Fable, le comptable qui se prenait pour un ingénieur

70214679

Il vous a déjà pris l’envie de gonfler votre CV ? Rassurez-vous, même les plus grands le font. Par exemple, c’est le cas de Scott Thompson récemment devenu PDG de Yahoo!

Il y a quatre mois, Thompson a été promu à la tête de Yahoo pour redresser le navire. Il fallait donc un homme fort, compétent et ayant des notions solides en informatique. Chance, notre homme possède un diplôme d’informatique de l’université d’Easton (Massachusetts) obtenu en 1979 …

Seulement, il s’avère que cette formation prestigieuse n’a ouvert ses portes qu’une année après … Aie, si on pouvait penser à une bête erreur temporelle, nenni, Thompson est en réalité diplômé en comptabilité du  Stonehill College, une université catholique située à proximité de Boston.

Ce ne sont pas les diplômes qui font l’homme et Yahoo! défend fermement son patron en se référant à ces réussites professionnelles passées. Il a notamment dirigé Visa USA et la filiale Paypal du groupe e-Bay non sans un certain talent.

Après avoir osé affirmer d’une erreur d’inadvertance, Thompson a finalement capitulé et avoué son mensonge. Faute avouée à moitié pardonnée ? Pas dans le monde des affaires. Third Point, à l’origine des révélations, réclame la démission du PDG

Beaucoup de tintouin pour pas grand chose et pourtant tout s’éclaire lorsque l’on sait que Third Point revendique 5,8% des parts de Yahoo! Son directeur Daniel Loeb n’en est pas à sa première tentative pour discréditer Thompson, cet homme ambitieux espère prendre la tête de l’assemblée générale du groupe …

Médoutes douteuses ou CV gonflé, choississez votre vice. Au final, ce n’est pas du comptable qui se prenait pour un ingénieur mais plutôt celle de l’homme qui voulait être calife à la place du calife !

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. il a menti sur son CV, et alors? si il a « dirigé Visa USA et la filiale Paypal du groupe e-Bay non sans un certain talent » il est clair qu’il a les competence requise pour ce poste, ou est le problemme.

  2. ça me fait sourire, ça fait quinze ans que je bosse avec un cv complètement caviardé! Je me suis adapté et formé en interne en quelque sorte. Pour 4200/mois, je peux vous assurer que cela valait le coup!

    1. Ca passe avec les entreprises qui s’en foutent, mais dans l’entreprise où je travaille, si tu veux être embauché, tu passes un test, graphisme ou développeur, il y a un exercice, une quote et on prend le meilleur à la quote selon les prétendants, et non par rapport à ce qu’il y a d’écrit sur le CV, car nous avons déjà reçu des gens tout fraichement sortis de l’université avec des aptitudes en programmation et arrivé ici, on leur demande de faire un exercice pas vraiment compliqué en PHP/CSS/HTML et ils cherchent les solutions sur le net (alors que pas du tout besoin, c’est simpliste), puis pas du tout fini l’exercice à la fin et nous disent : « j’ai oublié »…

      C’est inadmissible… Comme quoi le diplôme n’est pas non plus forcément un gage d’expérience… Moi j’ai tout appris en auto-didacte et j’ai été pris, parce que j’ai l’expérience et j’aime vraiment ce que je fais…

      1. Sérieusement, j’ai été prof dans ces écoles. Et j’ai embauché des équipes aussi en agence. J’ai toujours autorisé le gars a regarder sur le net, ce qui compte sur un projet est que le gars soit bon, et réactif. S’il faut qu’il aille (et il faut) sur le net, le boss s’en fou. De même on ne regarde même plus les CV pour les opérationnels. Pour un truc un peu plus bas, un peu plus bullshit, du genre chef de projet, on regarde un peu le CV sinon le gars ne sait de toute facons rien faire (Chef de projet = le gars prétentieux dont tout le monde se fou, car il n’a de chef, que le projet…).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité