Un revendeur d’occasion online qui rémunère les éditeurs

ek-gaming

Le marché de l'occasion est dans la ligne de mire des éditeurs de jeux vidéo depuis bien longtemps. Le manque à gagner sur l'occasion est une variable que ces derniers aimeraient bien effacer du tableau. Pass online, éléments offerts avec le jeu voire même des chapitres de l'aventure principale, et enfin, la distribution en dématérialisé des jeux et leurs DLC, tout est bon pour étouffer le marché de l'occasion.

C'est dans ce contexte un peu délétère que le revendeur américain EKGaming a pris la décision de reverser 10% de ses bénéfices sur la vente de jeux d'occasion aux éditeurs. Selon le PDG du groupe, Mike Kennedy, il s'agit de "promouvoir la viabilité financière des titres innovants dans une industrie qui fait face à une montée des coûts de développement".

Derrière cette belle déclaration alambiquée, Monsieur Kennedy explique que si il rétribue les éditeurs sur les ventes de jeux d’occasion, ces derniers seront plus enclin à innover plutôt que de sortir des suites e licence et n’auront plus forcément besoin de recourir aux artifices développés pour endiguer le marché de l’occasion. Le point positif, c’est qu’il semble bien que ces 10% reversés ne gonflent pas la facture du consommateur, car la chaine annonce des tarifs 20 à 30% inférieurs à la concurrence.

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. on a bien le droit de revendre un MP3 acheté, c’est scandaleux de ne pas avoir le droit de revendre un jeu acheté si cher.

    si de telle protection sont misent en place pas de prochaines next gen pour moi.

  2. Mouais, drôle d’idée !
    Quelqu’un aurait l’adresse d’Apple que je leur envoie leurs 10% dés que j’aurai revendu mon iPhone.

  3. Le marché de l’occasion est dans la ligne de mire des éditeurs de jeux vidéo depuis bien longtemps.

    Putain cette phrase me dégoute !
    Sacrée bande de connards !!!

  4. C’est un peut comme si nos chère constructeur auto nous empêcher de vendre nos voiture d’occasion !!! Parce que il ne ce regave pas deçu . Et après il s’étonne que les joueur ce mette à pirater leur jeux

    1. d’accord avec le sens du commentaire, mais faudrait faire un effort pour l’orthographe. pas étonnant que le niveau d’orthographe français ait chuté … une quinzaine de fautes en 3 lignes quand même …

  5. Le jour où les éditeurs comprendront que le marché de l’occaz’ les finance indirectement on aura un début d’amélioration. Quelqu’un qui revend un jeu peut le faire pour en racheter un autre derrière et quelqu’un qui achète un jeu d’occasion n’en n’aurait peut être pas acheté un neuf.

  6. Bientôt faudra faire un emprunt pour payer les 70€ du jeu + les éventuels contenus additionnels payants. Bref, on peut arriver à 100€/jeu …
    Je préfère attendre quelques mois après la sortie d’un jeu, le payer deux fois moins cher et donc avoir 2 jeux récents pour le prix d’un.
    Pauvres éditeurs :/

  7. On peut que saluer le courage du site, bon il le fait surement parce que les ventes d’occasion sont moins fructuante avec les pass online…
    Maintenant les éditeurs ont déjà sortie l’offensive, si ça fonctionne je vois pas pourquoi ils changerait la donne…

  8. Le meilleur moyen de faire mal aux éditeurs et aux fabricant de consoles est de s’orienter plutôt sur les jeux tablette et smartphone et les jeux chronophage sans abonnement sur pc (ex gw2).
    Car les 6 000 heures passé à jouer dessus , c’est du temps en moins à passer sur leurs consoles (comparez la durée de vie moyenne d’un jeu + le prix), ce n’est pas par hasard qu’ils veulent se mettre aux mmo et mmorpg !
    Ils continueront à nous traire tant que nous serons dépendant d’eux !
    Pour nous c’est une histoire de passe temps, de plaisir etc…
    Pour eux ce n’est qu’une histoire d’argent !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité