Une alliance entre Orange, SFR et Bouygues ?

The deal

En général, les entreprises concurrentes ont tendance à se chercher des poux et le secteur de la téléphonie ne fait certainement pas exception. Cependant, certaines situations obligent à tendre la main à ses ennemis, aujourd’hui, le patron d’Orange propose une alliance à SFR et Bouygues pour déployer la 4G.

L’installation du réseau 4G est une des priorités de nos chers opérateurs. Seulement, prérogative ou non, un tel déploiement n’est financièrement pas donné. A dire vrai, un tel virage représente un véritable défi économique et technologique. Avant d’avoir à gérer le trafic de données et autres problèmes, il faut déjà l’installer, ce fameux réseau.

On imagine bien que les opérateurs ont subi l’arrivée de Free Mobile, des pertes auxquelles s’ajoute le coût des licences 4G qui se compte en centaines de millions d’euros. Pour réduire la facture à destination de la mise en place des infrastructures, les opérateurs sont prêts à tout envisager.

Orange, SFR et Bouygues Télécom sont les trois seuls à avoir obtenu une licence 4G, aussi, Orange propose à ces confrères de marcher main dans la main pour réduire les investissements.

‘France Télécom partage déjà son réseau en Pologne et en Grande-Bretagne et bientôt, en Roumanie et en Espagne. L’opérateur se dit prêt à le faire en France avec SFR et Bouygues dans le cadre de la 4G », explique Stéphane Richard, patron d’Orange.

SFR et Bouygues sont actuellement ‘réticents’, mais une autre solution est envisagée, faire contribuer les leaders comme Google ou Facebook afin qu’ils financent en partie les réseaux dont ils profitent.

© Luis Louro – Fotolia.com

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. «Orange, SFR et Bouygues Télécom sont les trois seuls à avoir obtenu une licence 4G»
    Mais bien suuuur… Et Free c’est pas une licence 4G peut être

      1. @The ugly truth

        Relis bien ton article (juste l’intro d’ailleurs) et tu comprendras que Free a obtenu une license 4G dans la bande passante 2.6GHz. Ca lui servira à couvrir les zones denses du territoire.
        En revanche, Free n’a pas obtenu de license pour les « fréquences en or » (800 MHz) mais aura droit à un accord d’itinérance.

  2. « En général, les entreprises concurrentes ont tendance à se chercher des poux et le secteur de la téléphonie ne fait certainement pas exception »
    lol de lol, t’as pas du entendre parler de leurs multiples condamnations pour entente sur les prix!!!

    1. Mou-ha-ha. C’est pas une question de télécoms, mais de capitalisme. La liberté d’entreprendre n’existe qu’en théorie : les grosses boites s’arrangent entre elles comme le feraient des maffieux, c’est vieux comme le monde et valable dans tous les secteurs.

  3. serieux… bonjour les journalistes a la noix, ainsi que la desinformation (desole pour les accents, si j’en mets, leur application daubee bug).

  4. the ugly : si, ils n’ont tout simplement pas les frequences dites « en or », avec une meilleure portee et penetration 😉 !

  5. C’est pas la première fois que vous dites que Free n’a pas la licence 4G…
    Free n’a pas eut la fréquence de 800 mhz mais celles de 2,6 ghz, toutes les deux sont allouées à la 4G, comme dit plus haut, ils n’ont tout simplement pas celle de 800 mhz dite « en or ».. La vérité doit être rétablie ! :-)

  6. de plus il faut pas oublier que free a les fréquences du wimax qui à partir de mai 2016 chaques frequences ne seront plus associer a une technologie

  7. Le coût du déploiement d’une infra 4G est tel que le partage d’infrastructure est une solution fort alléchante pour les opérateurs.
    Cela peut se manifester de 2 mainères :
    * Site sharing : les opérateurs cofinancent chaque « relais » (coût approx 150 000 Eur avec le réseau, le matériel, l’étude et les travaux). Le problème est le partage imposé de responsabilité et l’entretien des sites avec des nombres de clients différents.
    * Network sharing : chaque opérateur construit une partie du réseau a des endroits différents et le partage avec ses concurrents, comme ce qui est fait en France dans les zones très rurales.
    En tout état de cause, c’est un casse-tête au niveau contractuel…

  8. La partage des antennes mobile devrait de toute manière etre obligatoire (avec participation au prorata de l’utilisation, ou le contraire), car on en est arrivé à une situation débile où il y a plusieurs antennes au meme endroit pour couvrir la même zone là ou une seule suffirai largement :
    -> cout financier plus élevé
    -> cout d’exploitation plus élevé
    -> cout environnemental plus élevé
    -> impact électromagnétique plus élevé
    Bref, aucun intérêt. C’est comme si il n’y avait pas ERDF ou RFF et que donc les lignes électriques où les lignes ferroviaires étaient dupliquées autant de fois qu’il y aurai d’opérateur -> complètement ridicule.

  9. Sur Gizmodo, les articles font en moyenne 4 lignes avec 5 fautes d’orthographe et des tas d’erreurs, de raccourcis ou d’imprécision. MAIS je continu à venir lire les articles car les commentaires sont libres et comme les lecteurs ne sont pas idiots, ils ne se laissent pas berner et enrichissent le contenu avec des commentaires le plus souvent accompagnés de sources juste. De plus je rigole bien en les lisant.

    Les vrais journalistes sur Gizmodo, c’est les lecteurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité