Hollande et l’économie numérique, le point

hollande

Amis ermites, exilés ou extra-terrestres, vous êtes sans aucun doute les seuls à ne pas savoir que notre nouveau Président de la République est Monsieur François Hollande.

Si nous espérons que l’annonce du résultat fera enfin cesser les statuts politiques sur Facebook, cette élection ouvre un autre débat, quid de l’avenir du numérique avec Monsieur Hollande ? 

Déjà lors du débat opposant Nicolas Sarkozy et François Hollande, le désormais nouveau Président faisait part de ses volontés en matière de numérique. La gauche ne souhaite pas s’éparpiller mais cibler des secteurs à améliorer.

‘La gouvernance du numérique devra être repensée pour mettre fin à l’éparpillement des forces. Il faudra à la fois un équipage rassemblé et un pilote dans l’avion’.

Aménagement 

Le déploiement du haut débit sur tout le territoire français. D’ici dix ans, tout le monde sera relié à une offre triple-play et le parti précise qu’à la fin du mandat de M. Hollande, plus personne ne sera en dessous du 1 méga.

Hadopi

Hadopi est également au centre du débat. Ici, la loi serait élargie pour ne plus inclure que le seul problème du piratage. Les limites restent encore bien floues, on  sait uniquement que ce texte sera repensé. En cas de victoire, ce qui est maintenant chose faite, Hollande tenait ces propos :

« nous soutiendrons et rendrons plus efficaces les actions judiciaires visant à tarir à la source la diffusion illégale des œuvres protégées. Nous combattrons ces plateformes délocalisées et incontrôlables qui déversent des contenus culturels sur le réseau sans jamais participer à leur financement »

Habeas Corpus

Outre les dérives de propriété intellectuelle, les usagers aussi doivent être mieux préparés et protégés. Hollande prévoit la création d’un Habeas Corpus du numérique couplé au renforcement du poids de la CNIL en temps que gendarme.

Jeunesse et formation

Hollande revendique l’importance de la jeunesse et compte la laisser prendre toute la place qu’elle mérite dans la société, le numérique et tout ce qui gravite autour de ce domaine peuvent difficilement être exclus d’une telle stratégie.

Aussi, un grand plan apparaîtra au sein même de la formation des jeunes. Les grandes orientations ont été évoquées, on parle du soutien au développement des supports pédagogiques et numériques, de nouvelles pédagogies et de l’ouverture d’une nouvelle option numérique au baccalauréat.

Aux premiers dires de Monsieur Hollande, le numérique est une terre en jachère qui peut nous apporter beaucoup en termes d’emplois. Il cite ici la pénurie de développeurs français et le manque de formation aux nouveaux métiers du domaine. Hollande fait état de secteurs tels que la programmation, l’administration de réseau, la numérisation et l’archivage ou encore la gestion de communautés.

International

Au cœur de sa politique se trouvent Google et autres géants américains qui ne payent qu’une faible part de leurs impôts en France. Ici, le gouvernement Hollande compte renégocier les conventions internationales et s’appuyer sur une solution nationale. Aucune mesure concrète ne pointe encore pour le moment.

Tags :