Ray Bradbury est mort, aucun pompier ne pourra rallumer sa flamme

tumblr_m57956YTqC1qas8z9o1_500

Ray Bradbury, le génial auteur des Chroniques martiennes et de Fahrenheit 451 est mort aujourd’hui à l’âge de 91 ans. Il y a 10 ans, dans une interview donnée au Figaro, il déclarait avoir peur de mourir. J’espère seulement qu’il n’a pas eu trop peur.

Ray Bradbury n’était pas un dingue de technologie. Il n’était pas contre le progrès, mais il n’aimait pas franchement Internet. Ce n’était pas assez concret pour lui, pas assez palpable. C’était au mieux distrayant. Ce sont ses livres qui l’ont rendu célèbre. Et Bradbury aime les livres. Cet homme était un poète. Génétiquement parlant. Pour lui, nous naissons pour être ce que nous sommes. Nous avons de nombreuses occasions de ne pas nous accomplir et de passer à côté nous-mêmes. Ray Bradbury a consacré sa vie à devenir lui-même. Il peut mourir sans regret.

Je vous invite à lire l’interview du Figaro qui date de 2002, mais qui vous en dira un peu plus sur la manière de penser du bonhomme.

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Réaction de Stephen King après l’annonce de ce décès :
    « Ray Bradbury wrote three great novels and three hundred great stories. One of the latter was called ‘A Sound of Thunder.’ The sound I hear today is the thunder of a giant’s footsteps fading away. But the novels and stories remain, in all their resonance and strange beauty. »

    source : Club Stephen King, http://club-stephenking.fr/2775-actualite

    RIP.

  2. Il est très étrange que pour Norédine (grand journaliste de son état mais dénué de nom de famille) se sont les pompiers qui sont les plus aptes à rallumer des flammes.

    Tous les pompiers sont pyromanes, c’est connu.

  3. « il déclarait avoir peur de mourir. J’espère seulement qu’il n’a pas eu trop peur. » Ca doit etre la phrase la plus moisie du monde

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité