Egret One : une « révolution » dans le monde des trottinettes électriques

egret-one-ouverte

Décrit par son distributeur comme «révolutionnaire», l’Egret One est une trottinette électrique aux performances impressionnantes. Et pour cause, il s’agit du premier transporteur personnel grand-public à être équipé d’un compteur de vitesse et d’un récupérateur d’énergie au freinage.

Résultat, après une charge de 2 à 3 heures, il est possible de parcourir 28, 23 ou 19 kilomètres (en fonction de la batterie choisie par l’acheteur). Autre atout : le moteur électrique Brushless de 36 Volts et 250 Watts. Grâce à lui on peut atteindre une vitesse maximum de 35 km/h.

Au niveau des équipements, l’Egret One se fait encore remarquer puisqu’elle est dotée d’une béquille latérale, de garde-boues à l’avant et à l’arrière, d’un amortisseur (à l’avant), d’un guidon réglable en hauteur et de poignées repliables. Et grâce à sa structure en aluminium, elle ne pèse que 15 kg et peut supporter une charge de 110 kg. Sachez enfin qu’elle mesure 970 x 560 x 1170 mm (930 x 140 x 300 mm une fois pliée).

Disponible à la fin du mois (en noir métallisé), l’Egret One sera commercialisée en France par la société Elec’store au prix de 959 euros soit moitié moins que ses concurrents directs : MyWay ou GoPed. Une idée pour la fête des pères ?

[Merci Eroan]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. 953€ une trotinette, même si elle va à 35 km/h, ca me ferait mal au ventre! Mais à coup sûr y’en a qui vont acheter pour la frime…

    1. ,, quand on s’en sert tous les jours et que l’on gagner pas loin d’une heure par jour sur les transports parisien on sait de quoi on cause,, alors les rabats joies,, qui ont un raisonnement un peu limite,, merci de continuer de casquer pour les pétroliers,,,,pour ceux qui sont open,, vous avez avez toute ma considération pour vous donner mon avis sur la bete pas si facile a maitriser,,car il y a des risques,,, mais sympa qd mm,,

  2. Tout est bien, tout es beau. Sauf le prix.
    Et c’est ce qui fera, encore une fois, qu’elle n’aura aucun sucés.
    Encore une belle idée massacrée par l’appât du gain.
    Pathétique humanité.

  3. 35 km/h en trottinettes.. Sur les trottoirs ? Sur la route ? Je vois d’ici les cassages de gueules et les accidents de toute sortes.

    1. Le code de la route et le respect des autres ça s’apprend ainsi que la pratique, c’est pas parce que l’on procède une ferrari que l’on roule à 300 km/h en ville , on pratique cela dans des lieux appropriés

  4. Cela m’aurait bien interessé pour mes vacances a la mer, pour descendre a la plage, mais 950€, ils iront gentiment se faire voir 😀

    1. Pour 959€ bouscule toi les neurones, il n’y a pas que la plage, il y a le boulot…ta pas l’air accroc! Il y a les courses les balades en ville et ailleurs, évidemment la manette de jeu c’est moins fatiguant mais aussi coûteux.
      Economie écologie vous connaissez! Pas de permis de conduire pas casque…avec des panneaux solaire 0€ à la recharge batterie, 0 pollution…je termine ici faudrais pas vous fatiguer

    1. j’ose croire que tous les français n’ont pas ta mentalité car là c’est sur rien ne bougera dans cette société.
      Cdt.

  5. bonjour,
    je vais me faire un peu l’avocat du diable , MAIS , n’en avez vous pas ras le bol de jouer les pauvres ?
    935 ? c’est trop cher ?bien sur que non ….cela ne vous intéresse pas c’est tout, sinon vous ne diriez pas cela…
    Que cela nous donne pas envie , OK …mais arrêtez de critiquer….
    Faites comme moi , je travaille 55h par semaine et je me paye ce dont j’ai envie….ah oui j’oubliais , et j’ai pas la télé depuis 15 ans…..ça aide….

  6. 3/5
    J’ai eu l’occasion cette semaine de tester sur paris la myway et l’EGRET one j’ai 63 ans et je n’avais jamais mis les pieds sur une trottinette électrique de ma vie, au bout de 2 minute je me suis senti très à l’aise sur les 2 machines au niveau de la vitesse elles sont jumelles,au niveau du confort je préfère la myway pour la plus grande largeur de sa planche car on maîtrise mieux son équilibre. On à l’impression que l’egret freine moins bien du faite que la course de la poignée de freinage est plus longue à réagir, cela est dû à la récupération d’énergie en début de course,par contre là ou l’on sent la différence c’est sur les pavés, à mon âge avec l’egret on à intérêt à la surdité et avoir une bonne colle pour dentier et pas d’arthrose aux articulations, cela est dû au petit diamètre des roues et de la gomme dur,et là myway est silencieuse et absorbe les inégalités. Au niveau qualitatif incontestablement egret est sans
    défaut par contre myway l’aluminium ne résiste pas à toutes les contraintes sur tous les axes et vis de fixation au niveau de la charnière de pliage de la trottinette. Le prix y a pas photo egret 959€ myway 2590€. Pour le look ma préférence va à myway, ceci dit j’ai attrapé le virus et j’espère très rapidement trouver une egret qui à le silence et le confort de la myway.
    Messieurs les quinquagénaires et sexagénaires c’est pour nous aussi et se n’est pas que pour les grande villes il y à une multitude de possibilité de sans servir,vous aussi mesdames osée soyer moderne écologique et bon amusement.

  7. Je constate que rare son les trottinettes électrique qui possède un phare avant et arrière à LED ainsi qu’une petite sonnette pourtant indispensable sur les trottoirs, se n’est pourtant pas cela qui handicaperais leur poids ou leur encombrement, mais apporterais un plus sécuritaire.

    Cdt vôtre.

  8. J’ai acheté l’Egret One et je me régale…

    Le gros défaut, que note d’ailleurs Mobilhomme, provient du fait que l’engin est bruyant dès que la chaussée n’est pas lisse. Cela ne provient pas vraiment des roues en gomme dure : le bruit est causé par le mécanisme qui permet de replier la tige de fourche.

    Je m’explique : le mécanisme qui permet de bloquer la charnière a un très léger jeu, d’à peine un millimètre environ. Du coup, dès que la roue avant rencontre un obstalce (pavés, plaque d’égout), la charnière claque et produit un bruit métallique assez fort.

    Résultat : les gens vous entendent arriver … et se retournent dans la rue !

    Si ce n’était ce défaut, elle serait parfaite.

    Ma femme aussi :-)

  9. Et me voila possesseur d’une egret one fraîchement acheté chez alternative-bike.com (que je remercie au passage pour son professionnalisme et sa gentillesse).
    Vraiment superbe trottinette et d’excellente qualité. En revanche, deux reproches : le poids vraiment très/trop élevé (par rapport à la concurrence) et l’absence totale d’amortissement (malgré les amortisseurs sur la roue avant) qui dégrade un peu le « plaisir de conduite ».

    Bon, dernier point : comment on débride la bête ?

  10. Je me répond à moi même :)
    – Dévisser les 8 vis sur le dessus du plateau.
    – Retirer le plateau. Ne pas hesiter à tirer. Il peut etre un peu collé.
    – Sur l’arriere il y a 3 fils : Un gris avec un autocollant, un blanc et un orange avec un connecteur qui forme une boucle.
    – Le fil gris permet de choisir si on veut ou non desactiver le « kick starter ». Pour le desactiver il suffit de rebrancher le fil (sur lui même au niveau de la boucle)
    – Pour debrider la trottinette : debrancher le fil blanc et orange.
    – Remonter.
    – Roulez

    1. Bonjour
      J ai tenté de suivre vos conseils,, mais je ne vois pas de fil orange a déclipsé,, comme cest l egret ONE V2 peut etre y a t il une modification du cablage??

      Cordialement

  11. J’étais l’heureux possesseur d’une Egret One…
    Achetée le 7 juillet 2012, je m’en servais avec jubilation quasiment tous les jours pour mes trajets dans Paris, entre 10 et 20km par jour, hyper maniable, agréable, juste un peu raide mais vraiment très content de mon achat…

    Au bout de 200km, un écrou des 2 gros écrous supérieurs avait sauté de la fourche et surtout la batterie a dû être changée car elle ne tenait plus la charge…

    1. Ben en même temps c’est pas fait pour se payer les trottoirs à fond!!! Surtout vu la taille des roues! Tu tiens pas à tes vertèbres toi! :)

  12. J’ai récemment acheté une Egret One. D’accord avec ceux qui disent que le ticket d’entrée est élevé mais j’apporte plusieurs bémols. D’abord, 1000 euros, non, ce n’est pas le prix d’utilisation d’un scooter même d’entrée de gamme. Car avec une trottinette, pas d’essence, pas d’entretien, pas d’assurance et pas d’équipement. La recharge électrique ne coûte pas beaucoup plus de quelques euros par mois pour une utilisation normale. Ensuite, la subvention transports en commun permet d’amortir significativement le prix d’achat. Je ne sais pas si c’est possible dans toutes les entreprises, mais la mienne continue à me verser 40 euros chaque mois alors que j’ai renoncé à mon abonnement Navigo ce qui me fait 80 euros d’économie par mois par rapport à avant (hors voyages exceptionnels en transports en commun). Pendant les 6 mois de beau temps seulement évidemment. Enfin, je vous mets au défi de trouver un autre moyen de transport urbain hors transports en commun qui soit aussi pratique et moins cher. Je ne vois que le vélo électrique, surtout avec la subvention versée par certaines villes, mais je craignais : 1 de me le faire voler, 2 d’arriver suant le matin au boulot car il faut quand même pédaler…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité