Xavier Niel évoque les concurrents de Free Mobile

Logo Free Mobile

Logo Free MobileHier, nous avons relayé le nombre d'abonnés "officiel" de Free Mobile. Aujourd'hui, Xavier Niel se confie sur ces chiffres, et sur les concurrents directs de Free Mobile. Et pour une fois, l'homme joue de modestie. Enfin, presque.

On le sait : Free Mobile comptait au 31 mars 2012 plus de 2 millions d'abonnés. En marge de cette annonce, Xavier Niel n'a pas manqué de s'exprimer, une fois n'est pas coutume, sur les concurrents de sa marque, lors d'une entrevue avec Challenges. Egalement, l'homme a décidé de jouer de modestie, en faisait presque l'étonné à la vue du nombre d'abonnés glanés par son Free Mobile : "C’est beaucoup plus que ce que nous attendions, puisque les analystes prévoyaient 2 millions d’abonnés à la fin de l’année." Etonnant, tant il se plait habituellement à tacler la concurrence, et à jouer la carte de la provoc' gentillette.

D’ailleurs, voici ce qu’il a tenu à dire sur ses concurrents directs : « Nous n’avons pas compris leur absence d’anticipation. Nous pensions qu’ils se préparaient pour le lancement de notre offre. France Télécom, l’acteur historique, a une légitimité à avoir un prix plus élevé que les autres. […] Bouygues Telecom a réagi immédiatement de manière plutôt intelligente, en ne touchant pas à ses offres chères tout en développant des offres agressives, mais sans vraie relation abonnés. Cela n’empêche pas [que] le consommateur a l’impression d’avoir été pris pour un idiot pendant des années. SFR n’a eu aucune réaction. Très naturellement, c’est devenu notre principale source de recrutement d’abonnés, devant Bouygues Telecom et les opérateurs virtuels. »

Bon, nous nous sommes avancés trop vite. Il n’a pas résisté à l’opportunité de lancer un petit pic. Puis de continuer, lorsqu’on lui demande s’il voit Free Mobile comme un produit low cost : « Notre modèle est le même que pour la Freebox : faire le produit le plus haut de gamme au meilleur prix. Pour le mobile, nous sommes le seul opérateur à n’utiliser que des équipementiers européens, alors que tous nos concurrents utilisent des équipementiers chinois. Free Mobile n’a délocalisé aucun de ses emplois. Notre siège est installé dans de beaux locaux au centre de Paris. »

Remarquez, on le concède : de telles déclarations nous amusent, et d’ailleurs, on en redemanderait presque ! Le reste de l’entretien donné est à consulter en suivant ce lien.

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Ha oui c’est le manque d’anticipation qui est retombé sur la concurrence .Peut être c’est parce qu’il était trop confiant et sous estimait Free

    1. Remarque débile, tu mets en parallèle le manque de préparation des 3 rapetous avant l’arrivée de free Mobile et le ressenti des utilisateurs. On paye moins cher pour un service équivalent, point barre. D’autant plus que les problèmes du début sont réglés. C’est un calcul précis « j’économise tant par mois », rien à voir avec une estimation. Ah c’était une blague ? Conseil : arrête l’humour, c’est pas ton truc.

  2. il y a une erreur dans la news … haut de gamme
    et une autre … équipement chinois … va me trouver du 100% français

    +un coup de langue de bois avec son siège à Paris … et l’outsourcing chéri ?

    1. Ouaip, sauf erreur les call center de free ne sont pas qu’en france… Donc niveau déloc ils font guère mieux que les autres.
      Après ça ne concerne peut-être que free ADSL, pas freemobile ?

      1. Qui dit délocalisation, dit modification du pays de travail.

        Si Xavier Niel se permet de dire qu’il n’y a pas eu de délocalisation c’est que tous les emplois étaient déjà à l’étranger. A contrario, les débuts d’Orange, par la marque itinéris, avaient des call center en France.

  3. Je suis passé chez Free mobile et franchement je n’y ai rien trouvé de plus…sauf le prix, les mms illimités,3go de data,pas de probleme reseau à l’horizon….

  4. «1/Pour le mobile, nous sommes le seul opérateur à n’utiliser que des équipementiers européens, alors que tous nos concurrents utilisent des équipementiers chinois. 2/Free Mobile n’a délocalisé aucun de ses emplois. 3/Notre siège est installé dans de beaux locaux au centre de Paris»
    1/ europeens ne veux pas dire Français et alcatel est Français Mr Niel pas Chinois, enfin bref…
    2/ mais n’en a créé aucun en France.
    3 /comme les autres operateurs.
    X-Niel ou l’art de parler pour ne rien dire, comme toujours d’ailleurs…mais ses petits agneaux en redemandent, alors… pourquoi pas!

  5. Barbare: LowCOst ne signifie pas avoir un siège Français et des équipements Français…LowCost c’est proposer des coûts inférieurs de la concurrence en réduisant les coûts stratégique comme la masse salariale, le support client (pas de points de vente comparable à la concurrence), et évidement sur la qualité de service.

  6. @Barbare – tu devrais mieux te renseigner avant de sortir des stupidités pareilles. Free adsl et mobile ont ouvert des plateformes a travers la France pour palier au problèmes de hotline. Créant ainsi des emplois (jeunes pour la plupart)

  7. De toute maniere on s’en fout qu’ils creent pas de travail en france, les francais veulent plus bosser, ils touchent pareil a rien glander toute la journée + alloc ou autres aides, Faudrais etre con pour se lever a 6h du mat pour un boulot de merde

    … ptain ce que je suis con ! !

  8. pour ma part j’ai quitté free ! j’ai préféré l’offre de prixtel (modulo). l’adsl prixtel est d’ailleurs très stable, je suis ravi de cet opérateur, SEUL VRAI concurrent !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité