Ce gros truc dégueu est la clé de notre futur… peut-être

eponge technologie

Regarder ce gros truc moche. Ça ressemble à ce qu’on pourrait trouver dans le siphon d’un lavabo qui n’a pas été nettoyé pendant une décennie. Mais aussi moche que ça puisse paraître, c’est peut-être la clé pour notre futur technologique.

Il s’agit d’une éponge vivante. Ou un truc dans le genre. Mais c’est vivant. Enfin presque. Cette boule déformée est composée de cellules artificielles, créées à partir d’éponges marines génétiquement modifiées. Ces cellules synthétiques ont un nucléus en plastique recouvert d’une bulle d’huile qui agit comme une membrane cellulaire. A l’intérieur de cette cellule, il y a de l’ADN fabriqué à partir d’une combinaison aléatoire de protéines formant du silicium qui ont été mutées aléatoirement.

Selon les sortes de matériaux utilisés, les cellules artificielles produisent différentes substances. Certaines créent de nouvelles structures de dioxyde de silicium, qui pourraient être utilisées dans des puces futures. D’autres boules forment de nouveaux types de fibres de verre et même des nanoparticules magnétiques.

Les scientifiques utilisent la génétique car ils veulent utiliser les règles de l’évolution pour obtenir des matériaux complètement nouveaux qui seront parfait pour les nouvelles technologies d’aujourd’hui ou du futur et qui nous sont encore inconnues.

Selon les scientifiques de l’Université de Californie, « cette approche permet d’appréhender les mêmes processus d’évolution basés sur l’ADN que ceux qui ont permis de créer les coquillages et les squelettes afin de les utiliser pour les technologies humaines avancées. » Bref, c’est une avancée énorme. [Ars Technica ; Science Magazine]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. C’est le pré Prometheus et dans quelque millénaires y une c.. qui va chercher des réponses à ses question loin de notre Galaxy ☺

  2. Aie ! Une fois de plus quand un site geek parle de bio il y a des bêtises. De l’ADN à partir de protéines … Le composant de l’ADN sur ma planète est l’acide nucléique. Ensuite il est transformé en protéines.
    Certaines protéines assemblent de l’ADN mais ça prête à confusions.
    Et quel est le rapport avec le silicium ?

  3. @Bio: +1
    « This DNA is a random combination of genes » –> Cet ADN est une combinaison aléatoire de gènes

    @Norédine : Faut passer un peu plus de temps sur le texte et un peu moins sur le titre 😉

  4. Ca n’a rien de « degeu » … J’ai des tas d’éponges marine dans mon aquarium, et c’est plutôt utile.
    Faut arrêter de trouver « degeu » tout ce qui ne ressemble pas à un mignon petit chaton … 😉

    1. Bah là t’as qu’à imaginer que le chaton a grandi, qu’il a craché une grosse grosse boule de poil, et ça ressemblerait à ce que tiens la personne sur la photo, à la différence que c’est vivant. Alors moi je pencherais bien pour le dégueu, mais juste en apparence. On a pas dit que ce qui semble dégueu est inutile ;), c’est d’ailleurs une preuve de cas contraire avec cet article.

  5. RegardeZ ce gros truc dégueu. N’didiou. Enfin j’écris ça, j’écris rien, s’t’un site de geeks, Jesus Marie Osef 😛

    A la limite ce qui me gêne, c’est quand ils parlent « d’appréhender les mêmes processus d’évolution basés sur l’ADN (…) » alors que pour moi, avec mes minces connaissances, les coquillages ne se sont pas amusés sur un corail ou un plancton à des expériences de mutations aléatoires pour voir ce que ça faisait.. *o*

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité