Le cinéma en 48 fps fait débat

asdfds

Depuis l'ère moderne du cinéma, nous sommes habitués à regarder nos films en 24 fps, comprenez 24 images par seconde. Avec l'arrivée des caméras toujours plus performantes et de la 3D, certains réalisateurs tentent de faire changer les standards.

James Cameron et Peter Jackson sont les premiers à vanter les mérites d’un cinéma en 48 fps, garantissant en particulier une meilleure immersion, une plus grande impression de réalité et une meilleure stéréoscopie. Ce réalisme accru diminuerait aussi les maux de tête que certains spectateurs subissent lors du visionnage d’un film en 3D. James Cameron avait été le premier à en parler, l’année dernière à la CinemaCon.

Mais c’est de Peter Jackson que le débat provient. A la CinemaCon de cette année, le talentueux réalisateur projetait un extrait de 10 minutes de son tout dernier film « The Hobbit : An Unexpected Journey », d’après l’oeuvre « The Hobbit » de J. R. R. Tolkien, film tourné en 48 fps. Les réactions du public sont mitigées. Certains trouvent cela « curieux. Ça a l’air fantastique, mais c’est vraiment un changement bizarre. » D’autres retiendront que « c’était un spectacle merveilleux, mais tout le monde n’appréciera pas le changement ». Attendons donc que les habitudes se fassent et rendez-vous est pris en tout cas en décembre pour la première partie de cette nouvelle fresque épique !

[slashgear]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
    1. Prend ta souris, maintenant, et fait de grands mouvements sur l’écran.
      C’est pas net hein ?
      Tu peux aussi faire le même test en « tenant » une fenêtre si tu a un bon processeur (auquel cas ça rame et ce n’est pas le même problème).
      On peu aussi faire le test en bougeant lentement le curseur et le faire se déplacer plus vite progressivement pour voir a quel moment il commence a scintiller.

      Le curseur dans les grands mouvements rapides ne donne pas l’impression d’être affiché tout le temps.
      Pourtant en bureautique l’image est a bien plus que 60 fps, ton écran est bien a 60 fps. Tu peux même lancer un compteur de fps (avec fraps par exemple) pour vérifier que l’image est bien supérieure a 60 fps. Verdict, c’est l’écran qui bride a 60 fps plutôt qu’a 120, et l’oeil humain perçoit nettement cette différence, mais que dans les mouvements rapides.

      On parle ici de 60 images par secondes, pas de 48 et encore moins de 24. A 24 un mouvement 2,5 moins rapide qu’a 60 suffira a sembler stroboscopique, c’est a dire un mouvement pas vraiment rapide. Pour que ca passe a l’image, il y a du flou qui est ajouté. Du motion blur dans les softs d’effets spéciaux. Sans ce motion blur ca fait fake, et ca fait effet stroboscope tout de suite.

      Si il y avait eu un effet de motion blur sur la souris, le curseur n’aurait pas semblé scintiller dans les grands mouvements. Pourtant dans notre vision naturelle, il n’y a pas d’effet de flou, nous voyons simplement a bien plus de 60 fps.

      Avec un écran 120 hz le problème est résolu, le curseur est parfaitement net dans les grands mouvements.

      Nous sommes culturellement habitué a voir des films avec ce flou de mouvement, si on l’enlève ca fait bizarre, de même que le flou de focal est indispensable. Pourtant nous ne voyons pas avec un flou de mouvement et un flou de focal (dof). Mais c’est comme ca que nous avons appris a regarder un film…

      1. @Blackers

        Non après ta plein joueurs qui sont au dessus de 1920 x1080 moi je suis en 5760×1080 j’ai besoin de grosse carte voir plusieurs, sa te fait une baisse de FPS

    1. Non, 24 fps c’etait juste la norme technique sur pellicule. D’ailleurs les films retranscrit sur DVD son en 25 fps, résultat généralement ils sont 1/2 ton haut dessus de la version ciné.
      C’est pour ça que les dernières génération de lcd e lecteurs BD spécifient « 1080p 24 » ça veux dire respect de l’original.

      Après passer a 48 fps, j’ai peur que ça fasse un peu téléfilm.

      1. pareil j’ai peur de l’effet téléfilm ou reportage…
        moi je vois ça comme le motionflow de sony.
        perso sur ma TV il est coupé, c’est vraiment trop laid.
        j’espere que l’effet sera différent.

  1. Un changement prometteur. Tous les gamers vout diront que entre 24 et 48 fps, la différence est énorme en termes d’immersion et de fluidité.

    1. Sauf que les jeux n’on rien a voire avec les filmes, dans un jeu tu a des chutes de FPS par exemple…. alors que dans le filme tu n’a pas de chute de FPS.

      1. Airtux est en petite forme : un commentaire WTF et pas de trace de complot judéo-maçonnique. Si au prochain, il assimile pas apple et national socialisme appelez les pompiers.

  2. C’est un problem de frequence, tu as 24 fps, mais si tu regardes pile pendant un changement d’image, tu vois inconsciemment le changement.

    En 48 fps, tu as beaucoup moins de chance de tomber sur ce moment là.

    1. je ne comprend pas ta remarque, ma logique veux que si tu passes de 24 images/seconde, donc 23 changements, à 48 Images/secondes donc 47 changements, tu augmentes les chances de tomber piles sur un changement comme tu dis (impression que personnelle je n’ai jamais eux)

      1. Non car c’est un peu comme les meteors de pegase, mon attaque dure 2 sec et quant j’accede au 7eme sens, mesmeteor atteignent la vitesse de la lumiere.mon attaque dur toujours 2sec mais il y a plus de meteors, ce qui fait que tu ne peu plus les voir.

  3. Chapeau Xavier, si t’arrive à voir un changement, même inconsciemment, en 4,2 centièmes de seconde! plus sérieusement le choix de 24 images par seconde ne découle pas d’une limitation technique, c’est juste un choix qui a été faits car c’était nécessaire et suffisant. Après, je pense que ce qui disent que c’est plus fluide, c’est sois des racontards, sois des mecs qui ont comparés des écrans avec des fréquences de rafraîchissement différentes. D’ailleurs, si 48 c’est mieux, pourquoi ne pas faire 100 images par seconde une bonne fois pour toute? d’ailleurs, pourquoi ne pas faire un chiffre rond tant qu’on y est?

    1. naruto, tout simplement ne pas mettre du 100 image par seconde, car au niveau post production, calcul de 3d, et tout le reste les temps de calcul exploseront tout simplement et pour faire un film il faudrait beaucoup plus de temps (et d’argent)

    2. peut être pour une raison similaire au fait que la RAM ca a été 64, 128, 256,512, ou 1024 Mo? (et la suite) c’ est vrai, quoi, on aurait pu faire 50, 100, 200, 500, 1000, ou 2000Mo de ram, merde! :p

      1. juste pour info, pour passer de 1octet à 1ko, on multiplie par 2^10 et non 1000 comme pour les autres poids et mesures (d’où les multiple de 2). (je suis tout à fait conscient que je tomber droit dans un piège à troll,mais je suis faible, j’ai cédé, désolé)

  4. De toute manière tous les TV maintenant bouste les nombre d’images, avec les problèmes que sa engendre ( artefacts, image très peu naturel sur LCD ), des plasmas monte maintenant a + de 2000 hz ><
    Donc oui pour la fluidité ( exécrable au ciné ) et la 3D c'est mieux !

  5. +100000 pour le 48fps. Sayoukonsigne la pétition ? :)

    Je ne vais plus au cinéma en partie a cause du framerate trop faible qui rend les travellings (notamment) complètement horrible.
    Je trouve que l’impression d’immersion est considérablement amélioré quand le framerate est supérieur. D’ailleurs je ne désactive jamais la fonction « HDNM » de ma TV même si ca peut provoquer des artefacts indésirables.

    1. Estimez-vous heureux que l’augmentation de tarifs ait été si minime en passant de la 2D à la 3D :
      Techniquement pour une projection en 3D nous vous vendons deux fois plus d’images pendant la séance que pour une projection en 2D. Le tarif aurait du doubler (une séance à 10.90€ devrait coûter 21.80€).
      En passant de 24 à 48 Hz, même combat : le prix devrait encore doubler. Donc un film en 3D à 48Hz devrait être facturé à 43.60€.j
      Arrêtez-donc de vous plaindre un minimum.

      1. J’ai doublé ta vitesse de surf sur internet, tu passes donc à 60€/mois.
        Et encore un an ou deux et viendra la fibre, pense à contracter un prêt pendant que les taux sont encore accessibles 😉

        * /raisonnement @lacon*

      2. Dans mon cinéma ils ne font pas payer la place en fonction du nombre d’image que contient le film :-/ Je pense que tu t’es fait arnaqué PatéGomon

      3. ça s’appelle de l’investissement et si tu veux continuer à pouvoir diffuser ce qu’on te vend, il faut que tu en fasse un minimum donc ne raconte pas n’importe quoi.

      4. Déjà que 10€ c’est trop chère…
        Si on attends quelques mois on peux l’avoir en DVD pour a peine le double (ce qui me permet de le regarder autant de fois que je veux…)

        C’est bien pour cela que j’y vais très rarement au ciné.. (3-4 fois par ans) et encore, pas encore été cette année.. !

  6. Moi je trouve que pour un film, au delà de 30fps ça donne un effet documentaire TV qui me coupe totalement l’immersion d’un film.J’ai l’impression de voir le bonus des coulisses du tournage.

  7. C’est exactement ça

    On a grandi en regardant des films tournés autour de 24Hz, quand soudainement les caméscopes ont fait leur apparition.

    Ces derniers tournaient autour de 60Hz, et on a inconsciemment associé cette fluidité d’image avec le peu de talent de leurs propriétaires, et la qualité tristounette des images.

    Perso je suis in-capp-able de regarder quoi que ce soit à de telles fréquences, c’est pour moi vraiment trop moche. Peut-être qu’on s’y habitue, mais j’ai vraiment pas envie de tenter.

  8. +1 Tom! Moi le 100hz j’ai l’impression que c’est un film de vacance tourné par mon oncle! Ca enlève le coté cinéma je trouve.

  9. Je déteste le 48fps (c’est encore plus flagrant pour le 150 ou 200), j’ai l’impression de regarder les feux de l’amour ou n’importe quel film de vacance tourné avec une caméra DV.

  10. Travaillant dans l’animation, je connais le problème et il y a deux problèmes principaux pour lesquels ça reste en 24 FPS:

    – D’abord, le principal, c’est que si on augmente les FPS ça fait pas pro (le « changement bizarre » décrit par le public). Ça donne une impression de téléfilm à deux balles, et pour cause: les téléfilms sont tournés en 48 images/seconde. C’est le public à s’habituer mais en attendant, les spectateurs ressortent souvent avec une mauvaise appréciation et ça fait donc de la mauvaise publicité pour le film.

    – La seconde raison est également financière: deux fois plus d’images à retoucher en post-production (recalibrage des couleurs, effets spéciaux, retouches, etc…). Dans ce cas-ci c’est souvent automatisé (on prend la première image d’une scène et on retouche les suivante avec les même valeurs) mais dans certains cas, ça se fait image par image. De plus, pour les images de synthèse intégrées, les calculs sur les fermes de rendus prennent deux fois plus de temps puisque deux fois plus d’images.

    Faut pas oublier aussi que ça prend aussi deux fois plus de place sur le système de stockage (DVD / Blue-Ray).

    Bref, ça devrait idéalement évoluer mais c’est pas prêt de changer.

    1. Faux ! Pour les films de synthèse… il y a surement moyen d’utiliser des procédés semblables à l’animation classique (type dessin animée des années 50)

      C’est à dire « dessiner/calculer » des images clés puis faire des morphings intelligents entre les images clés pour arriver à 48 i/s

      Vu qu’une image de synthèse peu enregistrer beaucoup plus d’informations que la simple couleur… (comme la profondeur des la scène ou la direction des pixels)… il y a moyen de faire des morphings très propres.

      Et pour la place de stockage… il est archi-faux de prétendre que deux fois plus d’images prend deux fois plus de place… p’être même que cela en prendrait moins !

      Car les images sont compressées et sont calculées par rapport à leurs images précédentes et puisque à 48 i/s il y a moins de différence entre deux images consécutives et qu’il y a moins de flous permettant une meilleurs estimations de la direction des pixels… c’est forcement meilleurs pour la compression.

  11. C’est pas clair cette news quand même, le changement de FPS ça se ferait que sur les films en relief ou sur toute l’industrie ?

    1. Les caméras RED Epic avec lesquelles Jackson tourne The Hobbit (il en utilise 48 sur le tournage, soit 24 caméras composées chacune de 2 capteurs donc 2 images), sont conçues pour capter en 5K (la définition d’image) et à 48 fps.

      Peter Jackson n’est pas le seul à utiliser ces caméras dans l’industrie d’aujourd’hui. David Fincher les a utilisées sur Millénium, et Ridley Scott sur Prometheus, par exemple.

      Mais je pense que tu veux surtout savoir si cet effet « film de vacances tourné par tonton » décrit par certains, va se généraliser.

      Et bien comme écrit plus haut, bien qu’un film soit tourné à 48 fps, il appartient au réalisateur en post-production de choisir s’il veut en effet que le produit final ait ce rendu au cinéma, en utilisant par exemple le motion-blur pour le faire disparaître.

      Et vu les premières réactions face à The Hobbit, je pense que ce n’est pas demain que l’on verra cette fréquence d’image se généraliser.

      D’ailleurs, selon moi c’est tout à fait possible que Peter Jackson renonce à offrir ce rendu pour la sortie de son film, puisqu’il ne sort qu’en 2013. C’est bien le but des projections-test !

  12. Je serrai plutôt contre, les 24 FPS sont largement suffisant pour les filme, a ne pas confondre avec les jeux vidéo sa n’a rien à voire.

  13. C’est un peu mon métier et c’est un sujet complexe. Pour faire simple 24 i/s est un compromis entre l’illusion de mouvement, le confort, et les moyens techniques de l’époque. Mais 24 i/s c’est vraiment le début de l’illusion « confortable », ce n’est pas parfait, en réalité l’illusion commence juste a 12 i/s mais avec un inconfort vraiment ressenti consciemment.
    Après a 48 i/s l’illusion est encore mieux, c’est une vrai différence, a condition que toute la chaine de matos suive (film – tv – ecran, etc..).
    Mais on ne cherche pas a voir le réel, filmez le réel et vous verrez que c’est moche. De la même manière qu’il y a de nombreux flous de focales dans un film, on ne fait plus gaffe, et pourtant ces flous sont indispensables. Ils appuient la narration, avec une netteté a toutes les profondeurs de champs on a une image de mauvais téléfilm.
    De la même manière nous somme conditionnés depuis toujours a voir des films en 24 i/s, et la différence a 48 i/s donne une impression bizarre.
    Je ne sais pas a combien d’image le cerveau peux aller, mais c’est en tout cas bien plus que 48. Si on place une image « subliminale » a 24 i/s, l’image est perçut hyper consciemment, a 48 i/s on voit toujours sans problèmes l’image, et a 60-70 i/s le maximum d’un écran d’ordi lambda, l’image « subliminale » n’a toujours rien de subliminale. Ce qui me fait penser que les tests sur les images subliminales sont de la grosse bullshit, a moins que les tests aient été effectués sur des projecteurs pellicules a 120 i/s.
    Donc 24 i/s est vraiment super faible, de même que le « HD » est toujours assez faible pour avoir a corriger le scintillement pour un film et a anti aliaser l’image pour ne pas voir les gros pixels.

  14. Nan mais serieux… Violvocal chsais pas quoi. Descotchez de votre écran et sortez bordel. Ca vous rend completement con!
    Sombres cons

  15. Si, le choix 24fps découle d’une limitation technique.
    Avant d’avoir des dvd et des systèmes de stockage numérique de dingues, les films étaient filmés et encodés sur des bandes magnétiques. Or 24fps est un optimum minimal pour avoir une impression de fluidité.
    A l’époque, le nombre de fps n’a pas été augmenter pour limiter la conso de bande (48 fps consomme deux fois plus de bande). De plus, nos très vieilles caméra n’avaient pas tellement la possibilité d’augmenter la fréquence de prise de vue, et rien n’a été modifié depuis les années 70-80.
    Or cette limitation n’a aujourd’hui plus court.
    Pourquoi ne passe-t-on pas à 100fps ? Tout simplement car un taux de rafraichissement très élevé ne sert plus à rien au delà d’une certaine limite. Ensuite, l’utilisation de la 3D sur du 24fps, divise le taux de rafraichissement par 2 et multiplie par conséquent par deux le nombre d’images (en fait on tombe à 12fps pour chaque oeil, mais les images sont doublés).
    D’ou l’intérêt de passer à du 48fps, 24fps par œil.
    De plus, augmenter au delà de 48fps, si cela est inutile, est consommateur de ressources et d’espace. Ce seuil sera franchit en temps voulut.

    1. Eh non : 48fps = 48fps par œil… Arithmétiquement, ce sont 96 (2×48) images qui sont capturées en tout par secorde par le tandem de 2 caméras utilisé pour la 3D.

  16. Punaise ! Du James Cameron en 48 fps, ça veut dire que chaque seconde, on va avoir droit à :
    – deux fois plus d’images belles mais formidablement insipides,
    – deux fois plus de manque d’imagination,
    – deux fois plus de scénario vide, mièvre, ou pompé sur les autres (cf Pocahontas bleu)
    Super…

      1. Oh que si !
        Il y a de fortes chances que l’on continue à observer 2 fois plus de trolls… tant que Cameron fera des produits audio-visuels pour public lobotomisé (je n’utilise volontairement pas le mot « film »)

  17. Bon, y’en a pas mal qui sont à côté de la plaque ici. Les télé 100 Hz qui font un effet bizarre comme vous dites, surtout dans les travelingue, ont toujours 24 images par seconde hein? les hertz, c’est la vitesse de rafraichissement de l’image, c’est tout. Comme quoi, 48 images par seconde c’est bien inutile.

    1. C’est vrai que les TV qui ont des fonctions foireuses de correction de l’image et de doublage de FPS donnent un effet téléfilm sur un Bergman. Ces fonctions « d’amélioration » ne servent que d’argument de vente pour le Darty d’une zone au niveau culturelle limitée ou habite des Airtux. La première chose à faire est de supprimer toutes ces fonctions créées par des ingénieurs coréens consanguins des créateurs du galaxy s2.
      Mais je fais du montage, et les plans tournées avec une caméra garantie 60 FPS, sur un logiciel ou le 60 fps est vérifiable, avec un écran garanti pour plus de 60 fps, et bien l’image ne donne pas du tout la même impression. Au bout d’un moment on s’adapte, et en retournant avec le même matos sur un film 24 fps on a « limite » l’impression que le film sautille.
      C’est une adaptation culturelle a faire.

  18. Je joue en 120 hz sur mes fps et je trouve une net différence par rapport aux 60/75hz habituels.
    Par contre je pense en effet que ça va donner un effet téléfilm au cinéma, mais bon on parle de Peter Jackson et il pense surement plus à la qualité de ses films qu’un Cameron, donc faisons lui confiance et attendons le résultat.
    Pour le petit hs, je ne supporte pas les films en 3D, je ne prend aucun plaisir à ce que mon point de vue soit forcé pendant 2h… On est d’accord en 2D il est forcé également mais je n’ai pas cette impression de point de vue.

    1. C’est un autre sujet. Il est peu probable que ton écran suive a 120 hz – mais pas impossible s’il est très récent et vendu avec une paire de lunettes (celle qui reste toujours au fond du tiroir).
      Par contre même si l’écran n’affiche que 60-75 hz le jeu a 120 fps fait qu’il est moins probable que les fps descendent sous les 60 dans les gros mouvements de caméras.
      Enfin je me méfie des fps affichés, il faut surtout se fier à l’impression ressentie. Mon écran de jeu ne dépasse pas les 60, le jeu est a 90 fps, j’ai l’impression que ca ramzouille, je règle le jeu a 120 fps, c’est plus fluide. Pourtant l’écran est bloqué a 60 et les fps étaient donnés comme constants. Les fps ne pouvaient pas être constant, et dans les gros mouvements de caméras des frames étaient forcément sautées sans que le conteur ne l’indique.

    2. « Peter Jackson (…) pense surement plus à la qualité de ses films qu’un Cameron ».

      Nan mais t’as vraiment pas peur de passer pour un con à dire des choses pareilles ?

      Les deux sont immensément talentueux et là c’est comme si tu disais que Ferrari fait de meilleures voitures que Lamborghini. T’es juste un fan boy de Jackson, voilà tout.

      Mais bon, il faut savoir prendre un peu de recul et savoir être objectif dans la vie… Petit conseil !

  19. Je joue à Doom avec 3fps, et franchement quand je suis passé à 18fps, ca déchire trop ! je pensais pas qu’on pouvait faire des jeux si rapides !

  20. 24 ips lors de scènes de dialogue, on s’en temponne, mais durant les phases d’action, vous pouvez être certain que le gain est réel. Déjà on a plus cet effet de flou vomitif dès que la caméra se met à s’agiter, comme c’était malheureusement trop le cas dans le dernier film que j’ai vu (Hunger Games).

  21. Merci les commentaires, parce que l’article lui est vide de tout débat, pas meme l’esquisse d’un argument ou d’une explication technique. « Curieux », ouai avec ça on voit tout de suite l’idée exprimée –‘
    Bref c’est juste un titre racoleur sur un sujet répété encore et encore depuis l’annonce de P.Jackson de faire son film en 48 fps.

  22. Je travaille dans le ciné et pour moi le passage à 48 images / secondes est une aberration.

    Déjà parce pour un monteur, c’est l’enfer : un montage ça se fait à l’image près, on choisit de couper après telle ou telle image pour toutes sortes de raisons, notamment parce que même si on a pas le temps de le voir, inconsciemment le cerveau enregistre la dernière image qu’il perçoit d’un plan, elle a donc beaucoup d’importance. À 48 fps, il y a deux fois plus de choix pour le monteur et deux fois moins de différence entre chaque image, ce qui rend le travail beaucoup, beaucoup plus difficile.

    Ensuite, l’argument comme quoi on se rapprocherait ainsi plus de réel m’énerve au plus haut point. Premièrement, si on allait au cinéma pour voir quelque chose de réel ça se saurait. Dans un film, il y a des sautes temporelles, les éclairages sont faits non pas en terme de cohérence par rapport aux lumières du décor mais pour des questions d’esthétisme (la plupart du temps) etc. Au cinéma il est question d’esthétisme, et le flou en fait partie.
    Et deuxièmement, quand bien même on irait dépenser dix balles pour regarder un truc qu’on peut voir en vrai, le 48 images / secondes n’a rien, mais alors RIEN de naturel. Grosso modo, avec le double d’images en 1 seconde, les mouvements rapides ne seront plus flous, contrairement à ce qu’on voit actuellement. Bah il suffit de faire quelque chose de très simple : mettez votre main devant vos yeux et agitez-la rapidement. Oh, surprise! C’est flou. Voilà, le flou est naturel à l’oeil humain, et quand absolument tous les mouvements sont nets, ça paraît bizarre, c’est aussi simple que ça.

    1. Ca fait peur ce genre de remarques provenant de soit-disant professionnels ! :/

      T’inquiètes t’es objets flous à 24 i/s seront toujours flous à 48 i/s… sauf (heureusement) les flous seront deux fois plus courts.

      Ainsi arrête ta propagande mensongère aveuglée par ta peur du changement…. si le mouvement de ta main t’apparaît naturellement floue… elle le sera aussi sur un film à 48 i/s ou 1 000 000 i/s ! ! !

      1. Non, justement. C’est une question de durée d’exposition. C’est un principe de base de la photographie. À 24 i/s, l’image est exposée pendant un 24ième de seconde, ce qui fait qu’un mouvement rapide apparaîtra flou puisqu’il s’étendra pendant ce laps de temps. À 48 i/s, l’image est imprimée deux fois moins longtemps, le même mouvement sera donc deux fois moins flou. Plus on monte en fréquence, plus les mouvements sont nets, j’ai rien inventé là.
        Je suis pas aveuglé par la peur du changement, je pense par exemple que la 3D peut-être considérée comme un outil de mise en scène au même titre que la composition, la lumière, la profondeur de champ… Malheureusement actuellement elle est plus utilisée comme un argument commercial. Le passage de l’argentique au numérique, qui s’accélère, ne me dérange pas non plus, c’est juste une autre façon de travailler. Certes on perd cette tradition de la pellicule mais on gagne en efficacité. Le 48 i/s est un argument technique, comme si on cherchait à booster absolument toutes les caractéristiques de l’image pour faire plus naturel : 4K, 5K, 8K, 3D, 48 ips, 60 ips etc. Sauf que l’oeil ne voit pas en 12K ou en 1000 i/s, il a ses imperfections, et le flou en fait partie.

    2. Ouais, j’adore ton argument « ça fait plus de travail »…

      Et puis j’adore encore plus la deuxième partie de ton commentaire dans laquelle tu explique en gros ce qu’on sait déjà depuis deux bails, soit que le 48 fps c’est plus fluide et que « ça fait bizarre »…

      Mais alors le summum c’est quand tu dis que quand on agite la main devant nos yeux, c’est flou, et que le flou c’est naturel. Donc selon toi le 48 fps est plus fluide que notre vision humaine…

      Mouahahahahaha !..

      1. Comme je l’ai dit plus haut, j’ai rien inventé, oui le 48 fps est plus fluide que notre vision naturelle, c’est ce que j’essayais de montrer avec l’exemple de la main. Et on se calme, hein, j’ai juste essayé d’expliquer quelque chose qui relève de la technique; tant mieux pour toi si tu le savais déjà, et je suis conscient que beaucoup de gens ici doivent déjà connaître les différences entre 24 fps et 48 fps, mais c’est pas nécessairement le cas de tout le monde.
        Et ne déforme pas mes propos s’il te plaît, je n’ai jamais dis que ça faisait plus de travail, au risque de te décevoir je ne suis pas un fainéant, j’ai dis que le travail à effectuer était beaucoup plus ardu. Décider de quelle image sera imprimée en dernière sur la rétine du spectateur relève d’un véritable choix artistique, au cas-où tu penserais que le monteur est juste « le type qui colle les bouts de film ensemble ». À 24 i/s choisir telle ou telle image fait une différence et a son importance, que tu le croies ou non, à 48 i/s, comme je l’ai déjà dit, la différence entre 2 voire 4 images est minime, le choix plus dur, et l’impact de la dernière image sur le spectateur amoindri. Encore une fois, là, je n’ai rien inventé.

    3. « À 48 i/s, l’image est imprimée deux fois moins longtemps, le même mouvement sera donc deux fois moins flou. Plus on monte en fréquence, plus les mouvements sont nets, j’ai rien inventé là. »

      Bien sur que UNE image sera plus nette ! Sauf que t’oublies qu’elle sera aussi « afficher » deux fois plus court !

      Donc même si toutes les images sont nettes sur un film à 1 000 000 i/s… ta main en mouvement te paraîtra aussi flou que naturellement… et NON elle ne paraîtra pas plus nette.

      Par contre ce qui est sûr c’est que nos yeux voient plus « nette » que ce qui est permis avec un film à 24 i/s

  23. Il y a une quarantaine d’années, un spécialiste des effets spéciaux (Rencontres du 3e type notamment) dont je ne retrouve plus le nom, avait mis au point une caméra à 65 images/seconde. Il n’a été possible de voir à Paris que deux films de démonstration mais c’était saisissant. L’affaire n’a cependant pas résisté aux coûts que le système impliquait (caméras, projecteurs etc.).

  24. Ca me parait une évidence qu’un film à 48 voir 50fps aura une meilleure qualité visuelle,
    je suis comme Jackson et Cameron, je m’outre que ce ne soit pas encore le cas.

    On nous sort des films en HD, mais avec des scrolling tout saccadé…
    On y a même perdu une image en PAL, et 6 en NTSC… depuis la HD

    Bref ils ont raison, 
    que ça change…

  25. moi j’écoute mes film sur ma tv 120hz. elle fait elle même plus d’image par seconde en temps reel. en quoi c’est si dure de faire pareil en ciner. pas besoin de faire un film a 48fps. un projecteur 120hz ou meme 240 va faire le travail .

  26. pour le rendu « plus belle la vie » des TVs modernes, ça dépend des marques. Mes parents ont un Samsung et moi un Sony, ben le rendu n’est pas du tout le même à fréquence égale… Sur le leur, c’est bien plus présent. Ca a peut être changé vous allez me dire mais quand même. Pour les fréquences trés élevées des écrans plasma, il me semble que ce n’est pas comparable avec les LCDs.
    Sinon, les caméras haute déf sont déjà utilisées et on en a déjà vu mais il est vrai dans certains cas précis, genre 60 images/seconde. Ceux des ralentis, Elles sont utilisées dans des docs animaliers (genre vol d’insecte avec le mouvement des ailes) ou certains passages en virage de retransmission des GPs de Formule Un où on peut voir subtilement les déformations des pneus et des ailerons, les mouvements des suspensions etc..)

  27. bon à mon tour d’apporter mon petit argument :

    Je pense que Peter Jackson est conscient de la difficulté que l’on aura à changer nos habitudes et il fera en sorte que l’image soit léchée, avec des effets de flou ou de mise au point du tonerre pour ne pas nous dépayser !

    Au final ça permettra enfin de pas avoir la gerbe en regardant des films d’action ^^’

    Nan parce que franchement, et je le remarque plus sur des salles avec projection numériques, les dernières fois que j’ai vu des gros blockbusters d’actions ça m’a gâché le spectacle.

    Et puis franchement il faut être con pour faire une scène de combat en caméra ‘à l’épaule’ ET ne la proposer qu’en 24i/s –> c’est vous que je vise, messieurs les nouveaux Starwars (quoi que là c’est le moins pire du film ^^’ ) la trilogie Bourne, et plus récemment Hunger Games…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité