Les artistes d’Urbanscreen « donnent vie » à l’Opéra de Sydney

content_sydney430e4233-00c6-44ab-a874-dc0b0cfe0afdHiRes

L’Opera de Sydney est sans aucun doute, à l’instar de la Tour Eiffel, de la Statue de la Liberté, ou encore du Colisée, l’un des monuments les plus reconnaissables et les plus souvent représentés dans les brochures de tourisme, dont l’architecture originale (voilier pour les uns, coquillage pour les autres) a été imaginée par le Danois Jørn Utzon.

Et ce qui fait particulièrement l’originalité et la notoriété de l’Opéra de Sydney, c’est sa forme qui s’organise principalement en deux séries de trois grands « coquillages » ou voiles, qui se recouvrent partiellement les uns les autres, et qui peut offrir un véritable terrain de jeu aux artistes inspirés. Et bien que Christo ne soit pas encore passé par là pour tenter d’emballer le bâtiment aux proportions impressionnantes, l’Opéra de Sydney n’est pas à insensible aux manifestations artistiques et expérimentales, puisque récemment un collectif de designers allemand, Urbanscreen, a littéralement transformé l’Opéra de Sydney en appliquant un éclairage plutôt surprenant sur la structure en forme de voiles/coquillages du bâtiment.

Les artistes de Urbanscreen ont ainsi projeté sur la surface du bâtiment, des images animées de personnes (à grande échelle) en train de ramper ou de marcher, à partir de perspectives différentes, le tout accompagnées par le souffle du vent qui semble faire onduler la structure même du toit du monument. Le résultat est vraiment impressionnant, en particulier la séquence finale dans laquelle l’Opéra donne l’impression de se dégonfler ou de se replier sur lui-même, jusqu’à disparaître.

Ce projet s’inscrit dans le cadre du Vivid Live Festival qui se déroule en ce moment à Sydney, et jusqu’au 11 Juin 2012. Pour la petite histoire, Urbanscreen a été fondée en 2008 et conçoit et fabrique des installations multimédias sur mesure. Leur objectif est de « transférer leurs concepts dans un dialogue entre l’art et de la communication urbaine ». Leurs travaux récents montrent leur engagement polyvalent et sensible à l’architecture, qu’il s’agisse du 555 Kubik ou encore de la Hamburger Kunsthalle

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité