L’award de la boulette est décerné à … Aviva !

Mistake

Il y a différents types de boulettes. Entendons-nous bien, on parle de gaffe, de bourde, de maladresse, d’impair, bref la bévue ! Dans le genre exceptionnel, il y a l’histoire du britannique qui supprime 1300 postes par erreur.

Qui dit autant d’emplois, dit nécessairement une société importante. En effet, cette étonnante histoire est survenue chez Aviva en Angleterre. C’est presque un comble pour une société d’assurance.

Chez nos voisins, l’ambiance dans les bureaux d’Aviva est plutôt morose. La firme accuse d’un bénéfice net en chute de 85%. Dans ce contexte tendu, les dirigeants ont hélas dû mettre en place une restructuration. Les ressources humaines ont donc eu la lourde tâche de licencier des employés et précisément UN employé d’une filiale de la société.

Seulement, au lieu d’envoyer le mail fatidique à cette seule et unique personne, c’est toute la boîte qui l’a reçu. Aïe … En cause, ‘une erreur de clic’ qui a due provoquer des réactions outrées dans ce siège londonien. D’autant que le mail sommait les intéressés de rendre immédiatement tout effet relatif à l’entreprise et de taire ces licenciements.

Un mailing d’excuses est parti quelques minutes plus tard, mais dans la famille des gaffes, celle-ci tient le haut du tableau !

[telegraph] © olly – Fotolia.com

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
    1. Bonjour,

      Suite à cette erreur de mail vendredi dernier chez Aviva Investors à Londres, nous souhaitons apporter quelques précisions en commentaire de votre commentaire.

      Tout d’abord, Aviva ne licencie pas par mail. Il est nécessaire de rappeler que le mail à l’origine de l’erreur était destiné à un employé démissionnaire. Il s’agissait d’un mail standard que l’on envoie le jour du départ d’un collaborateur et qui rappelle les dernières consignes avant de quitter l’entreprise.

      Le service des Ressources Humaines d’Aviva Investors a aussitôt présenté ses excuses à l’ensemble des collaborateurs, en spécifiant qu’il s’agissait bien d’une erreur.

      C’est un incident très regrettable qui ne devrait plus se reproduire puisque les process sont en cours de révision.

      Aviva France.

    1. Il s’agit d’une citation. De plus je suis un grammar nazi, pas un ponctuation nazi ! Ha ! D’ailleurs quand on finit ses phrases avec 11 points de suspensions…

  1. @GrammarNazi : et l’accent sur le « à », t’as oublié de le corriger? Peut être qu’il faudrait aussi un OrtographeNazi en plus de toi, puisque tu ne connais que la grammaire?

  2. Merveilleux ! @Albat’ @WackolasJack vous entrez dans la bataille. La route est longue comme vous l’avez souligné mais nous ne renoncerons pas. Vous avez raison de vous battre pour une orthographe décente.
    Nous sommes légion, expect us, etc…

  3. Vous êtes des psychopathes !!! Tous réunis, vous feriez passer une merveilleuse soirée à n’importe qui ! J’adore ces commentaires. S’ils ne m’apprenent rien, en tous cas, ils me divertissent ! Bisous les gars 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité