Cultivez vos propres parties du corps

human-ear

Lorsque j'ai regardé le film "Repo Men", je me suis posé la question de savoir jusqu'à quel point les médecins de demain auront «avancé» déontologiquement par rapport à ceux d'aujourd'hui, et si le serment d'Hypocrite, pardon, d’Hyppocrate, a encore aujourd’hui l’importance qu’il avait originellement. Même aujourd'hui, certains hôpitaux privés à travers le monde vous demandent de procéder au dépôt d’arrhes, même en cas d'urgence, avant même que qui que ce soit vous ait ausculté, laissant ainsi à ceux qui ont les fonds suffisants (en particulier dans les cas de greffes d’organes), une plus grande chance de survie. Eh bien, le professeur Alexander Seifalian « cultive » depuis quelque temps déjà dans son laboratoire, des « pièces de rechange » pour le corps humain. Vous pouvez l’apercevoir dans l’image ci-dessus, brandissant triomphalement…  une oreille, qui pourrait un jour être greffée avec des risques minimes de rejet de l’implant.

Le Professeur Seifalian dirige actuellement le Département de Nanotechnologie et de Médecine Régénérative de la University College London (UCL), qu’il a tendrement (et en plaisantant) surnommé l’  » atelier de pièces de rechanges pour corps humain « . Seifalian et son équipe travaillent sur la culture d’organes de remplacement et de parties du corps sur commande, grâce à la manipulation habile des propres cellules d’un patient. Eh bien, je suis certain que si vous n’êtes pas doté des facultés de guérison de Wolverine, il est fondamentalement nécessaire qu’une telle technologie soit développée, en particulier pour les victimes de conflits armés, en supposant que la biotechnologie puisse être un jour développée à un tel niveau, qu’il sera littéralement possible de cultiver un bras et une jambe entière…

Les cellules souches sont une exigence de base pour les recherches du professeur Seifalian, ce qui pourrait trouver un écho de protestation parmi les personnes qui veillent au respect de la frontière qui existe entre la morale/l’éthiques, et les progrès de la médecine. Est-ce que le bien l’emportera sur ce qui est perçu comme « mal » ?  Quel que soit notre position à chacun, il faut admettre que les résultats du travail de l’équipe du Professeur Seifalian peuvent être considérés comme un triomphe technologique de la science médicinale moderne. Et vous, qu’en pensez-vous ?

Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité