Les centres d’appels des opérateurs bientôt de retour en France ?

Centre d'appel

Centre d'appelLourd débat que celui de la délocalisation des centres d'appels des principaux opérateurs. Arnaud Montebourg souhaite s'atteler au sujet de manière immédiate, et espère leur retour prochain dans l'hexagone.

Arnaud Montebourg, le ministre du Redressement productif, a récemment eu l'occasion de rencontrer les principaux opérateurs, en compagnie de Fleur Pellerin, sa ministre déléguée au Numérique. Et ce dans un but bien précis : faire en sorte que ces derniers se décident à rapatrier leurs centres d'appels en France. Ainsi, le quatuor Stéphane Richard (Orange), Jean-Bernard Lévy (Vivendi-SFR), Olivier Roussat (Bouygues Telecom) et Maxime Lombardini (Iliad), s'il n'a pas encore subit la moindre pression, a été questionné sur ses futures actions, et sur ce qu'il comptait faire concernant ce délicat sujet.

Le but de Montebourg est clair : favoriser l’emploi en France. Dans le même temps, il aurait été demandé aux opérateurs d’acquérir leurs box et équipements auprès de firmes françaises, Technicolor et Alcatel-Lucent en tête de liste.

Enfin, Les Echos soulignent le retournement de veste assez soudain du ministre, désormais loin d’être contre une fusion entre Orange et Deutsche Telekom afin d’envoyer un signal de réponse au Free Mobile d’Iliad. Il y a quelques temps de cela, le même Arnaud Montebourg avait salué l’arrivée de Free Mobile en France, qui de son avis était en mesure de faire « plus pour le pouvoir d’achat des Français que Nicolas Sarkozy en cinq ans ». Sauf que depuis, il a été évoqué la possibilité que la politique tenue par Free Mobile puisse détruire des emplois dans l’industrie. Effectivement.

[lesechos]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. c’est qu’un sale con qui se felicite de l’arrivé de free et apres il avoue que ça va surtout créer du chomage.fallait reflechir avant de parler…

  2. Pour rappel la raison d’être du mobile low cost et surtout dû à une volonté en amont politico-financière.

    Qui dit services mobile low cost dit également emploi low cost, pour l’un ou pour l’autre réfléchissez avant de vous engager.

    Bonne journée.

  3. Il y a moyen de forcé les entreprises à le faire, elle ne peuvent pas comme le ferait des riches, partir de France sous les contraintes !

  4. Très drôle cette histoire. Surprenant que le gouvernement veule rapatrier ces emplois alors que ces postes sont considérés par les politiques et les syndicats comme des sous métiers (sans qualification, juste bon pour les étudiants ou les chômeurs voulant retrouver des droits). Très dur pourtant ce métier, il va donc falloir que le gouvernement explique pourquoi il souhaite privilégier ce travail précaire (souvent du temps partiel car insupportable à temps plein) voir violent (qui n’a jamais été désagréable avec sa hotline?).

    1. J’ai été désagréable une seule fois, j’ai raccroché au nez, parce que j’avais l’impression de parler à un mur.
      Depuis, je raccroche poliment, et je refais le numéro, jusqu’à tomber sur quelqu’un de compétent. Je sais c’est dur, mais j’ai fini par avoir de la compation avec les gens à l’autre bout de la ligne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité