L’Œil bionique rend la vue aux non-voyants

bionic-eye

Vous vous souvenez de la série « L’Homme qui valait trois milliards » (en anglais,  « Six Million Dollar Man » - euh, 6 millions ou 3 milliards, c’était avant ou après l’inflation ? Ah… entre les deux chocs pétroliers américains?! Ok…) ? Eh bien, je suis tout à fait certain que si justement l'inflation devait être prise en compte, Steve Austin vaudrait beaucoup plus que cela aujourd'hui, et surtout s’il avait bénéficié entre temps de certaines améliorations cybernétiques. Mais c’est une autre histoire…

Ce qui nous intéresse aujourd’hui, est une nouvelle puce pour «œil bionique», dont des exemplaires ont été implantés dans les yeux de deux non-voyants britanniques de sexe masculin. Et ce qui est très intéressant, c’est que ces implants ont permis à leurs porteurs d’effectivement retrouver une certaine forme de vision pour la première fois en plusieurs décennies. Les puces qui ont été implantées derrière les yeux de ces hommes, mesurent 3 mm, et sont reliées à des électrodes. Il faut cependant plusieurs semaines pour que les premiers effets apparaissent et qu’il soit possible de retrouver une vision suffisante permettant un jour ou l’autre  de reconnaître des visages et d’éventuellement retrouver la vue.

Selon James (l’un des deux hommes non-voyants), «Depuis la mise en marche de l’appareil, je suis en mesure de détecter la lumière et de distinguer les contours de certains objets, ce qui est un signe encourageant. J’ai même fais des rêve avec des couleurs très vives, ce qui ne m’était pas encore arrivé en 25 ans, ce qui veut donc dire qu’une partie de mon cerveau qui s’était endormie, s’est aujourd’hui réveillée! Je pense que c’est incroyablement prometteur pour de futures recherches et je suis heureux de contribuer à cela à ma manière. »

Gardez à l’esprit qu’une telle technologie n’est pas encore la solution ultime, car il n’y a aucune possibilité existant encore à ce jour qui permette de retrouver la vision des couleurs, même si la puce implantée dispose de 1.500 pixels qui sont en mesure de capter la lumière environnante et de la transmettre au cerveau (qui fournit un champ « de vision qui se limite à une fenêtre de la taille d’un boîtier de CD, tenu à bout de bras). Pourtant, le fait de pouvoir distinguer la forme de certains objets, devrait permettre de rendre une certaine autonomie aux non-voyants, ce qui est une excellente nouvelle. D’autres instituts comme le MIT, travaillent eux aussi sur des projets similaires. Ainsi j’imagine qu’une solution viable devrait finir par apparaître un jour ou l’autre.

Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité