Test du Asus Transformer Pad (TF300)

asus-transformer-pad-TF300-review-091

Avec le Pad Transformer TF300, Asus s’est fixé l'objectif de permettre au plus grand nombre de bénéficier de l'expérience utilisateur, du (maintes fois primé) Transformer Prime. Bien sûr, cela est plus facile à dire qu'à faire, et il n'a sans doute pas été facile de réduire le prix de cet appareil, à 399 $, tout en gardant une expérience utilisateur quasiment identique. Afin d'atteindre cet objectif, Asus a revu le design du Transformer Pad, afin d'utiliser des matériaux moins coûteux tout en gardant intactes, la plupart des fonctionnalités interne et les caractéristiques du Pad.

Et ce pari peut s’avérer payant. À l’heure actuelle, l’Asus Transformer Pad est présenté par Asus comme étant l’équivalent d’un Transformer prime à 399 $, ce qui signifie que les utilisateurs peuvent obtenir un TF300 de 32 Go avec la station d’accueil clavier qui va avec, pour un prix comparable à celui d’un iPad 16 Go. Si vous prenez en compte le fait que le TF300 64 Go ne coûterait que 25 $ de plus (le prix de la MicroSD), vous vous rendrez compte que le Transformer Pad TF300 peut être un concurrent redoutable pour un iPad 64 Go vendu pas moins de 700 $. Dans ce test, nous allons mettre les choses en perspective en détaillant ​​les aspects critiques du Transformer Pad TF300.

Principales caractéristiques techniques

TF101 TF300T TF201 (Prime)
Dimensions 6.96 x 10.66 x 0.51” 7.11x 10.35 x 0.38” 7.11 x 10.35 x 0.32”
LCD 10.1” IPS panel 10.1” IPS panel  (350nits) 10.1” Super IPS panel  600nits
Resolution 1280 x 800 1280 x 800 1280 x 800
OS Android™ 4.0 Android™ 4.0 Android™ 4.0
SoC NVIDIA® Tegra® 2 NVIDIA® Tegra® 3 NVIDIA® Tegra® 3
Frequence (1GHz dual-core) (1.2GHz quad-core) (1.3GHz quad-core)
RAM 1G LPDDR2 1G DDR3L 1G LPDDR2
Stockage 16GB/32GB 32GB 32GB / 64GB
APN Frontal 1.2MP 1.2MP 1.2MP
APN Arrière 5MP, enregistrement vidéo en 720p 8MP, enregistrement vidéo en 1080p 8MP, enregistrement vidéo en 1080p
Pas de Flash Pas de Flash Flash LED
WiFi 802.11 b/g/n, 802.11 b/g/n, 802.11 b/g/n,
Bluetooth 2.1 + EDR Bluetooth 3.0 + EDR Bluetooth 2.1 + EDR
I/O Mini HDMI/ microSD/ Docking connector Micro HDMI/ microSD/ Docking connector Micro HDMI/ microSD/ Docking connector
Autonomie Pad-only 9.5 hr Pad-only 10hrs Pad-only 9.5 hr
Pad + Dock 16hrs Pad + Dock 15hrs Pad + Dock 18hrs

Déballage

Tout d’abord, si vous voulez découvrir ce qu’il y a dans la boîte de l’Asus Transformer Pad TF300, je vous invite à jeter un oeil à la vidéo ci-dessus. La tablette est fournie avec un chiffon de nettoyage, un chargeur et un câble. La station d’accueil clavier en option, est un peu minimaliste. En revanche, n’oubliez pas qu’elle possède une batterie interne.

Contexte

Nous percevons tous l’utilité de nos appareils de manière différente, selon notre mode de vie. Laissez-moi vous dire d’où je viens et ce que je fais de mon temps. Je passe la plupart de mon temps (informatique) à travailler sur un ordinateur de bureau puissant (un PC) équipé de grands écrans. Si j’ai besoin de réaliser un travail à l’extérieur du bureau, j’utilise un ordinateur portable (Macbook Pro + Win7).

Quand je suis en déplacement, j’accède à mes e-mails via un smartphone, mais j’ai tendance à n’y répondre que modérément, car taper de longs emails est un peu fastidieux sur un écran tactile. Avec ma tablette, j’accède beaucoup aux sites d’information et à certains réseaux sociaux, et j’utilise souvent un ordinateur portable ou une tablette lorsque je suis sur mon canapé.

Parce que les tablettes disposent en général d’une batterie longue durée, j’ai été chercher le moyen de les utiliser en remplacement de mon ordinateur portable dans certaines situations, comme lors de foires commerciales et de réunions par exemple, durant lesquelles je n’ai pas besoin de me livrer à certains activités techniques telles que la programmation ou le montage vidéo.

Conception Externe

Asus Transformer Pad TF300 Review
TF300 en arrière-plan et TF201 au premier plan

À première vue, l’Asus Transformer Pad TF300 ressemble beaucoup au Transformer Pad, qui est probablement l’appareil avec lequel vous êtes le plus familier. Lorsqu’on tient l’appareil en main, on peut sentir qu’il est légèrement plus épais. Les spécifications montrent que l’Asus Transformer Pad TF300 est 50 grammes plus lourd que l’Asus Transformer Prime. Ce qui représente ⅓ du poids de la plupart des smartphones. À mon avis, cela n’a pas d’incidence réelle au niveau de l’expérience utilisateur, même si l’épaisseur supplémentaire le rend moins « luxueux » que son cousin, le Transformer Prime (TF201).

Asus Transformer Pad TF300 Review
Le TF300 sur la gauche est un peu plus joufflu

Le léger changement dans le design industriel du dispositif, a été réalisé afin de rendre le prix du Transformer Pad TF300 plus compétitif, en termes de rapport qualité/prix. Le changement le plus notable apparaît au niveau de l’utilisation d’une structure en plastique, qui remplace une structure en aluminium. C’est assez évident lors de la tenue en main du dispositif, en comparaison du Prime. Si vous pensez que cela peut être un problème pour vous, je vous recommande de vous rendre préalablement en magasin pour voir cela de plus près. Personnellement, je pense qu’il s’agit d’un problème purement «esthétique», et non pas pratique.

Asus Transformer Pad TF300 Review
Cette fois, le TF300 est sur la droite (en bleu)

En termes de ports, le Transformer Pad TF300 est à peu près équivalent au Transformer Prime (TF201). Sur le côté gauche, vous pouvez trouver un port MicroSD et un port HDMI. De l’autre côté, il y a une prise audio de 3.5 mm. Enfin, sous l’appareil, on retrouve le connecteur propriétaire principal pour l’USB, mais aussi pour le clavier-station optionnel.

Station d’accueil clavier

Asus Transformer Pad TF300 Review
C’est le génie derrière la série des Transformer

Puisqu’on parle de la station d’accueil, je pense toujours que c’est vraiment l’élément génial qui donne son originalité à la série des Transformer Pad. Cet appareil offre une solution clavier parfaitement intégrée pour la tablette Transformer Pad TF300, tout en agissant également comme une batterie supplémentaire (+ 5 heures d’autonomie) et un protecteur d’écran. Cette solution écrase tout simplement la concurrence. Point.

Pour ceux qui ont besoin de taper du texte de manière intensive, le clavier en option est étonnant. Vous pensez peut-être que pour taper un paragraphe de 100 mots ici et là, le clavier virtuel (à l’écran) est suffisant. Essayez cela avec 20 ou 30 e-mails, et on en reparle… Je vous garantis qu’après cela, vous voudrez peut-être envisager d’utiliser un clavier physique.

Cette option est particulièrement impressionnante pour ceux qui sont à 95% heureux avec leur tablette, et qui souhaitent simplement obtenir un gain de productivité supplémentaire via l’aide d’un clavier physique. En plus d’être doté d’une batterie interne, la station d’accueil clavier dispose également d’un port USB de taille normale et peut recevoir des cartes SD standard.

Le TF300 et le MacBook Air 11″ côte à côte
On m’a déjà posé beaucoup de questions au sujet du port USB. Et afin d’être clair je souhaiterais simplement ajouter que ce dernier est conçu pour fonctionner avec les clés USB et autres dispositifs de stockage de masse de faible puissance. Cependant, il peut ne pas fonctionner avec un HDD/SSD externe de 2.5″ou 3.5″, et ne fonctionnera très probablement pas avec un modem USB 3G (mais vous pouvez utiliser un Hotspot WIFI à la place).
ASUS prévient que la station d’accueil clavier du TF300 n’est pas à « 100% » compatible avec les modèles précédents du Transformer. Le problème pourrait probablement s’expliquer par le fait que l’épaisseur du dispositif est différente. Cela dit, les connecteurs sont les mêmes, donc à priori ils devraient être capables d’être utilisés. Toutefois, si vous voulez mettre en place une connexion « solide » entre la tablette et le clavier, il vaut probablement mieux que l’ajustement soit parfait.

Stockage utilisateur (une valeur ajoutée incroyable)

32GB of internal memory and two optional memory slots.

32Go de mémoire interne et deux slots mémoire en option.

Tout comme le TF201, le Transformer Pad possède d’excellentes options de stockage. Le TF300 est livré avec 32 Go d’espace disque (par rapport à un max. de 64 Go pour le TF201), mais peut bénéficier d’une extension de 32 Go grâce au slot microSD de la tablette, et d’une extension de 256 Go via une carte SD standard. Ce qui porte la capacité potentielle de stockage du Pad à 32 +32 +256 = 320 Go! En plus de cela, Asus offre 8 Go de stockage gratuits en ligne, «à vie ».

Si vous pensez au fait que certains constructeurs, comme Apple, ont construit leur fortune principalement en proposant des gammes d’appareils équipés de capacités de stockage différentes (100 $ de plus pour passer de 16 Go à 32 Go, et 200 $ de plus pour passer de 16 Go à 64 Go), la valeur ajoutée du TF300 est impressionnante pour l’utilisateur gourmand en stockage. Une carte microSD (de marque) de 32 Go coûte environ 23 $ sur Amazon, donc cela signifie que vous pouvez obtenir un Pad Transformer de 64Go pour 422 $. Comparez cela aux 700 $ que vous coûte un nouvel iPad 64 Go (WIFI), et vous vous rendrez vite compte que la différence de prix se chiffre en centaines d’euros.

Ecran IPS (très bon)

ça n’est peut-être pas un « super » écran IPS, mais il est très bon quand même

Les spécifications du Transformer Pad TF300 montrent qu’il existe une différence entre son écran IPS et l’écran Super-IPS du Transformer Prime (TF201): la luminosité maximale de l’écran TF201 est de 600nits, contre 350nits pour le TF300. De mon point de vu, cela pourrait faire une grande différence lorsque vous utilisez une tablette à l’extérieur, mais à part cela, l’expérience globale utilisateur avec le TF300 est très similaire à ce que j’ai pu trouver avec l’Asus Transformer Prime. En fait, je trouve même que cet exemplaire du TF300 dispose d’un contraste légèrement meilleur que le TF201. Et à moins que vous ne prévoyiez d’utiliser votre tablette en plein air ou dans un environnement très lumineux, je ne pense pas que vous devriez trop vous inquiéter de la différence de luminosité.

Applications Phares (très bon)

La disposition du clavier de l’Asus Transformer s’adapte bizarrement à la station d’accueil.

Clavier: L’Asus Transformer dispose de deux claviers virtuels. Le premier est le clavier Android standard, qui ressemble à n’importe quel autre clavier virtuel sur tablette Android 3.x. Le second est le clavier virtuel d’ASUS qui imite la disposition du clavier présent sur la station d’accueil. Il est tout à fait fonctionnel et j’ai vraiment aimé le fait qu’il dispose de plus de touches visibles à la fois. En revanche il est possible qu’il vous faille un peu plus de temps pour vous y habituer.

À l’heure actuelle, je préfère le clavier Android, même si je peux essayer de m’habituer au clavier ASUS. Mais pour le moment, le positionnement des touches du clavier me fait faire trop de fautes de frappe. Je dispose également du clavier de la station d’accueil, ce qui fait que j’ai tendance à l’utiliser dès que j’ai vraiment besoin de taper du contenu. Aussi avec Android 4.0, le temps de réponse des touches du clavier a été amélioré, et c’est génial parce que c’était l’une des choses dont je me plaignais auparavant.

Skype (moyen): depuis que nous avons réalisé notre test Transformer Prime, Skype a intégré la possibilité de disposer d’une sortie vidéo, et dans l’ensemble, l’expérience est assez bonne, même si l’application pourrait encore bénéficier de quelques améliorations. Tout d’abord, Skype est assez lent et pourrait être plus réactif. Cela est vrai pour Skype « mobile » en général, et pas seulement pour la version Android du service de VoIP.

De plus, nous ne pouvons pas avoir accès aux vidéos entrantes en mode plein écran, ce qui est un peu frustrant, étant donné que l’écran est agréable. Franchement, Skype pourrait tout simplement offrir un grossissement simple, même si l’image est un peu floue. D’autre part, la qualité audio est plutôt bonne et comparable à celle d’un PC.

Email: sans le clavier de la station d’accueil, l’expérience e-mail est très semblable à celle que l’on peut avoir sur d’autres tablettes Android. La compatibilité avec Microsoft Exchange, GMail et les services de  messagerie POP est bon, de sorte que même les professionnels peuvent l’utiliser (pensez à vérifier cela auprès de votre service informatique). Avec la station d’accueil clavier, l’expérience e-mail parvient à une nouvelle dimension. Maintenant, il est possible de travailler pendant une longue période de temps, et de taper du texte encore plus vite. Si votre vie tourne autour de l’envoi d’emails, vous devriez songer sérieusement à regarder de plus près la station d’accueil.

Un fichier PowerPoint

Office docs: fourni par défaut sur le Transformer Pad TF300, Polaris Office permet de traiter les documents Microsoft Office. Il peut ouvrir un certain nombre de documents MS Office, mais permettez-moi de tempérer vos attentes: Polaris Office ne peut pas remplacer MS Office. Et pas qu’un peu. J’ai réussi à faire planter constamment l’application avec un simple document Word de 50KB, et j’ai trouvé que les feuilles de calcul simples et même Powerpoint, étaient assez lentes. En bref, Polaris Office peut techniquement « travailler », mais ne vous attendez pas à être productif avec cette application. Vous pouvez trouver une meilleure solution de rechange, mais pour autant que je le sache, il n’y a pas de solution miracle pour remplacer MS-Office, et c’est probablement pourquoi Windows 8 est tellement  apprécié par les utilisateurs d’Office.

Navigation Web: L’expérience de navigation web est comparable à celle que l’on peut avoir sur d’autres tablettes Android, et je n’ai pas remarqué de gain de vitesse particulier. En fait, l’Asus Transformer Prime était sur un pied d’égalité avec la tablette S de Sony, et un peu plus lent que l’iPad 2 en termes de vitesse de chargement des pages. La différence peut aller jusqu’à 2 ou 3 secondes de chargement en plus en fonction de la page. Cela ne m’a pas dérangé, mais on peut s’attendre à ce que l’Asus Transformer Prime se démarque haut-la-main de la concurrence, car cela peut être considéré comme « lié à la performance ».

Facebook (lent): Facebook met à jour son application si souvent, que le résultat change généralement d’un test produit à un autre. Cette fois, je ne suis pas impressionné par la version actuelle de Facebook pour tablettes Android. Par exemple, l’image de fond dans ma page de profil ne s’affiche pas correctement, et plus important encore, l’application Facebook est assez lente … au point que je suis prêt à utiliser la version web à la place. L’application iOS ne dispose pas des mêmes « caractéristiques » encore, mais j’espère que la mise en œuvre sera meilleure.

Cartes + GPS: Comme vous le savez peut-être, de nombreux utilisateurs de l’Asus Transformer Prime avaient rencontré des problèmes de GPS. Aussi j’ai pris la TF300 pour faire un tour avec, et j’ai utilisé mon smartphone comme un hotspot WiFi. Tout a fonctionné sans aucun problème: le GPS de la tablette a été capable de trouver ma position, et j’ai été en mesure de télécharger la carte via Google Maps. Comme je conduisais, le point indiquant ma position s’est déplacé régulièrement et correctement. Ouf.

Supernote: Nous avons brièvement essayé l’application Supernote, utilisant les doigts. On devine qu’il sera possible d’acheter un stylet compatible si vous le souhaitez. Contrairement à l’application Mémo S du Galaxy Note, il n’y a pas de reconnaissance d’écriture manuscrite intégrée (ou bien nous ne l’avons pas trouvé). Cependant, vous pouvez facilement passer en un seul clic, de la plume (dessin à main levée) au clavier.

Tout comme sur le Galaxy Note, il est facile d’insérer des images, que ce soit en les prenant avec l’appareil photo ou en les sélectionnant depuis la galerie. Et vous pouvez même inclure des vidéos, des dessins (à partir de paintbook), des enregistrements audio ou d’autres fichiers image ou texte (mais pas de carte – Mémo S, en revanche, le permet). Dans les paramètres, il existe une fonctionnalité « vitesse de reconnaissance scrible», qui correspond à la vitesse de reconnaissance de l’écriture. Mais je n’ai pas pu la trouver.

Si vous voulez créer un dessin, vous devez sélectionner « Paintbook » au lieu de « Notebook » lorsque vous créez un nouvel ensemble de pages. Dans la page Paintbook vous avez accès à plus de fonctionnalités de dessin, telle que des pinceaux de différentes taille et des options de couleurs supplémentaires, que dans la page Notebook, où le clavier n’est pas non plus disponible. Et bien que le nombre de pinceaux et de formes géométriques utilisables, soit plus important dans Asus Supernote, les choix de taille et de couleurs que vous avez pour chacun d’eux, sont plus limités que dans l’application Memo de la tablette Galaxy Note S.

Je trouve qu’il est vraiment dommage et quelque peu frustrant qu’il existe une séparation entre les notes (Notebook) et les dessins (Paintbook), d’autant plus que vous ne pouvez pas insérer des vidéos et des enregistrements audio lorsque vous êtes en mode dessin. Vous devez insérer un dessin dans votre carnet avant de pouvoir insérer une vidéo par-dessus celui-ci … Je n’ai aucune idée pourquoi Asus a rendu cela si compliqué, car ils auraient pu intégrer toutes ces fonctionnalités en un seul endroit.

Divertissement (excellent)

Livres: pas de problème ici. Il existe un large choix d’applications et de fournisseurs de livres électroniques. Le plus simple est d’utiliser Android Market, mais personnellement, je préfère le Kindle d’Amazon car il est neutre dans la guerre qui fait rage entre les systèmes d’exploitation dans le monde mobile. L’expérience est bonne, et la tablette ASUS Transformer Prime est clairement idéale pour la lecture de livres.

Starcraft film sur HDMI

Vidéo: Le moteur de l’ASUS Transformer Prime ne devrait avoir aucun problème à gérer les vidéos MPEG-4 / H.264, même à très haut débit (40-60Mbps). Je n’ai pas de fichier 1080p qui pourrait s’approcher de près ou de loin des 20Mbps, donc c’est un peu difficile de tester celui-ci. Mais les fichiers 1080p que j’avais sous la main ont travaillé sans accroc.

J’ai aussi essayé de connecter le Transformer Prime à un téléviseur 55″ via HDMI, et si votre fichier vidéo est assez bon, le résultat est impeccable. Dans le test, il ne s’agissait même pas d’une vidéo de très grande qualité en 1080p, mais le rendu avait l’air très agréable. Regardez par vous-même:

Normalement, le TF300 devrait être en mesure d’utiliser les mêmes codecs que le TF201. En voici la liste:

Décodage: H.264 1080p30/60i (HP @ 40Mbps), VC1-AP 1080p30, MPEG2 1080p30/60i, MPEG4 1080p/30, DivX 4/5/6 1080p30, 1080p30 XviD HT, H.263 4CIF/30, Theora, VP8 720p30.

Encodage: H.264 1080p30 (de base), MPEG4 720p30 (Simple), H.263 4CIF/30, VP8

Téléconférence Vidéo: H.264, MPEG4, H.263, VP8

Haut-parleur (excellent): Asus a réalisé quelques changements dans le système d’enceintes. Le TF300 dispose d’un haut-parleur visible à l’arrière de la tablette. Il est réellement meilleur que celui du Transformer Prime et offre un son nettement plus fort, avec plus de « coffre ». C’est assez impressionnant pour un appareil qui est de 20% moins cher.

Jeux Vidéo (très bon)

En termes de jeux vidéo, l’Asus Transformer Pad TF300 est l’une des meilleures options existant actuellement sur Android. Il est aussi bien que le Transformer Prime, et si l’on tient compte du fait qu’ASUS et NVIDIA ont fait en sorte qu’un certain nombre de jeux de haut niveau tournent avec une manette (Logitech, Xbox, PS3 …), il peut prétendre offrir des jeux très convenables non seulement à l’extérieur, mais aussi à l’intérieur. Bien que je ne considère pas cela comme une console de remplacement, la qualité graphique de certains jeux est assez élevée pour afficher correctement les bons jeux sur un grand téléviseur.

Photographie / Vidéo

La qualité photo de l’Asus Transformer Pad est parmi les meilleures sur le marché de « tablettes dotées d’un APN ». Nous l’avons testé contre l’iPad 3 et le Transformer Prime: le résultat est un peu mieux en termes d’exposition que l’iPad 3, et offre des couleurs plus réalistes que le Transformer Prime dont les tons sont un peu trop rouges.

Une photo prise avec le Transformer Pad TF300
Celle-ci a été prise avec le Transformer Prime
Enfin, celle-ci a été prise avec l’iPad (3e génération)

Par une journée ensoleillée, l’iPad 3 donne des photos surexposées qui ont le seul avantage de fournir plus de détails dans les parties des images qui étaient dans l’ombre (voir l’exemple). Le Transformer Pad prend de très bonnes photos contrastées dans des conditions similaires, et bien qu’on n’obtient pas autant de détails dans les zones d’ombre, le résultat général est plus beau. En comparaison, les photos prises avec le Transformer Prime, sont trop rouges.

Quand j’ai regardé attentivement les détails, j’ai remarqué que certaines parties de l’arrière-plan étaient un peu plus floues sur la photo prise par le Transformer Pad que sur celle prise avec l’iPad de 3e génération, bien que la résolution soit plus élevée (8 MP pour le Pad).

Dans l’ensemble, le capteur numérique du Transformateur Pad est très bon, surtout lorsqu’on sait que la tablette est beaucoup moins cher que l’iPad 3. Le seul inconvénient est l’absence d’un flash LED, ce qui me fait me demander pourquoi Asus a décidé de l’ignorer. Car une telle fonctionnalité ne serait pas si chère que cela, compte tenu du coût du capteur.

La qualité vidéo du Transformer Pad est également très bonne et est comparable à celle que l’on retrouve sur l’iPad de 3e génération. La vidéo n’est pas aussi fluide qu’elle devrait l’être, et comme il y avait un peu de vent là où je me trouvais lorsque j’ai pris les photos, j’ai eu un peu de mal à tenir la tablette comme il fallait. Vous pouvez retrouver toutes les photos en taille originale (8 MP pour le Pad et Prime et 5 MP pour l’iPad 3) sur notre compte Flickr.

Performances système (excellentes)

Le Transformer Pad TF300 est livré avec une puce Tegra 3 (SoC) cadencée à 1.2 GHz. C’est 100MHz de moins que le Transformer Prime (TF201), mais le TF300 est équipé d’une nouvelle mémoire DDR3L qui pourrait expliquer la différence de performance. J’ai aussi remarqué que le test de référence Antutu a détecté que le SoC Tegra 3 tourne à 1.5GHz. Il y a donc une possibilité pour que la fréquence soit variable, et je vais devoir vérifier cela avec NVIDIA. En attendant, passons les chiffres en revue, que je vais commenter:

 

Test performances SunSpider Javascript: Nous ne le dirons jamais assez, mais malgré le fait que le test Javascript performance soit intéressant, il ne représente pas totalement ce que peut être l’expérience de navigation Web. Javascript est utilisé pour exécuter des scripts dans une page Web. Comme vous pouvez le voir, le TF300 se gère lui-même assez bien, mais il n’y a rien d’extraordinaire à signaler de ce côté-là. Gardez à l’esprit que SunSpider est principalement un test single-core.

Test  graphique Nenamark 2: Nenamark 2 montre essentiellement que sur Android, la puce Tegra 3 ne fournit pas d’avantage significatif par rapport à d’autres acteurs du marché, y compris les propres Tegra 2 de NVIDIA. Récemment, l’iPad de 3e génération a marqué un score remarquable, mais je n’ai pas encore testé de tablette Android qui utilise le même GPU PowerVR que celui de l’iPad Gen 3. Mais ce jour finira par arriver, j’en suis sûr. Lors de la lecture des chiffres, gardez à l’esprit que «mégapixels par seconde » fait abstraction de la résolution d’écran.

Antutu montre un score global de performance du système qui s’inscrit dans ce à quoi nous nous attentions à la lecture des spécifications techniques. Le Transformer Pad TF300 est juste un poil plus lent que le premier Asus Transformer, principalement en raison de la fréquence inférieure du SoC.

Geekbench 2 est une référence plutôt centrée sur le CPU, qui démontre l’impact de la DDR3 sur ce système. Malgré la baisse de la fréquence, il parvient à marquer un score plus élevé que le Tegra 3 à 1.3 GHz, connecté à la mémoire DDR2. En outre, Geekbench est un indice de référence multi-core. Ainsi la nature quad-core de Tegra 3 donne une victoire facile sur les CPU dual-core SoC comme l’A5 d’Apple, et l’A5X.

Bien sûr, au-delà des benchmarks synthétiques, ce qui est le plus important est la «perception» des performances. En tant que tel, l’Asus Transformer Pad TF300 est l’une des meilleures tablettes Android sur le marché, et sa seule « vraie » concurrente que j’ai vue à ce jour, est la propre TF201 d’Asus, alias la Transformer Prime.

Autonomie de la batterie

Selon Asus, le Transformer Pad TF300 dispose légèrement d’une meilleure autonomie de batterie que le TF201 (9.5hrs, contre 9h). Cela est probablement dû à la fréquence légèrement inférieure du SoC, et c’est tout à fait en ligne avec ce que nous avons pu voir sur le terrain.

Si vous utilisez la station d’accueil clavier, c’est une autre histoire. La station d’accueil clavier du TF300 est censée pousser l’autonomie de la batterie à 15 heures, tandis que celle du TF201 devrait la pousser à 18 heures.

Conclusion (excellent)

Avec ce nouveau produit, Asus pousse la puissance d’une tablette haut de gamme, encore plus loin  dans le territoire grand public. En termes de fonctionnalités, il est très juste de considérer le TF300 Transformer Pad comme un Transformer Prime à 400 $. Cela ne signifie pas du tout pour autant que le TF300 ait l’air « cheap », car ça n’est pas le cas. Et je dirais que si vous ne recherchez pas absolument une tablette « luxueuse » avec une finition en aluminium et au design ultra-mince, alors l’Asus Transformer Pad TF300 vous offrir tout ce que le Transformer Prime a à offrir, pour moins cher, avec en plus une grande capacité de stockage.

En fait, je recommanderais même à Asus de mettre 25 $ de plus dans la conception d’une tablette, afin de proposer un Transformer Pad TF300 de 64Go,  pour 424 $. C’est un argument très convaincant si vous pensez que l’iPad de 3e génération en 64Go coûte 700 $. Si vous voulez télécharger 4 ou 5 films pour un long vol, c’est bien ce qu’il faut.

Enfin, cette tarification permet aux utilisateurs d’obtenir l’ensemble complet tablette + clavier, pratiquement au prix de la plupart des tablettes « seules » dans la gamme des tablettes de 500 $. Pour toute personne qui considère utiliser ce genre d’appareil comme une plateforme informatique « sérieuse » (pour le travail), c’est à peu près ce qu’il leur faut. Il y a à peine quelques mois, je n’aurais jamais pensé pour voir donner une excellente notation à un produit de 400 $. Mais c’est le cas aujourd’hui, car Asus a dépassé nos attentes.

Merci à Eliane Fiolet pour avoir réalisé les tests de l’APN, ainsi que des nombreuses applications!

Liens

Évidemment, nous vous recommandons de lire également le test de l’Asus Transformer Prime, ainsi que celui de l’iPad de 3e génération, car les deux tablettes tombent dans la même catégorie. Sinon pour info, le bon vieil iPad 2 est maintenant vendu pour 399 $ (16 Go + Wifi).

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. I like what you guys are up also. Such intelligent work and reporting! Keep up the superb works guys IЎ¦ve incorporated you guys to my blogroll. I think it’ll improve the value of my web site :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité