Déclaration, la firme Apple sera finie dans deux ans

apple

'Apple sera finie dans deux ans' ... Vous imaginez bien qu’une telle déclaration met la Toile en émoi, les premiers combats ont d’ailleurs commencé avec fougue et vigueur. Cela étant, la théorie de George Colony ne manque pas d’arguments, ni de précédents avérés. 

Il faut soit être fou, soit bien sur de soi pour s’attaquer ouvertement à Apple. Non pas que ce soit prohibé, toutefois on ne peut que difficilement modérer l’ire des amoureux de la Pomme. Celui qui est prêt à subir les foudres de cette communauté n’est autre que le PDG de Forrester Research. Apple va décliner dans l’ère post-Steve Jobs.

 

Si vous êtes passé par une section économique et sociale au lycée, vous connaissez Max Weber et son ouvrage ‘La théorie des organisations sociales et économiques’. En son sein, il distingue trois catégories permettant de classifier les types d’entreprises.

  • Légal/bureaucratique
  • Traditionnel
  • Charismatique

Apple s’établit dans cette dernière catégorie grâce à feu-Steve Jobs. Colony explique que ces personnages à l’aura d’exception  – à l’instar de Jobs – sont des hommes ordinaires, pourtant traités à l’égal de demi-dieux. Les disciples ont une confiance absolue en leur mentor et rien ni personne ne les fera changer d’avis.

On reconnait parfaitement la relation entre les passionnés fanboys et Apple. Le PDG de Forrester continu sa démonstration en précisant :

« Quand Steve Jobs nous a quitté, il a emporté trois choses dans l’au-delà.

1) Le leadership charismatique si singulier qui liait toute l’entreprise et permettait de telles performances.

2) La capacité à prendre des risques

3) Une capacité inégalée à imaginer et à concevoir des produits »

En somme, Colony considère qu’Apple va continuer sur sa lancée pendant deux ans, au mieux quatre. Sans un nouveau leader aussi charismatique que Jobs, s’en sera finie de la période faste de la firme. Il termine en citant de célèbres exemples, Sony avec le départ d’Akio Morita, Polaroid et Land et Disney suite au décès de Walt.

[Forrester]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
    1. Si si il a raison, Apple, a également une courbe de vie, est elle est sur son décluns! que cela n’en déplaise à certains !

  1. ça me semble rationnel comme analyse, mais apple a largement assez de fric pour tenir 4 ans sans rien vendre j’imagine, le temps de trouver un nouveau type en colle roulé + blue jeans.

    1. Ils ont intérêt à recruter des acheteurs en Asie pour leurs iPhone a 700 euros. Parce qu’avec la crise qui va nous démonter, les ventes en Europe vont décliner. On prefera manger que renouveler l’abo chez Orange Si Samsung sort de bon produits moins cher, Apple va décliner.

  2. Non, je trouve ce qu’il dis est intéressant et mérite que l’on se penche dessus.
    Je crois pas trop que Apple aura coulé d’ici 3-4ans, mais tout ce qu’il dis n’est pas faux. Surtout la partie sur Steve Jobs.
    Par contre Disney et Sony ne sont pas de bon exemple. Bon, Sony est en train de couler, mais est toujours au top des produits qu’elle fait, et je pense, j’espère qu’elle remontra très vite (Si elle joue bien ces cartes avec la PS4), et Disney est toujours la

    1. au-delà de ta vision assez jeune, il fait référence à ce que fût sony il y a 20 ans et disney il y a 50 ans…
      Concernant apple, si effectivement Jobs était unique, son délai de 4 ans me fait rigoler. Une entreprise peut décliner, péricliter puis se réinventer et repartir de plus belle, il n’ y a pas de règle à ce sujet…

      1. Je suppose qu’il n’a pas balancé des chiffres n’importe comment, il s’est surement basé sur la baisse de ventes par rapport aux précédent produits, les flops, les dépenses que la société doit faire face, avec tout ça ils se dit que ça sera fini d’ici x années, maintenant ça reste théorique mais plausible, tout comme la théorie d’Einstein sur les abeilles, si il y a une extinction d’abeilles, nous seront tous mort en 4 ans… Parce qu’il va y avoir un bouleversement de la chaîne alimentaire… Mais ça reste théorie, l’avenir répondra à toutes ces théories…

  3. Je pense pas qu’il ai dit qu’Apple allait couler et ne plus exister. C’est plutot un déclin, du coup les exemples de Sony et Disney sont cohérents.

  4. D’ailleurs Apple avait déjà connu une période sombre lorsque monsieur Steeve n’était plus aux commandes de la firme…
    Ce n’est donc pas improbable que cela se reproduise dans les années à venir.

    1. A la différence qu’a l’époque il n’y avait pas autant de « fidèle » prêt à vendre leur mère pour avoir le dernier produit Apple :)

  5. « Apple sera FINI dans 2 ans ». Sans E.

    Mais c’est une traduction erronée de l’article. Les termes corrects sont « Apple commencera son déclin dans 2 ans ».
    Ce qui n’est pas du tout la même chose.

      1. « L’entreprise Apple sera finie » ; « Apple sera fini ».
        Je ne pense pas que l’on dise « Renault sera finie », non ?

  6. Je ne pense pas non plus, les utilisateurs d’Apple sont lobotomisés et quoi que sorte la pomme à 700€ ils l’achèteront.

    Envoyé depuis mon iPhone.

  7. Le mec prend pas trop de risque quand, avec la montée en puissance de manière exponentielle qu’a connu Apple ces dernières années, c’est sur que d’ici deux l’Apple que l’on connaît aujourd’hui ne sera plus le même demain. Moi j’avais prédit il y a deux ans que le declin de Nintendo se ferait sentir après 2010 et c’est le cas. Cependant BigN reste un monstre sur le marcher :)

  8. l’iphone 5 sera un tournant. Il va montrer la capacité ou non à innover sans SJ (même si la conception a dû démarrer avec lui).
    Le business model iphone/ipad est pérenne. L’app store est très rentable, les machines se vendent encore bien malgré une obsolescence qui arrive rapidement.

    Donc c’est de la philo… Il est clair qu’Apple a perdu qqchose avec S Jobs, mais on n’oublie pas non plus qu’il est l’inventeur du Cube, MobileMe, AppleTV… il y en a eu des flops.
    La culture d’inventer un produit verticalement intégré est bien ancrée dans les gènes, et même si le licensing iOS/MacOs est une tentation, pas mal d’erreur ont été faites dans les 90s. Il y a de l’expérience et déjà une grosse claque dans la figure sur ce que sont les valeurs de la société.

    Personne ne peux prévoir sur 5, 10, 15 ans mais à ce jour, les piliers du maintien de la société en haut de l’affiche sont présent.

  9. Pour Disney, c’est un très mauvais exemple car la société a certes déclinée à la mort de Walt mais après deux décennies de battement est remonté au top (les 90’s, avec des films mythiques comme Le Roi Lion ou la Belle et la Bête). Et sans avoir besoin d’un super leader charismatique aux commandes pour faire gober tout et n’importe quoi à des fans qui n’y croyaient plus.

    Donc que Apple subisse un passage à vide après la mort de Jobs, c’est très crédible. Qu’elle se cherche pendant quelques années et périclite, on peut l’imaginer sans problème. Mais qu’elle coule purement et simplement, adios, RIP, hasta la vista, c’est un peu hâtif comme conclusion. Les caisses sont pleines et Tim Cook, bien que n’étant pas le visionnaire qu’était Jobs, et ne possédant pas non plus son super-pouvoir de « Reality Distortion Field » n’en reste pas moins un excellent manager qui ne devrait pas dilapider l’argent de la boite en 2 ans sans rien faire derrière. Par contre, qu’Apple subisse un destin « à la Nokia », en sombrant peu à peu à force de se reposer sur ses lauriers sans plus jamais innover, ce n’est pas impossible.

    En revanche, Apple pourrait tout autant vivre un destin « à la Nintendo ». Big N a baissé à l’époque de la N64 et surtout de la Gamecube, n’ayant qu’un petit succès d’estime du aux fanboys et à des licences fortes (Mario/Zelda). Mais honnêtement, par rapport à l’époque de la SNES ou Nintendo était THE BOSS, c’était quand même un peu la misère. Pendant ce temps, Sony à enterré SEGA et MS s’est lancé avec un succès indiscutable dans les consoles avec la XBox. Jusqu’à ce que chez Big N, ils aient l’idée géniale de la DS puis de la Wii (une bête Gamecube upgradée avec une manette en forme de télécommande munie d’un accéléromètre qu’on a vendu comme une révolution sans précédent), et se remplissent les poches en en écoulant par palettes. Apple pourrait aussi avoir ce destin: plusieurs années à ne survivre que grâce aux fanboys, jusqu’à ce qu’ils aient LA bonne idée qui les remettent à flot et en tête de liste.

  10. Tien… J’ai déjà entendu se discours quelque par… Ah mais oui c’est moi qui le disait avant même là sortie de l’iphone 4S… Tout dépend du niveau de lobotomie des fanboy Apple… Plus là lobotomi est puissante plus Apple tiendra longtemps. Xp

    1. @airtux : par simple curiosité, peux-tu m’indiquer le travail que tu fais dans la vie ? (si tu en as un, bien sur…)
      parce que tu es si visionnaire, si prompt à nous indiquer que tu détiens la vérité (et vouloir à tout pris nous la faire partager), si pertinent dans tes remarques, je suis vraiment curieux de la place que tu occupes dans notre société et ce que tu lui apportes… je suppose que tu dois avoir un poste à haute responsabilité et est capable de managé et dirigé des gens en leur donnant la bonne direction à suivre.
      j’attends ta réponse avec impatience…

      1. c’est moche d’assimiler valeur d’un individu et statut social…

        mais bon après tout plus rien ne m’étonne de la part des trolls de gizmodo!

  11. sauf qu’en 2012 Disney est le premier groupe d’entertainment mondial. Avec les studios disney, la chaine ABC, plusieurs parc d’attraction, les studios Touchstone, Miramax et Pixar, les comics Marvel Entertainment + des chaines câblées, + des théâtres + et de nombreux magasins qui vendent les franchises disney. Et tout ça après la mort de Walt. Grace à un mec qui à su gérer l’empire disney et le faire évoluer avec son époque ( Michael Eisner).
    Je vois pas en quoi Apple ne pourrait pas trouver un mec de cette ampleur. Surement moins médiatique mais tout aussi efficace (voir plus) en gestion et diversification du patrimoine.

    1. Grâce à Eisner ??? -> Grâce à Pixar oui !! Si Disney n’avait pas fusionné avec Pixar ils seraient mort à l’heure qu’il est !

  12. Pitié, faites des efforts sur l’orthographe dans l’article, il y bien trop de fautes…

    « le PDG continuE »
    « s’en sera fine » -> « ç’en sera fini »

    Merci

  13. @réponds svp
    Pas de pblms je te répond : je suis le PDG de ton cul et y’a pas mal de merde aukelles faut faire face, et ma principale responsabilité est de mettre en place, gérer et administrer le service QuenelleMe dans ton
    Cul. En direct le glissage de quenelle se guide mieux ; objectif d’ici 4 ans pouvoir glisser de la quenelle de tous calibres sans que tu discute. Objectif à terme, loboatomisation de ton boul par glissage subreptice de quenelle de 460 à ton insu.

    1. @Airtux : Pôle emploi vient de t’appeler. Lâche ta peluche de bisounours et va essayer de faire autre chose de tes doigts que de te toucher la nouille

  14. Steve était contre le système d’application sur son téléphone avant la sortie. Donc arrêtez de dire que sans Steve la firme va décliner. De plus la firme va tellement bien, qu’elle ne peut que décliner, faire mieux que ce qu’ils font en ce moment sera dur. Apple est la première entreprise en électronique à avoir une valeur boursière supérieure à Exxon.

    Steve était très bon, mais il a pas TOUT FAIT !

    PS : Avant que des gros blaireaux me sortent : « Espèce d’anti Apple qui ne peut pas se payer du Apple » tout mon matériel est Apple et ça ne m’empêche pas de redescendre sur terre.

  15. Bof. Quand j’ai eu mon ipod il y a dix ans on disait déjà ça, que apple c’était qu’une histoire de mode et que dans deux ans grand max on en entendrai plus parler. Ils ne garderont probablement pas leur hégémonie ad vitam eternam, mais de là à dire qu’ils vont disparaitre…

  16. Personnellement Apple ne m’a jamais vraiment attiré, je suis plus Android niveau mobile. Cependant, il est indéniable que Apple est LA société en forme du moment, mais je ne pense pas que la mort de Steve Jobs va vraiment beaucoup les handicaper, au contraire. J’ai lu la bio se Jobs ainsi que Inside Apple, et on vois que sa philosophie, que Steve Jobs est clairement encré dans la culture de la société. Tout se fait en se demandant comment Steve aurait fait (comme Disney le faisait avec Walt). Tim Cook est une sorte de « copie » de Jobs en plus raisonnable, moins colérique, mais tout aussi exigeant. Et Jobs à passé les dernières années de sa vie à préparer sa société pour qu’elle continue de vivre sans lui, des rumeurs disent même qu’ils auraient déjà imaginé de nombreux produits pour les 10 ans à venir (bon la c’est vraiment des rumeurs, mais c’est possible). Niveau design ils ont toujours le deisgner de l’iMac, de l’iPhone, de l’iPod, de l’iPad, etc… Donc niveau design des produits, qui fait aussi le succès d’Apple, je ne pense pas que ça changera.

    Cependant l’analyse reste bonne, et elle peut s’avérer juste. Enfin ça, c’est qu’un avis, je suis loin d’etre un expert :p

    1. Je pense que le principal obstacle que rencontre(ra) Tim Cook est celui du management interne de la société, c’est à dire entre les différents « pôle » qu’elle contient. L’un des rôles importants de Steve Jobs était de trouver un juste équilibre entre design, ingénierie, hardware, software etc. Il y a eu quelques ratés comme l’iPhone 4 et ses problèmes d’antennes qui justement sont le fait de l’équipe de design qui a pris le pas sur l’équipe d’ingénierie; cependant la majorité des autres produits ont cette attractivité (à mon sens) parce que cet équilibre a su être trouvé. Ainsi Tim Cook devra faire face à des tensions internes (Jonathan Ive étant une sorte de Steve Jobs du design, c’est à dire colérique, intransigeant et se pensant omnipotent) qu’il devra régler afin qu’aucun aspect d’un produit ne prédispose sur un autre ou sur les autres.
      Apple fonctionnant comme une start-up, tout les comptes sont à rendre directement auprès du CEO, Tim Cook devrait donc se retrouver seul face au reste de la société (pas de manière péjorative bien entendu) et ce sont je pense les choix qu’il fera (avec l’aide d’une armée d’experts j’imagine) qui influeront directement sur le succès ou non des futurs produits.
      Cependant son pragmatisme, son calme et son côté conciliant (que l’on a vu avec ses propos face à samsung disant qu’il était pour une entente entre les entreprises) qui détonnent évidemment face à Steve Jobs, réussiront je pense à donner un nouveau souffle à la société qui pourrait s’afficher plus ouverte et à l’écoute tout en gardant son « exception culturelle » si je peux dire.

      1. La période de 1985 à 1997 (Steve Jobs hors Apple) a illustré à merveille l’échec d’Apple à maintenir sa ligne directrice qui réside en particulier dans la faculté dont elle dispose pour produire des produits très originaux et d’afficher une forme d’exception culturelle.
        Sculley ou Amelio étaient certainement des managers exceptionnels dans la mesure où ils présentaient chacun les profils de dirigeants capables, conciliants et consensuels.
        Ils étaient également réputés très charismatiques dans leur sphère privée.
        10 années de ce régime ont failli conduire Apple à la faillite.
        Face au monde PC et après la sortie de Windows, Apple a commencé à se dissoudre dans la masse des constructeurs informatiques.
        Lors de la sortie des ses API 32 bits en 1995 Windows a complètement laissé sur place l’OS du Mac qui n’était plus maintenable et évolutif (il ne pouvait pas gérer automatiquement la mémoire virtuelle, ni autoriser le multi-threading préemptif des tâches, etc.)

        En 10 ans, Apple avait continué à vendre ses produits « exclusifs » (car très chers) et n’avait pas fait évoluer son processus de développement ni ses machines.

        Dans le même temps, Jobs avec des moyens financiers très réduits avait anticipé les évolutions de l’informatique à venir : développement de NextStep, d’Open GL avec support matériel de l’accélération graphique, avait supprimé les lecteurs de disquettes et imposé des dispositifs d’affichage ou de stockage ultra-performants pour l’époque.

        Jobs a ensuite repris la direction d’Apple qui était moribonde en 1997 avec les résultats extraordinaires qu’on connaît.

        Donc, permettez-moi donc de douter que le remplacement de Steve Jobs par Tim Cooks n’aura pas d’incidence sur le développement d’Apple et que les actionnaires auront du mal à trouver un autre « type à col roulé » qui pourra le remplacer.

        Jobs était un personnage non consensuel et « surperfectionniste ». Un petit passage à Cupertino effectué il y a plus de 20 ans m’a permis de constater qu’il était craint parce que très exigeant et il n’avait, c’est le moins qu’on puisse dire, pas la réputation du mec avenant.

        En termes de qualité de vie, le campus de Microsoft était, en contraste avec celui d’Apple, ultraconvivial.

        Néanmoins, je reste persuadé que l’originalité et le côté dur, très (trop) dirigiste du personnage ont permis d’obtenir des produits très aboutis qui auront marqué leur époque.

        Sa succession sera problématique chez Apple.

  17. Airtux : euh tu touches le fond là … C’est mon rôle de dire des conneries comme ça !!!!! Sinon je crois savoir pour son travail : euh un barbu sans taf qui profite des droits sociaux … Comme beaucoup d’ailleurs … Sport national : ne rien foutre !!! Et puis prendre un article sur guiz, un article racoleur, aucune analyse de présenter, et dire que tu l avais dis … Super crédibilité ! Mais bon pas étonnant de la part d’un lobotomisé islamiste !!!

  18. Tout le monde semble partir du principe que l’écrasante majorité des clients d’Apple sont des fanboys… Je crois au contraire qu’une partie non négligeable des clients d’Apple sont juste satisfaits des produits qu’ils proposent (et qu’ils ont aussi les moyens de se les offrir). Sans pour autant devenir un fanboy absolu ! Arrêtez donc de penser qu’Apple ne survit que grâce à ses fanboys. Au vu du nombre d’iPhone vendu sur la planète, je doute sérieusement qu’il s’agisse uniquement de fanboys qui vouent un culte sans limite à la Pomme.

  19. « Celui qui est prêt à subir les foudres de cette communauté » :
    Je trouve les haters plus présents et actifs sur le web, ce que je trouve suspect car pour moi signe de frustration.
    Tandis que les fanboys se contentent d’acheter bêtement.
    Un article sur Apple déclenche toujours plus de passions anti-apple dans les commentaires.
    La vérité est que c’est un peu des deux : ios est honteusement fermé tandis que macos dépasse de très loin win7 et linux en rassemblant ce que les 2 offres de mieux.
    On peux préjuger du degré lamentable d’intelligence des gens qui s’identifient à une marque, qu’il l’aime ou la déteste.

    Mais il est vrai que Apple depuis 10 ans est surtout la vision marketing géniale de Jobs. Et ce que je n’aime pas dans Apple est justement cette dictature marketing (rien de militant la dedans, c’est un point de vue égoïste d’utilisateur), je vois donc avec « soulagement » la mort de cette vision. Si les fondamentaux de simplicité et d’efficacité restent ce sera très bien pour les produits. Mais sans doute moins pour les actionnaires…

    1. Pour reprendre une citation que j’ai vu sur un forum une fois :
      « le marketing fera vendre de la merde une fois, la deuxième le publique se méfiera »
      Apple fait mine de rien de très bon produits, mais qui sont pensés pour plaire au plus grand nombre (grand publique), donc forcément il y a une tranche d’insatisfait, mais ils restent minoritaires (dans le cas qui nous intéresse, ceux qui aiment avoir un contrôle totale sur leur appareil et bricoler leur système).
      Résumer apple au marketing est extrêmement réducteur, c’est avant tout des produits pensés pour plaire au grand publique, et qui plaisent beaucoup (même si forcément, un bon produit sans bon marketing ne marchera pas forcément).

  20. La nouille ? Tu plaisantes ! Tu n’as toujours rien capté, c’est une QUENELLE vieux, une quenelle de 530 ! Calibrage et profilage à la pointe de la technologie humaine. Mais je vais la mettre à jour pour l’adapter à ta bouche de fanboy et sans fautes d’orthographe keskispass ?!

  21. Non on le savait , Airtux est juste un gros moche, sans le moindre sous, qui n’arrive pas se taper une gonzesse, du coup , il est un peu aigris :)
    Ceci dit pour qu’il soit si agressif c’est que tu as du toucher la corde sensible , il doit être technicien de surface…
    Airtux depuis tes discours « visionnaire » Apple a fait les 2 meilleurs trimestres de son histoire :)

    Sinon la phrase du pdg de l’article risque d’être collector car si apple sort une télé en fait d’année son bénéfice/chiffre d’affaire vont exploser à la hausse.

  22. Vu les résultats financiers que vient de faire Apple, on ne peut que rigoler à la lecture de cet article 😀
    Enfin, faut bien que tout le monde vive hein 😉

  23. PARENTHÈSE POUR@Empty

    La Théorie d’Einstein est à n’en pas douter cher collegue.
    Donc le « Si » du conditionnel est à enlever :)

    Les abeilles permettent de faire pousser les plantes et d’avoir une si grande diversité de flore.
    Elles ne sont plus là = il n’y a plus de plantes = les animaux ne se nourrissent plus = mort prématuré des espèces faute de nourriture = viandes en très grand manque pour l’homme = prix exorbitants pour pouvoir manger = les non-riches crèvent tous = nous sommes plus de 8 milliards sur terre à passer à 2 milliards = espèce humaine en extinction, nous serions presque des cannibales à pouvoir manger de la viande.

    Vous pouvez me contre-argumenter mais ça ne ferait que donner une échéance supplémentaire.

    BREF CE N’ÉTAIT QU’UNE PARENTHÈSE 😀

    Pour Apple, c’est indéniable qu’ils sont sur la pente, toute évolution positive redescend un jour :) (tel une montagne, ça monte et ça descend).
    Apple va faire comme Nokia, leader pendant quelques années et boummmmm y’a plus rien, Microsoft va aider Nokia à se remonter.

    Apple fera pareil un jour ou l’autre, et dans pas longtemps vu que Jobs is died,
    Mais l’échéance recule grâce à des « trouducul »décérébré qui achète des Iphone/Ipad tous les ans tout en nous parlant de la crise du pouvoir d’achat parce qu’il n’arrive pas à acheter un paquet de cigarettes 😀

    Je n’ai rien contre les gens qui fume des cigarettes (ou fumer leur argent :D) et qui ont un Iphone, loin de là, mais chacun gâche sa vie comme il peut, et eux c’est au max ^^

    1. Je fume,j’achète tous les produits Apple et j’écrase les abeilles!
      Non mais vraisemblablement einstein n’a jamais dit cette phrase. (snopes.com)

  24. En distribuant des dividendes aux actionnaires et en donnant au PDG un salaire colossal, les nouveaux dirigeants ont déjà donné le ton de ce qui constituera l’ère post Steve Jobs.
    On avait déjà observé à un phénomène du même type lors du départ de Gates chez Microsoft.
    La personnalité et l’implication du dirigeant est beaucoup plus importante que la qualité des ingénieurs dans les sociétés HIGH-TECH.
    L’avenir d’Apple pourrait ressembler à celui de Microsoft : on vend et on renouvelle des produits qui rapportent beaucoup d’argent au détriment de la créativité ou du risque.
    Il y a en plus un précédent : la période durant laquelle Jobs avait été évincé d’Apple. Le résultat a été rapidement visible : Mac Os n’évoluait plus, Apple a mis sur le marché des produits ineptes comme le Newton, certains de ses ingénieurs ont planché sur des concepts aussi ringards que le Segway pendant que Jobs mettait au point le Next et son fantastique OS qui deviendra par la suite OSX et s’associait à Lasseter pour fonder Pixar.
    Les nouveaux dirigeants apparaissent pour le moment comme les successeurs de John Sculley ou de Gil Amelio plutôt que Steve Jobs.
    La sortie des nouveaux Mac et de l’iPhone 5 confirmeront ou infirmeront mon sentiment.

  25. sauf qu’en 2012 Disney est le premier groupe d’entertainment mondial. Avec les studios disney, la chaine ABC, plusieurs parc d’attraction, les studios Touchstone, Miramax et Pixar, les comics Marvel Entertainment + des chaines câblées, + des théâtres + et de nombreux magasins qui vendent les franchises disney. Et tout ça après la mort de Walt. Grace à un mec qui à su gérer l’empire disney et le faire évoluer avec son époque ( Michael Eisner).
    Je vois pas en quoi Apple ne pourrait pas trouver un mec de cette ampleur. Surement moins médiatique mais tout aussi efficace (voir plus) en gestion et diversification du patrimoine.

  26. c’est pas des entreprises mais des leaders (chefs D’Etat) que Weber fait une typologie…

  27. Salut les jeunes ! J’attends avec impatience que ma télé, mon terminal satellite, mon ampli pro Logic, la PS3 du gamin, le lecteur Bluray soient ENFIN aussi facile à interconnecter, configurer et utiliser que mon iPhone et mon iPad ! SJ voulait « changer le monde » (sic). Il l’a fait pour l’informatique personnelle, mobile et la téléphonie en mettant ds la tête des ingénieurs de Apple un mot tristement oublié des bureaux d’étude : l’ERGONOMIE ! On pensait que le monde avait compris ? Ben non. Si Apple y veille, elle fera encore de beaux jours. Même sans SJ.
    Tonton Bil.

  28. N’importe quoi, le nouveau pdg d’Apple a la tête sur les epaules. Et Apple va devenir bien mieux.
    Pourquoi n’avons nous toujours pas l’USB 3.0 ? Blu-Ray ?
    Car un mégaloman a dit que sa servait à rien.

  29. @Systemic Donc grâce à Steve Jobs! Comme quoi la boucle est bouclée ^^

    Erreur c’est pas Jobs qui à créé Pixar (et heureusement) mais Georges Lucas.
    Et ce n’est pas Jobs qui créé les iTrucs ce sont des équipes d’ingénieurs…

  30. Que Jonathan Ive reprenne le flambeau reste la meilleure option pour Apple. Tim Cook est excellent comme homme de l’ombre mais ce n’est pas un orateur.

  31. Une projection intéressante -même si peu réaliste- qui remet en question la place puis la succession d’un leader si charismatique, inspiré et novateur.

    Colony Capital Partners n’a pas pour habitude de prendre des risques c’est vrai mais n’oublions pas que l’on ne gagne jamais seul.

    Comme Starbuck un peu avant Apple il y aura la nécessité de se remettre en question pour rester en haut de la vague.

  32. doit être copié sur la carte mémoire SD dabord à travers lutilisation de votre ordinateur ! Acekard travaille main dans la main avec la carte SD. exécuter des applications et lire les médias directement depuis le périphérique, Notez que le panier a renouvelé le matériel et utilise donc les fichiers système différents . importe quel OS Construit en NoPass Détecte automatiquement le type Enregistrer directement à carte MicroSD, Formation du Dr Kawashima cerveau diabolique Pouvez-vous rester concentré. adapter à créer des programmes de formation sur mesure pour tous les niveaux.

  33. Je me suis amusé à lire cette jolie discussion plein d’idées très intéressantes mais clairement interminable si on y pense …

    Je voulais juste dire, j’adore la toute dernière réponse …. Juste parfaite … ON COMPREND QUEDAL et ça m’a fait bien rire.

    Pour le reste, je ne tiens pas à rentrer dans la discussion :-)

    Voila c’est fais !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité