Des chercheurs découvrent une nouvelle planète sans la voir

Une planète

Une planèteDans l’étude de l’infiniment grand, la cartographie a une place importante. Parmi tous les corps célestes, les planètes n’en sont qu’une infime partie et dans le passé, pour en découvrir une, il fallait essentiellement la voir. Mais aujourd’hui, avec de simples relevés de données, il est possible de deviner l’existence d’une planète.

En seulement deux ans, la mission Kepler a déjà permis de découvrir le nombre impressionnant de 61 planètes et 2 300 potentielles. Comment ? Tout simplement en observant l’ombre quand un corps se trouve entre son étoile et la Terre. Mais la mission, en plus d’observer l’espace, rapporte aussi un nombre incalculable de données, données qui sont étudiées pendant un certain temps exclusivement par les équipes officielles du projet.

Mais ces données sont ensuite rendues publiques et chacun peut s’en servir. Un projet, “Hunt for Exomoons with Kepler” (HEK), composé de passionnés qui ne font pas partie de la mission Kepler, est parvenu à postuler l’existence d’une planète en analysant les écarts de temps lors du passage d’un corps devant son étoile. En s’intéressant à une autre planète, ils se sont rendus compte que ses chiffres étaient tout bonnement impossibles. Grâce à l’aide de nombreux modèles informatiques, HEK a permis d’établir qu’une planète, KOI-872c de son petit nom, qui serait 1,3 fois plus grosse que Saturne et aurait une période orbitale de 57 jours, se serait retrouvée cachée lors de l’observation par le télescope Kepler.

Ne reste plus maintenant qu’à l’équipe à attendre le prochain lot de données publiques pour savoir s’ils ont vu juste…

[arstechnica]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Ben oui, comme TOUTES les 500 et quelques exoplanètes découvertes à ce jour, elles ont été détectées de façon indirecte car il est strictement impossible avec les moyens actuels de les observer directement.

  2. « Mais aujourd’hui, avec de simples relevés de données, il est possible de deviner l’existence d’une planète. »
    Le Verrier était déjà parvenu à découvrir Neptune sans la voir directement, mais par son influence sur les orbites des autres planètes.
    On n’a rien inventé, ma brave dame…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité