Un nouveau matériau pour les électrodes de nos batteries

Le schéma d'une batterie

De la petite pile de nos montres aux batteries de voitures en passant par celles des téléphones et des ordinateurs portables, la batterie joue un rôle essentiel. Et à l'heure actuelle, un type en particulier prédomine, la batterie lithium-ion. Mais la donne pourrait bien changer.

Une batterie est principalement composée de trois éléments : deux électrodes et un électrolyte. Pendant la charge, les électrons (les particules chargées d’électricité) quittent l’anode (l’électrode négative), traversent l’électrolyte et rejoignent la cathode (l’électrode positive). Et inversement pendant la décharge. Une batterie dite « lithium-ion » possède une électrode composée de lithium. Mais un autre élément pourrait bien venir la remplacer.

Le sodium, très présent sur la planète et peu cher, possède des propriétés quasiment semblables. Il est certes plus gros et moins énergétique que le lithium mais le Professeur Shinichi Komaba et son équipe sont parvenus, grâce à un mélange d’oxydes de fer, de manganèse et de sodium chauffé à 900°C pendant 12 heures, à créer un matériau très efficace pour jouer le rôle de la cathode. Couplée à une anode en sodium métallique, cette batterie rechargeable est plus légère, plus puissante et moins coûteuse que sa comparse au lithium.

L’utilisation du sodium dans ce domaine en étant encore à ses balbutiements, on peut se demander quelle autonomie auront nos appareils dans quelques années…

[arstechnica]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Eh oui, car au lieu de toujours chercher à avancer dans la course aux performances (qui ne s’arrêtera jamais, cf. Loi de Moore), faudrait peut être songer à nos pauvres batteries.

    C’est ce domaine pour l’instant l’avenir de nos smartphones !

  2. Le retour des piles salines ?
    Mis à part le coût de fabrication (en énergie) y a-t-il des infos sur l’impact environnemental de cette future technologie ?

    1. Sauf que le graphène n’a strictement rien à avoir avec les batteries. c’est bien jolie de parler de nouvelles technologie mais quand il y a un rapport c’est mieux…

    2. ça me fait rire de voir des questions de ce style, quand on voit que les vert on eu que 2 malheureux pour-cents!

  3. Voici un truc qui va vous refroidir la plupart des composants rares qui servent a créer des gadgets, téléphone, dallet tactile, etc.. sont en passe d’être épuisé sur notre bonne vieille terre…

    1. Sauf si des chercheurs trouvent des alternative bien sympas comme ici. Ou alors que Planetary Ressources aille chercher ces matériaux pas si rare dans l’espace.
      Dans tout les cas je vois pas trop le rapport avec ton commentaire et l’article, à part donner une affirmation que tout le monde sait.

  4. Petite correction :
    Durant la charge, l’électrode positive est l’anode et l’électrode négative la cathode. Inversement durant la décharge : l’électrode positive devient la cathode et l’électrode négative l’anode.

    La phrase « Et inversement pendant la décharge » n’est pas vraiment exacte vu la phrase qui la précède. Effectivement, les électrons changent de sens entre la charge et la décharge : durant la charge, ils vont de l’électrode positive à l’électrode négative, et inversement durant la décharge.
    Mais par contre, les électrons vont TOUJOURS de l’anode vers la cathode que ça soit durant la charge ou durant la décharge, puisque par définition, anode = siège de l’oxydation (libération des électrons) et cathode = siège de la réduction (consommation d’électrons).

    Je ne sais pas si j’ai été clair et si vous saisissez la nuance :)

  5. C’est intéressant de voir qu’il n’y a aucune correction d’un article par son auteur sur un site comme Gizmodo … Si vous préférez publier des articles au contenu faux, c’est votre choix ! C’est la preuve d’un grand professionnalisme et d’une bonne acceptation des critiques constructives ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité