Google Earth : de la 3D pour certaines villes

Gogle Earth 3D

Gogle Earth 3DComme c'est surprenant : à quelques jours de la supposée annonce par Apple d'une nouvelle solution de cartographie destinée iOS 6, Google confirme que son service Earth va se mettre partiellement à la 3D !

C'est qu'il faut suivre : selon les rumeurs, Apple pourrait dévoiler iOS 6 le 11 juin prochain. Et là, vous allez nous demander le rapport avec l'arrivée de la 3D au sein du service Earth de Google. On y vient : depuis que firme de Cupertino a fait l’acquisition de la société C3 Technologies, développant des cartes en 3D, tout porte à croire qu'iOS 6 va éjecter Google Maps de son utilitaire Plans, pour le remplacer par une solution "maison", offrant entre autre un affichage en 3D.

Bref, Google a de son côté annoncé hier soir que certaines villes seront désormais modélisées en 3D au sein de Earth. Si on ne sait pas encore quelles villes auront l’opportunité de jouir d’un tel traitement, la firme de Mountain View a toutefois laissé entendre vouloir couvrir certaines grosses métropoles d’ici la fin de l’année 2012.

En marge de cette annonce, on a également appris que les utilisateurs Android de Google Maps auront la possibilité d’y accéder hors ligne, et ce grâce à une mise à jour prévue pour arriver dans les semaines qui viennent. Bref, Maps sous Android va évoluer, et sans doute rapidement se mettre à la 3D.

Par contre, on ne reviendra pas sur le Street View Trekker,également annoncé à l’occasion de cet évènement Google Maps, puisque nous en parlions déjà hier soir.

[google-latlong]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
    1. Moi aussi ce chiffre m’a laissé pantois. Du coup, bin leur objectif est déjà accompli, puisqu’il n’y en a pas de villes de 300 millions d’habitants.

      Après avoir fait un tour par l’article original, ils ne disent pas ‘villes’ mais « metropolitan areas’ qui se traduirait plus par ‘ville et sa banlieue’.
      J’ai fait un tour par wolfram alpha, voir ce qu’il me donnait sur les villes avec cette taille de population. À priori, aucune ville+banlieue n’atteint ce chiffre. Quand on descend d’un décade, à 30 millions, le seul résultat est Tokyo. Si on tombe à 3 millions, les résultats sont beaucoup plus fournis: http://www.wolframalpha.com/input/?i=list+metropolitan+areas+with+population+larger+than+3+million

      Mais meme si c’était bien 3 millions et non 300, ca ferait que 2 villes américaines (et bcp de villes chinoises/asiatiques) donc ca me semble improbable.

      ps: je voulais attacher la carte des villes+banlieues de +de 3 millions que me sort WA mais apparement maintenant c’est payant l’export de données…. -_-

  1. Il y avais, il y a 15 jours, un Partenavia P68 (F-GPEI) qui appartient à C3 technologie, qui évoluait à 2000ft et ne faisait pas que le centre ville de Lyon, il couvrait bien toute l’agglomération.

    Donc, Lyon, première ville française en 3D ?

  2. c’était pas plutôt « 300 millions d’habitants couverts » ?

    Après forcément NYC devrait arriver avant Brive la gaillarde…

    1. En effet, « By the end of the year we aim to have 3D coverage for metropolitan areas with a combined population of 300 million people. »

      Ce que l’on peut traduire approximativement par « D’ici la fin de l’année, nous visons une couverture 3D des régions métropolitaines, pour une population cumulée de 300 millions de personnes. »

  3. Loul ! L’article de troll . Titre de l’article :  » Google Earth […]  » . La moitié du texte parle de Apple, et un paragraphe de 3 lignes qui commence par « Bref » pour expliquer la nouvelle fonction de google earth…

    Chapi chapeau l’objectivité du blogger…

    1. Bah à partir du moment où on suit un peu l’actualité en général, et pas juste celle d’une seule marque, on sent effectivement dans cette pré-annonce la volonté de google de pas réitérer ce qui s’est passé avec l’annonce d’ice cream sandwich, d’un par le fait que la mort de jobs qui a complètement éclipser l’évènement dans les médias, de deux par le fait que iOS 5 s’est trouvé être dispo genre une semaine avant, et embarquais ainsi plusieurs nouveauté qu’annonçaient google. Donc si effectivement apple annonce une nouvelle application plan faisant l’impasse sur Gmap et embarquant cette technologie comme le veullent les rumeurs, si deux semaines plus tard googl annonce la même chose pour Gmap, l’annonce aura un gout de déjà vu.
      Donc forcément, c’est assez ironique.

  4. @Luneart j’ai du mal à croire que tu as cherché s’il existait des métropoles de 300millions d’habitants… Il serait peut être temps d’aller à l’école histoire d’apprendre les bases de la géographie.

  5. Google pousuit son travail de modelisation en 3D qu’il avait deja entrepri depuis plusieurs années, je ne vois pas la corélation avec Apple. meme si Apple va peut etre offrir un produit similaire, Google ne fait que continuer sur sa lancé alors que l’article tend a faire croire que c’est en reponse à Apple que tout d’un coup google offre de la 3D, meme si la reflexion utour de l’evitcion de google map dans l’appli plan est interressante.

  6. J’ai hâte de voir celle d’Apple, ça sera sûrement beaucoup plus travaillé comme ils ont racheté il y a quelques années une entreprise spécialisée dans cette cartographie 3D, et que les résultats étaient déjà époustouflant (comme les exemples de Google, voir mieux car ce n’était pas uniquement pour les grandes viles, dans une vidéo il y avait un exemple avec un canyon et un barrage, le résultat était époustouflant.

  7. La version actuelle de Google Maps est déjà excellente et il ne manquait plus, à mon sens que le mode offline.
    Concernant le produit Apple, j’attends de voir.
    Je reste sceptique sur l’apport de la 3D et on a un avant gout des cartes qui seront proposées par Apple dans l’application iPhoto : ça n’apporte rien pour le moment, bien au contraire.
    J’attends impatiemment les deux produits en émettant, à priori, un doute sur le choix d’Apple de remplacer un service déjà très performant sur tous les matériels.

    1. La raison de leur choix est très simple : l’iphone est le smartphone qui se vend le plus, et map est l’application native la plus utilisé. Tu multiplie ça par le fait que Gmap est devenu payant pour les pro et par le coût par connexion, et tu obtient un très, très gros chiffre qui motiverai n’importe quelle entreprise à se passer de ce service…

      1. Ça je l’avais compris.
        Simplement, l’iPhone est très cher et surtout très rentable.
        La clientèle Apple cherche des machines qui fonctionnent sans complexifier le système.
        Apple a déjà fait une erreur de ce type avec son service de messagerie payant qu’il a abandonné par la suite, faute de client.
        Je conçois donc encore mal l’intérêt de remplacer un service qui fonctionne parfaitement par une béta qui, à priori, n’apportera rien en termes de fonctionnalités (à part un vue de dessus en 3D qui n’a pas d’intérêt pratique évident).
        Sans compter sur le fait que la mise en place du nouveau service coute probablement elle-même très cher (il faut numériser les données, maintenir les cartes et déployer d’énormes serveurs).
        Je doute que cela coute beaucoup moins cher qu’un abonnement pro à Google Maps et reste donc sceptique avant la présentation officielle du prochain service par Apple.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité