Fahrradi Farfalla FX et Ferdinand GT3 RS: le luxe à pédales

FAHHRADI FARFALLA FX

C’est bientôt l’été et voilà que vous sentez monter en vous l’envie de sortir votre voiture de sport du garage pour lui faire faire un petit tour et décrasser son moteur resté endormi tout l’hiver. Mais voilà : vous êtes en fait un farouche défenseur de la nature et vous êtes de l’avis que le petit V12 de 303 ch de votre 250 GTO n’est pas bon pour l’environnement. Donc, pas  de sortie cette année, les cheveux au vent. Et puis de toute manière ça tombe bien, car vous n’avez ni garage, ni Ferrari.

Mais si l’aspect environnemental est le seul qui vous empêche de conduire l’une de ces beautés à la plastique rouge et élégante, sachez qu’il existe bel et bien des voitures de sport qui produisent 0 émissions. Non, je ne parle pas ici de la Tesla. Je pense plutôt à la Fahrradi Farfalla FX et à la Ferdinand GT3 RS que vous pouvez apercevoir en photos. Et l’originalité de ces deux véhicules est qu’ils sont tous deux propulsés par deux moteurs à la technique complexe, mais qui sont rarement utilisés dans le monde de l’automobile sportive : vos deux cuisses et vos mollets.

La Fahrradi Farfalla FX et la Ferdinand GT3 RS sont en effet deux voitures-vélo-concepts, qui ont été créés par l’artiste Autrichien  (aussi connu sous le nom de Han Lan), et dont l’objectif artistique et design est « de parvenir à reproduire une sorte de mimétisme magique,  dans lequel la copie est destinée à attirer la puissance de l’original » (Andrea van der Straeten).

La Fahrradi par exemple, est une combinaison du mot allemand « Fahrrad », qui signifie bicyclette, et du « i » qui est emprunté à la ligne de produits d’Apple. Cependant, contrairement à la Ferdinand GT3 RS, la Fahrradi Farfalla FX n’est pas une copie d’un modèle de voiture existant, mais plutôt l’anticipation d’un futur modèle d’une marque automobile qui existe réellement. La forme extérieure du véhicule est le résultat de recherches Internet réalisées parmi diverses idées de conception réelles et fictives de ce à quoi un véhicule de la marque à l’étalon cabré, pourrait ressembler un jour.

L’une des différences de la Fahrradi par rapport à la Ferdinand GT3 RS, est que l’on y trouve un mécanisme de portes-papillon intégré, qui ne sert pas seulement à pénétrer dans le véhicule, mais qui produit également un battement d’aile semblable à celui d’un papillon (Farfalla en italien) lorsque le véhicule se déplace, ce qui offre en outre un système de ventilation amélioré de l’intérieur de la voiture. Le mécanisme de transmission à chaines a également été amélioré, permettant à la Fahrradi de se déplacer encore plus facilement en agglomération (mais tout de même toujours plus lentement qu’un véhicule à moteur). Enfin, un système d’éclairage moderne, basé sur environ 200 LED ultra-lumineuses, permet d’utiliser la voiture de nuit.

La Fahrradi Farfalla FX et la Ferdinand GT3 RS font partie du sport Racing Team MT RACING, fondé en 2011, et devraient être rejoint très prochainement par un modèle pour le moins original, créé dans le même genre: l’UC Veyron… Personnellement, j’ai assez hâte de découvrir ce qu’elle nous réserve. Et si vous ne pouvez pas aller découvrir ces voitures de vos propres yeux (la Fahrradi est actuellement présentée en première mondiale au Lentos Museum of Art de Linz en Autriche jusqu’au 4 juillet 2012), je vous invite à aller faire un petit tour sur les galeries photos très détaillées de Han Lan dans lesquelles vous pourrez y découvrir la Fahrradi Farfalla FX et la Ferdinand GT3 RS.

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité