Red Bull Stratos, un saut depuis l’espace

Red Bull Stratos, un saut depuis l’espace

Red Bull Stratos, un saut depuis l’espaceIl y a un peu plus d'un mois un Autrichien, Felix Baumgartner, sautait en parachute à une altitude hallucinante de... 22 km et atteignait la vitesse folle de 587 km/h !!! Mais ce n'était qu'une étape vers l'objectif ultime : s'élancer de la stratosphère (à 36 km) et franchir le mur du son (1 224 km/h), rien que ça !

Joe Kittinger, âgé de 83 ans, a déjà sauté, le 16 août 1960 d’une altitude de plus de 30 km, il est devenu le mentor de Felix, il prépare chacune de ses ascensions, chacun de ses sauts. Cet homme, plusieurs fois décoré par l’armée américaine est devenu le Capcom (le seul à communiquer avec la capsule) de Felix et le conseille constamment, notamment lors du franchissement de la « Armstrong Line », zone à partir de laquelle les lois de la gravité disparaissent, les liquides deviennent vapeur, la température atteint les -60 °C.

Felix Baumgartner avait beau avoir une capsule et une combinaison spécialement conçues pour le projet, ses principales craintes se sont fait sentir durant les 300 premiers mètres d’ascension car si le moindre problème subvenait, il n’aurait aucune échappatoire. De ce premier saut d’essai, Felix ne se souvient qu’une d’une chose : la température incroyablement basse ! L’équipe, plus d’une centaine d’experts dans tous les domaines, est d’ores et déjà mobilisée pour le prochain saut, à plus de 27 km cette fois. Un projet complètement fou qui repousse encore et encore les limites !

[redbull]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Au dessus de la « Armstrong line » les lois de la gravité disparaissent, carrément ! Mais alors comment va-t-il faire pour tomber :-) ?

  2. N’importe quoi. Les lois de la gravité ne disparaissent pas, où qu’on soit dans l’univers. De même -60°C n’a rien d’exceptionnel. On atteint -90°C dans certaines zones, et les -60°C se rencontrent déjà au niveau du sol (en Sibérie ou en Antarctique).

    1. @Gilles : Attention, -60 °C certes, mais pas à 1013 mbar de pression comme au sol. À 36 km, c’est à 5 mbar. Par contre « les lois de la gravité disparaissent », ça fait pas terrible en effet…

    1. @Jimbo : Kepler et Newton sont morts tous les deux. Heureusement, sinon ils auraient certainement cherché à te faire la peau.
      Mais sérieux, d’où sors-tu cet axiome à deux balles ?

  3. Mon post était ironique… évidemment que l’attraction gravitationnelle de disparaît pas !
    En tout cas, il y a de la cuistrerie dans l’air…

  4. @ Bidul
    C’est effectivement la vitesse de satellisation et je ne confond rien du tout 😉 , ce qui veut dire que l’altitute à laquel se trouve l’objet n’a absument aucune influence sur l’attraction subie par ledit objet. Par exemple : si la station spatial internationale ralenti en dessous des 28000 km/h ben elle s’écrase sur terre comme une bouse.

    1. Dans l’absolu c’est vrai, mais à l’échelle de distances que j’indique dans mon exemple c’est absolument négligeable. On va pas enc… les mouches touts de même 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité