Mark Zuckerberg aurait déjà perdu 4,7 milliards de dollars

Facebook logo

Facebook logoL'entrée en bourse de Facebook tombe comme une sévère déconvenue pour Mark Zuckerberg, qui aurait déjà perdu 4,7 milliards de dollars suite aux baisses successives du titre.

Trop d'actions distribuées sur le marché, une valorisation sans doute abusée, voilà les 2 principaux critères qui font que l'action Facebook se casse inévitablement la figure jour après jour. Depuis son introduction, le titre a déjà perdu plus de 26% de sa valeur initiale, et Mark Zuckerberg en fait d'ailleurs directement les frais.

Ainsi, l’homme a dû assumer une perte sèche de 4,7 milliards de dollars, soit 3,2 milliards d’euros, depuis l’introduction de son service en bourse. Résultat : il ne figure désormais plus dans le palmarès des 40 personnes les plus riches au monde, et dispose désormais d’une fortune estimée à 14,4 milliards de dollars. On est encore loin de tirer la sonnette d’alarme.

De son côté, Jack Ablin, responsable des investissements pour la BMO Harris Private Bank de Chicago, explique ce fiasco d’une manière très simple : « Il apparaît que trop d’actions ont été mises sur le marché, que la valorisation a été trop agressive, et que beaucoup de personnes ayant acheté ces titres n’avaient pas pour but de les conserver. »

[bloomberg]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Procés megaupload peut-etre annulé, Zucks qui perd sa fortune, hummm Gizmodo continuez comme ca pour aujourd hui, je sens que je vais passer un bon week-end…Vous auriez pas un article sur un barbecue Hi-tech ? :)

  2. Ce classement des « 40 hommes les plus riches » est totalement idiot, il peut être le 41ème.

    « Carlos Slim Helu » L’homme le plus riche du monde avec 69Milliards, c’est de la désinformation pure. Les mecs les plus riches de ce monde ne sont pas ceux qui sont listée dans Forbes par exemple.

  3. Ce zuck est un vrai con**** ! Il a volé l’idée de fessebook à des gens, se permet de vendre nos données à notre insu, ne sait pas gérer son fric ni se comporter convenablement dans la vie et tout le monde va sur sa mer** de réseau social, bénédiction des agences de renseignements en tous genre, vu que sa daube est complétement perméable.
    Pourvu que cette chia*** ferme un jour !

  4. Ce sont plutôt les clients de Morgan Stanley qui ont perdu sur le coup .

    Un autre point vue que les « moutons » 😉 :

    « En refusant le « discount » de 15 % sur son émission et en imposant une survalorisation de 16 %, Facebook aura créé 5 milliards de dollars supplémentaires pour ses actionnaires initiaux. »

    http://www.lemonde.fr/idees/article/2012/05/31/choc-des-cultures-entre-wall-street-et-la-silicon-valley_1710611_3232.html

    « Ce qui est intéressant, c’est de voir comment les médias ont réagit. Comme des bons moutons, ils ont répété bêtement les propos des investisseurs furieux d’avoir perdu de l’argent en ayant acheté trop cher l’action Facebook. Conscient de s’être fait avoir, et ayant sans doute pris des paris spéculatifs sur un prolongement de la baisse, ils dénigrent le titre Facebook autant qu’ils le peuvent, en espérant à la fois le faire baisser pour réussir leur spéculation, et se venger de Zuckerberg qui n’a pas accepté de se faire plumer, en essayant de nuire à l’image de marque de sa société. Tous les journalistes qui comptent ont entamé en choeur le chant de l’échec. Je suis désolé, mais pour Zuckerberg et Facebook, l’introduction en bourse est un réussite, puisqu’ils ont trouvé des clients pour leur acheter les actions qu’ils vendaient, au prix où ils voulaient les vendre. Qu’elle ne soit pas une réussite pour les investisseurs, c’est une autre histoire. Pourquoi faudrait-il ne voir les choses que du point de vue de l’acheteur, pour qui une introduction réussie, c’est un titre qui prend de la valeur ? »

    http://authueil.org/?2012/05/31/2010-facebook-enfume-la-bourse

  5. Point de vu intéressent dans cet article… Qui est relativement vrai :
    L’introduction en bourse de Facebook est une grande réussite.
    Fiasco ? Vous avez dit fiasco ? L’introduction en bourse a permis aux actionnaires de Facebook d’engranger des centaines de millions de dollars grâce à une valorisation sur les étoiles, qui a été rapidement revue à la baisse par les marchés. Et Facebook s’en tire en laissant les médias accuser les marchés et les financiers. Encore un exercice de com réussi, grande spécialité de la Silicon Valley.

    http://www.electronlibre.info/spip.php?page=article&id_article=1646

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité