Test : MLG Controller Mad Catz Xbox 360

MLG Controller

MLG ControllerN'avez-vous jamais rêvé d'une manette haut de gamme ? Certes, les manettes constructeurs sont souvent solides, bien pensées et durables (A quelques exceptions prêt) mais elles présentent souvent un ou deux petits défaut ou encore un manque de finition sur certains points.

Mad Catz se livre aujourd'hui à l'exercice difficile de proposer LA manette qui va mettre tout le monde d'accord avec son pad sous licence Major League Gaming. Si l'orientation du produit laisse à penser qu'il est réservé à la compétition, dans les faits, rien ne vous empêche de vous en servir à la maison. Analyse d'un accessoire qui donne une petite leçon aux constructeur de console en matière de périphériques de contrôle, mais attention, tout a un prix.

MLG Controller 01

Le MLG Controller, la Rolls des manettes ?

Le bijoux et l’écrin

Puisqu’il s’agit d’une manette haut de gamme, la marque à la griffe a mis les petits plats dans les grands : une housse Nylon aux couleurs de la Major League Gaming permet de transporter le périphérique avec tous ses accessoires, l’intérieur est compartimenté et le revêtement permet de protéger tout votre précieux matériel de compétition. Côté bonus, on met les petits plats dans les grands : 2 style de stick analogique différents, 2 croix directionelles, 2 types de faceplate, et possibilité de lester sa manette avec 2 petits poids supplémentaires. La manette est filaire, un choix logique pour la fiabilité qu’il apporte, et pour éviter les synchronisation hasardeuses avec les consoles lors des tournois. Comble du luxe, le cable gainé de nylon est détachable, sans risque de déconnexion hasardeuse car il est sécurisé par une bague de vissage.

MLG Controller 02

Le bundle est fourni en accessoires

Sous le capot

Ce qui frappe d’emblée avec le contrôleur, c’est la qualité de fabrication et l’impression de solidité qui s’en dégage. Les boutons offrent un degré de pression agréable, les sticks analogiques ont juste la resistance qu’il faut. seuls les boutons start et select sont un peu trop durs, mais vu qu’ils ne sont pas solicité à fond, ce n’est pas vraiment un soucis. La personnalisation est vraiment LE point fort de la manette : on parlait tout à l’heure de 2 type de sticks analogiques et 2 croix directionnelles, il s’agit d’avoir le choix entre sticks analogiques creusés ou bombés, croix directionnelle façon PS3 ou Xbox 360, façade lisse ou adhérante, les possibilités sont nombreuses. Le principal avantage sera incontestablement cette possibilité d’inverser la croix directionnelle avec le stick analogique, pour pouvoir avoir les 2 analogs aligné comme sur PS3 ou déportés à la mode 360. Les croix directionnelles sont d’ailleurs excellentes, et c’est un plaisir de retrouver un Dpad similaire à celui de la PS3 sur la console de Microsoft, on redécouvre du coup pas mal de titre Xbox Live Arcade qui étaient handicapés par le Dpad de la manette d’origine. Petit détail, des poids permettent de lester la manette à sa convenance, mais il est également possible de s’en passer, comme sur certaines souris haut de gamme. Enfin, le système de faceplate fonctionne avec des petits aimants, ça tient remarquablement bien et il est facile de changer le tout en un clin d’oeil.

MLG Controller 03

Le cable est détachable

Et alors, j’achète ?

Le MLG controller de Mad Catz est un vil tentateur. Le constructeur nous livre une manette solide, bien finie, réactive et pouvant être modifiée à l’envie selon vos besoins. Après 1 mois de jeu sur pas mal de titres, impossible de la prendre en défaut, elle a même résisté à de longues sessions de Dark Souls, c’est dire. Reste que comme tout bijoux, la pierre précieuse a un prix : 99,99 sur le gameshark store français. Un prix qui en rebutera plus d’un, mais après tout, c’est aussi ça le luxe. A noter qu’il est ensuite possible de se fournir en accessoires divers et variés en option afin de personnaliser un peu plus son contrôleur. Si vous franchissez le pas, vous risquez de ne plus pouvoir vous en passer.

MLG Controller 04

Le système de faceplates aimantées est parfait

PS : Les possesseurs de la version PS3 peuvent profiter d’un reverse mode, qui permet d’inverser R1 avec R2 et L1 avec L2, histoire de pouvoir utiliser ses gachettes dans les FPS Playstation 3. Pour se faire c’est simple, il suffit de laisser enfoncé start et select lorsqu’on branche la manette sur sa console PS3 allumée, et de relacher les boutons une fois que toutes les LED de joueur sont allumées sauf la 1.

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Ça aurait été mieux un test sur la version PS3 car c’est surtout à eu que ce type de manette s’adresse
    les possesseurs de 360 ne vont pas racheter une manette sensiblement similaire à la leur

    1. A moins de vouloir un pad un peu plus agréable, plus solide, plus fiable, que ton pad a déjà quelques années derrière lui et que les sticks sont morts, que t’as plus envie de voir ce putain de DPad… La version PS3 doit pas être très différente, les accessoires sont les mêmes, juste la bestiole à laquelle elle doit se connecter qui diffère.

  2. It is definitely a fantastic along with valuable part of data. I’m happy which you contributed this kind of beneficial data along with us. Remember to continue to be all of us current like this. Thank you for discussing.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité