L’ADN transformé en mémoire réinscriptible

Un brin d'ADN

Un brin d'ADNL’ADN, on le sait, est une sorte de mémoire géante, en lecture seule, permettant de nous décrire complètement. Des chercheurs semblent avoir trouvé un moyen d’écrire dans l’ADN-même et de répéter l’opération autant de fois que souhaité.

Des scientifiques étaient déjà parvenus à inscrire des informations dans des protéines, mais l’équipe de Drew Endy de l’Université de Stanford est allée plus loin en écrivant directement dans l’ADN, ce qui pourrait ouvrir la voie à des cellules synthétiques dédiées au stockage d’informations.

Pour réaliser un tel exploit, les chercheurs ont collé des éléments génétiques d’une bactérie dans l’ADN d’Escherichia coli, une bactérie présente dans nos intestins. Résultat de l’expérience: un brin d’ADN avec des zones indiquant aux enzymes qu’ils pouvaient “couper” et “coller” à ces endroits et inversement.

Et c’est précisément là ce qui fait l’intérêt de cette découverte. L’équipe est parvenue à réinjecter de l’information 16 fois de suite. Il leur a tout de même fallu trois ans et 750 tentatives pour y parvenir. Alors… à quand un stockage d’informations directement dans l’ADN ?

[gizmodo]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité