Audio Layer 3, MP4 (MPEG-4 AAC), et WAVE (Linear PCM).
Vidéos: MPEG-4 (Simple Profile Level 3, maximum 320 × 240 pixels, AAC), H.264/MPEG-4 (AVC Baseline / Main / High Profile Level 3.1, maximum 720p, AAC)

L’interface utilisateur pour les films ressemble beaucoup à celle utilisée pour la musique Mais j’imagine que vous aurez beaucoup moins de films que de chansons, de sorte qu’une simple liste et quelques catégories devraient être assez suffisantes pour gérer votre bibliothèque. En termes de qualité, les fichiers vidéo qui ont été pré-chargé, ont fière allure et profitent pleinement de l’écran OLED. Si on ajoute à cela la qualité des haut-parleurs, alors vous vous retrouverez avec une configuration vidéo de poche, plutôt très bonne.

En ce qui concerne la gestion des fichiers multimédias, il n’est malheureusement pas possible de transformer la PS Vita en périphérique USB de stockage de masse. C’est malheureux parce que c’est simple comme bonjour, et je ne connais personne qui déteste cette option. Au lieu de cela, vous devrez installer le gestionnaire de fichiers Sony sur votre ordinateur (appelé Content Manager Assistant ou Assistant de Gestion de Contenu), et afin de procéder à la copie de fichiers, il est nécessaire d’allumer tout d’abord la PS Vita, de lancer l’application de gestion de contenu, de sélectionner le type de fichiers à copier, de sélectionner ensuite les fichiers à copier, avant de les copier. Honnêtement, c’est lourd. Sony, s’il vous plaît, pensez à ajouter une option de stockage de masse USB dans une future mise à jour.

Navigation sur le Web (inférieur à la moyenne): le navigateur web fournit un rendu des pages très décent, mais le temps de chargement et la gestion du défilement des pages est malheureusement (très) inférieur à la moyenne par rapport aux smartphones, y compris ceux qui sont offerts gratuitement avec un abonnement. La réactivité du navigateur est lente (2 secondes) lorsque l’on réalise par exemple une action du genre « double-tap », qui permet de zoomer sur ​​un bloc de contenu spécifique. Tout comme les cartes, le navigateur Web pourrait vraiment être amélioré. Espérons que Sony permette à des développeurs tiers d’apporter un nouveau navigateur amélioré ou des applications cartes.

Google Maps (lent): parce qu’elle dispose d’un accès haut débit 3G et d’un GPS, la PS Vita est capable d’afficher des cartes, qui ont belle allure. Toutefois, le téléchargement est sensiblement plus lent avec la PS Vita qu’avec un smartphone moderne, en particulier via le Wifi. Je ne sais pas pourquoi il en est ainsi, mais je pense que la mise en œuvre du logiciel de Google Maps pourrait être optimisée. En attendant, cette fonction peut s’avérer utile pour les personnes ou les enfants qui n’ont pas de smartphone.

APN (inférieur à la moyenne)

Cette photo a été prise avec la PS Vita. Et c'est l'image en taille maximum...

D’un point de vue photo, la Playstation Vita a un rendu plutôt médiocre et se place au même niveau que l’iPad 2. Les photos qu’elle prend sont sans doute assez bonnes pour être uploadées occasionnellement sur Facebook, mais n’impressionnent pas par leur qualité. La qualité vidéo est similaire, bien que la faible résolution tende à être plus indulgente pour les films. Cependant, si vous comparez cela à ce qui peut être trouvé du côté des smartphones, on reste tout de même dans du bas de gamme.

De toute évidence, la différence qui existe entre le coût de fabrication d’un smartphone et de la PS Vita peut expliquer à lui seul cette différence de qualité. Cela est juste, mais je tiens à m’assurer que vous avez bien compris que cet APN ne peut en aucun cas rivaliser avec le Galaxy S2 ou quoi que ce soit dans ce genre-là. Voici les formats officiels de fichiers pris en charge par la visionneuse de la PS Vita: JPEG (Exif 2.2.1), TIFF, BMP, GIF, et PNG.

Autonomie de la batterie (comme prévu)

En termes d’autonomie de la batterie, votre expérience peut varier selon l’usage que vous ferez de la PS Vita. Mais pour ma part, j’ai trouvé que l’autonomie de la console en mode veille est plus que décente pour un appareil 3G. Pour ce qui est des jeux, la différence dépend principalement du « poid » du jeu en termes de 3D polygonale, et du degré de luminosité de l’écran.

Dans l’ensemble, vous devriez vous attendre à ce que les 3h à 5h d’autonomie annoncées par Sony, s’avèrent exactes. Et si vous vous adonnez à des activités peu gourmandes en ressources, telles que la vidéo (qui est même doté d’une petite unité dédiée à l’accélération matérielle), il se peut que la batterie de votre console s’épuise moins vite que lorsqu’elle travaille avec des graphismes polygonaux.

Conclusion (super, mais uniquement pour les jeux)

La PS Vita est une console de jeu mobile excellente. Non pas parce que ses composants matériels lui confèrent une grande rapidité, ou qu’elle dispose d’un grand écran, mais parce qu’elle peut fournir une expérience de jeu qu’aucun autre appareil sur le marché peut offrir. Fait intéressant, il y a eu beaucoup de bruit autour de la qualité de son hardware, et de la façon dont il se compare aux smartphones, soit en termes de puissance brute, soit en termes de rapport qualité-prix. À mon avis, cela n’a pas d’importance, car finalement la vraie question est: êtes-vous prêts à payer pour profiter de cette expérience du jeu?

Il ne fait aucun doute que beaucoup d’entre vous ont déjà un smartphone. Et si vous êtes content de ce qu’Android, Windows Phone ou iOS offrent en termes d’expérience du jeu, alors c’est génial, et vous n’aurez sans doute aucune raison de vouloir investir dans une PS Vita. En fait, si vous vous demandez pourquoi la PS Vita pourrait être faite pour vous, alors cela veut peut-être dire que vous n’en avez pas vraiment besoin. Cependant, aucun des plates-formes susmentionnées ne fournira l’expérience de jeu équivalente à celle de la Vita, en particulier avec des jeux tels qu’Uncharted ou Marvel vs Capcom.

Par sa nature même, la PS Vita est plus adaptée à celles ou ceux qui s’adonnent intensivement aux jeux vidéo. Mais elle est en même temps plus volumineuse et ne tient pas facilement dans une poche. Alors tout dépend vraiment de ce que vous recherchez. Prenez bien le temps de regarder la liste des jeux compatibles avec la Playstation Vita, et ensuite posez-vous la question de savoir si cette expérience du jeu en vaut l’investissement. Elle ne remplacera pas un smartphone ou une tablette, mais pour le jeu mobile, elle est juste géniale.

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité