Sony et Samsung vont définir un prix minimum pour leurs téléviseurs

TV Sony

TV SonySamsung et Sony sont bien décidés à prendre le taureau par les cornes pour remédier à un problème les touchant tous les 2 : cette fâcheuse manie qu'ont certains revendeurs à proposer leurs téléviseurs à des prix jugés trop bas. Sic.

La nouvelle politique de Samsung et de Sony aurait franchement de quoi surprendre. En effet, si l'on se fie aux dires du Wall Street Journal, les 2 entités auraient décidé d'imposer des tarifs plancher, en dessous duquel les revendeurs ne pourraient plus proposer leurs téléviseurs. Et ce dans un but on ne peut plus simple : celui de ne plus voir leurs marges bénéficiaires s'écrouler.

En fait, il serait question pour Samsung et Sony de mimer un business rôdé : celui d’Apple, qui met un point d’honneur à proposer ses produits au même tarif, peu importe l’enseigne où vous irez les acheter. De quoi également calmer la grogne du côté de certains revendeurs, Best Buy en tête de file, qui se plaint de l’écroulement des ventes du secteur des téléviseurs. C’est compréhensible, dans le sens où ces enseignes de la vieille école n’arrivent plus à faire jeu égal avec la concurrence installée sur la toile. Dont Amazon, aux Etats Unis.

A voir maintenant si des sanctions sont prévues pour les mauvais élèves qui viendraient à ne pas suivre ces « ordres ».

[slashgear]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. cela sent le souffre: s’allier pour proposer des tarifs minimum c’est de l’entente illégale et contraire à la politique de libre concurrence ! je pense que l’Europe devrait se saisir du dossier et condamner les deux entreprises.

    1. Il n’est pas dit qu’ils vont tout deux sur le même ordre de prix minimum, juste que les deux entreprises vont adopter la même stratégie. C’est très différent, et c’est surtout normal à mon sens

    2. Je pense que zanadoo est dans le vrai. A juger par la facon de gerer leur benefice (revente au seuil de rentebilité pour maximiser les profits la ou ils sont le plus profitable) Ils tombe dans leur piege quand d’autre société les contournent. Alors que la commution europeen se saisisse de l’affaire et rende un arret pour qu’on soit fixé.

  2. Comme d’habitude, ce sont les hérauts du capitalisme libéral qui s’assoient sur les principes libérales, à savoir la libre concurrence. Bientôt, on apprendra qu’il y aura entente sur les prix que cela ne m’étonnera pas

  3. Bonjour

    Si les consommateurs continuent de consommer pourquoi se priver ???
    Apple fait pareil et les gens se ruent sur ses produits.
    A sa place je ferais pareil.
    Mais après faut pas venir pleurer que les prix ne baissent pas.

    C’est à nous consommateurs de décider de la politique des entreprises.
    Nous avons le pouvoir d’acheter ou de ne pas acheter.
    Les entreprises sont à notre service, l’inverse n’est pas vrai :-)

    A+

    Olivier

  4. C’est tout simplement illégal en France.
    Le droit Français assure aux revendeurs le droit de déterminer librement leurs prix de revente, pourvu qu’il ne soit pas moins élevé que le prix d’achat au fournisseur (vente à perte interdite). (lire: http://www.guichet.public.lu/fr/entreprises/gestion-juridique-commerciale/commerce-vente/prix-horaires/derogation-libre-fixation-prix/index.html et http://fr.wikipedia.org/wiki/Vente_%C3%A0_perte)

    En outre, la seule sanction que pourrait infliger un constructeur à revendeur rétif serait de rompre toute relation commerciale et donc de ne plus vendre ses produits à celui-ci, ce qui est illégal si ce n’est pas justifié (refus de vente, lire http://lentreprise.lexpress.fr/contrat-de-travail/refus-de-vente-quelles-en-sont-les-limites_28613.html).

    Par corollaire il est donc interdit aux fournisseurs d’imposer un prix de revente aux revendeurs.

    Malheureusement la pratique est ultra-répandue, et la pression exercée par les industriels sur les revendeurs grand public se matérialise par la petite mention malsaine mais légale « prix de vente conseillé ».

    Apple est juste l’exception qui confirme la règle: la société maîtrise toute la chaîne, de la production à la vente au grand public. Il n’y a plus de notion de fournisseur/revendeur. Les magasins autres que les apple store qui revendent apple sont en qq sorte des espaces « loués » par apple pour revendre leur produit (sorte de concession, franchise…).

  5. Bonjour,

    Je souhaite justement faire mon mémoire de fin d’année sur ce sujet.
    A savoir, comment un constructeur peut « contrôler » les prix de ses produits (plus particulièrement de ses distributeurs internet) dans un contexte de libre concurrence.

    Si vous connaissez des sites, si vous avez des documents traitant de ce sujet, n’hésitez pas…

    Merci.

    1. penche toi vers DANONE qui retire des produits dans des hypermarchés car ils jugent que leur produits ne sont pas vendu assez cher…

  6. Hi there very nice site!! Guy .. Beautiful .. Superb .. I’ll bookmark your site and take the feeds also?I am glad to find a lot of useful info here within the put up, we’d like develop more strategies on this regard, thanks for sharing. . . . . .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité