Test : Razer Tiamat

Razer Tiamat

Le Razer Tiamat est défini par son constructeur comme le premier véritable casque 7.1 du marché. Véritable exploit technologique, il embarque 10 transducteurs afin de proposer une spatialisation sonore digne des kits d'enceinte 7.1 mais sans gêner les voisins ou madame pendant qu'elle dort.
Le test a été réalisé sur un ordinateur PC avec la configuration suivante : Core i7 950, carte mère Gigabyte X58A-UD3R, 12go de DDR3 PC 12800, Radeon 5870 et surtout une carte son Creative Labs Sound Blaster X-Fi Xtreme Audio, indispensable. Pour le jeu vidéo, c'est Battlefield 3, une référence à ce niveau, qui a été mis à contribution, côté film, le bluray de Transformers 3 avec du DolbyHD 7.1 et des explosions en masse était tout indiqué.

N’envisagez pas l’achat du Tiamat si vous n’avez pas de carte son compatible, ça serait du pur gâchis, cependant la plupart des cartes son intégrées proposent désormais les 5 jacks nécessaires pour cette technologie, le dernier né de Razer pourra donc en tenter plus d’un. Autopsie du premier véritable casque 7.1 du marché comme le définit son constructeur.

Razer Tiamat

Un ensemble avec une bonne longueur de cable, on apprécie.

Passion déballage

A la sortie de la boite, on découvre donc le casque, 2 façades opaques pour se caler sur celles transparentes d’origine, la télécommande de réglage et un câble pour dériver le son vers un vrai système d’enceinte sans devoir switcher avec son casque, très bonne idée. Le câblage de l’appareil sera simple et rapide, 5 fiches jack au code couleur des cartes sons à enfoncer dans les trous de couleurs correspondantes à l’arrière du PC, une fiche USB pour alimenter le tout et vogue la galère. On apprécie beaucoup la simplicité pour mettre tout ça en place.

Le casque se présente dans un joli assemblage noir, gris anthracite et vert fluo, avec le logo Razer sur chaque oreille qui s’allume avec une Led. Du pur Razer, mais sobre et de bon goût. les pads en simili cuir sont massifs et recouvre toute l’oreille. Chaque oreille pivote légèrement mais pas trop et le casque arrive à s’adapter tout à fait correctement sur des petites ou des grosses têtes grâce a une bande élastique placée sous l’arceau. Les façades transparentes permettent d’admirer les 5 transducteurs de chaque côté. Enfin, le câble est protégée par la désormais indispensable gaine nylon qui offre une protection très appréciable pour les casques. On note un micro amovible très discret qui peut se plier et reste loin des narines afin de ne pas souffler dedans lorsqu’on respire.

Razer Tiamat

Le casque est plutôt massif et inspire confiance.

Les réglages

Après le branchement, c’est l’utilisation du casque qui va s’avérer vraiment simple et intuitive. La télécommande qui va tout contrôler est complète et claire. Le gros bouton central servira à régler le volume, mais aussi couper le son d’un simple pression dessus. 3 boutons sur la partie inférieure permettent de couper le micro, de switcher entre casque et enceintes, ou encore de choisir entre 7.1 et 2.1, nous y reviendrons plus tard, mais c’est la fonctionnalité qui va permettre au casque de tirer son épingle du jeu. Enfin, un dernier potentiomètre au dessus du volume va permettre de régler indépendamment chaque paire de transducteurs, afin de pouvoir offrir un degré maximal d’immersion.
Le casque posé sur la tête tient bien, ne serre pas du tout et isole à merveille, en revanche en été, vous allez probablement y laisser un peu trop de sueur, mais c’est le prix à payer pour tous les coussins isolants dans cette matière.

Une boite massive et bien agencée, les unboxers apprécieront.

L’utilisation

En jeu, sur Battlefield 3, le casque a complètement rempli sa mission : les directions étaient précises, après 15-20 minutes de jeu le temps de prendre ses marques, il était très facile de détecter l’angle de tir des vilains snipers embusqués, l’arrivée d’un hélicoptère ou d’un char et on se retourne pile dans sa direction, l’effet est saisissant. Après je ne vais pas mentir, je n’ai pas vraiment distingué de grosses différences avec un 5.1, étant bien loin d’un sonophile accompli.

En film, le constat est un peu plus mitigé. Si la spatialisation est toujours autant réussi, on ressent que l’intégration de 5 enceintes a un prix : la qualité sonore s’en ressent et le rendu manque cruellement de chaleur. Les basses sont d’ailleurs très modestes et les dialogues sonnent un peu creux.

Pour du contenu audio standard en stereo, le 7.1 n’apportera rien, bien au contraire, les hauts parleurs seront cruellement insuffisant pour offrir un rendu de qualité, mais la très, très bonne idée de Razer, c’est ce fameux petit bouton pour permuter en mode Stereo dont je vous parlais plus haut. Le système est simple, il met à contribution tous les hauts parleurs pour diffuser un stereo plus puissant et convaincant qu’en 7.1. Nous ne sommes clairement pas au niveau d’un excellent casque Stereo, mais le rendu fait le boulot pour une utilisation multimédia standard.

Enfin, le micro sera suffisant pour du Skype/Mumble/Teamspeak, mais sa qualité sonore très moyenne ne fait pas honneur à Razer. Cela dit, son positionnement et le volume de capture rattrapent largement et en font un très bon outil pour communiquer en pleine partie.

PS : Il arrive sur pas mal de modèles de cartes mère que les casques alimentés par USB produisent un bruit parasite indépendant du volume sonore. Cela n’est pas un défaut de fabrication, le soucis vient de l’isolation des ports USB de votre carte mère. La meilleure solution reste d’utiliser un HUB USB auto-alimenté ou un adaptateur USB vers secteur qui règlera le soucis.

Les caches opaques, summum de la sobriété classe.

Et alors, j’achète ?

Si vous êtes majoritairement un joueur FPS, que vous aimez regarder de temps en temps un film ou écouter un peu de musique, mais que votre came, c’est avant tout le jeu vidéo, le Tiamat sera tout à fait capable de combler vos attentes dans le domaine. En revanche, les mordus de Bluray et les audiophiles passeront leur chemin, puisque de toutes les manières pour eux, rien ne remplacera un kit Home Cinema Hi-Fi.

Le Razer Tiamat est un casque robuste, sobre et agréable à l’oeil, qui remplit sa fonction première : le jeu vidéo. Il peut également assurer une prestation cinéma pour les joueurs qui ne sont pas forcément à la recherche de la perfection auditive. Le casque ne vaudra pas l’achat d’une carte 7.1 si vous n’en n’êtes pas déjà équipé, mais si vous possédez ce qu’il faut pour le brancher, et que vous vous reconnaissez dans la conclusion, vous apprécierez votre achat.

Le Tiamat devrait être disponible assez rapidement au prix de 179,99 euros sur le site de Razer et chez tous les revendeurs agréés.

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. PS : Il arrive sur pas mal de modèles de cartes mère que les casques alimentés par USB produisent un bruit parasite indépendant du volume sonore. Cela n’est pas un défaut de fabrication, le soucis vient de l’isolation des ports USB de votre carte mère. La meilleure solution reste d’utiliser un HUB USB auto-alimenté ou un adaptateur USB vers secteur qui règlera le soucis.

    J’ai eu ce soucis merci pour le conseil.

    Par contre au niveau des réglages peut-on avoir des conseils ?

    Merci

  2. Bonjour,

    j’ai le même soucis, mon casque fait des bruits parasites ( j’entends chaque mouvement de ma souris, et c’est assez désagréable ), j’ai essayé avec un hub Usb et de le brancher directement sur prise secteur à l’aide d’un adaptateur, mais rien n’y fait.

    Y’aurait-il une autre solution ?

    Cordialement,

    1. bonsoir,
      Je ne suis pas connaisseur en casques gamer, je m’interesse un peu plus aux casques un peu plus audio.( sans être connaisseur non plus^^).
      Alors je ne sais pas si c’est une solution, mais il existe pour l’utilisation de dac usb 1 isolateur usb, qui a bonne réputation, et pourrait faire l’affaire : AQVOX USB Low-Noise Linear Power Supply.
      site : http://www.aqvox.de/usb-power_en.html
      revendeur par exemple :http://www.thomann.de/fr/aqvox_usb_low_noise_powersupply.htm
      ou http://www.playstereo.com/advanced_search_result.php?keywords=aqvox&osCsid=05317f604e81a5b7ecb8117f224cd71e&x=3&y=9

    2. Si c’est la carte son integrée il en faut une autre sa reglera le probleme, c’est que ta carte son integrée n’est pas de bonne qualitée et surtout mal isolée.

  3. Bonjour,

    je viens de faire l’acquisition de ce casque, je rencontre le même soucis de parasite. J’hésite à acheter le « AQVOX USB Low-Noise Linear Power Supply. » Est-ce que quelqu’un d’autre rencontre le même aléa ou à une solution éprouvée?

    Merci d’avance

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité