Google pointe la censure gouvernementale

google censure gouvernementale

google censure gouvernementaleGoogle met régulièrement à jour son 'rapport de transparence', qui comme son nom l'indique vise à renseigner sur toutes les demandes de suppression de contenus issus des différents gouvernements. Google est inquiet suite à l'explosion des demandes gouvernementales.

Ces rapports ont commencé à être publié en 2010, et les chiffres sont clairement en expansion. Par exemple en France, l’Etat a demandé que soient supprimés 61 contenus pour un total de 31 demandes pour la période de juillet à décembre 2011. Un semestre avant le pays ne totalisait que 9 demandes. Censure ?

Dans notre cas, non. Le détail du rapport prouve qu’il s’agissait de contenu diffamatoire ou à caractère pornographique sur Youtube. Seulement, ce n’est pas le cas pour tous. Si Google a accédé à la moitié des demandes mondiales, nombre de messages politiques ont fait l’objet de requêtes.

Google pointe du doigt les gouvernements en abordant la liberté d’expression et dévoile que certaines demandes émanent de pays démocratiques occidentaux qui ne sont pas à proprement parler associés à la censure. Lesquels sont d’ailleurs difficilement soupçonnables de telles réclamations.

Les mauvais élèves sont ici l’Espagne, avec 14 demandes de suppression concernant 270 résultats de recherche. Leur sujet ? Ils menaient à des blogs et sites traitant de personnalités publiques et personnes. La Pologne a réclamé la suppression d’un lien redirigeant vers un site qui proposait un contenu qui lui était préjudiciable. Ces demandes ont toutes été refusées par Google.

Certaines sont plus surprenantes, par exemple au Canada :

‘Nous avons reçu du centre canadien d’émission des passeports une demande de suppression portant sur une vidéo YouTube dans laquelle un citoyen canadien urinait sur son passeport avant de le jeter aux toilettes. Nous n’avons pas accédé à cette demande.’

ou au Pakistan :

‘Nous avons reçu une demande du Ministère des Technologies de l’information pakistanais exigeant la suppression de six vidéos YouTube qui faisaient la satire de l’armée pakistanaise et de hauts responsables politiques. Nous n’avons pas donné suite à cette demande.’

Ce ne sont pas des cas isolés, de plus en plus d’Etats tentent de faire supprimer de plus en plus de contenus, ce que Google trouve ‘alarmant’.

© Stuart Miles – Fotolia.com

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. D’autres ont-ils le même souci que moi? Les commentaires ne s’affichent pas sous Firefox 13.0.1… Par contre sous IE je peux les lire… Une solution en vue ????

    1. Non, pareil pour moi sous chrome… J’arrive à les lires sur ma tablette avec la version mobile du site ( un comble pour un site « digital lifestyle « , la version mobile plus performante que la version normale ) …
      Tu peux toujours tenter une hypothétique prise de contact avec l’équipe, mais quand je vois qu’il faut spammer tout les articles de leur Facebook pendant trois jours pour qu’ils effacent une photo porno dans les commentaires, je te souhaite bonne chance…Et espère pas un mot d’explication surtout, c’est trop demander.

  2. Bon ça a l’air de fonctionner maintenant, par contre la page s’affiche 3 fois… Aussi quand je veux revenir en arrière je dois cliquer 3 fois sur la flèche gauche du navigateur… Etrange Gizmodo depuis quelques temps

  3. @David : M. gimodo aura du mal à répondre à tes questions sur la « cancure » « gouvernementtal ». La censure gouvernementale en revanche vient d’un pouvoir qui s’arroge le droit d’interdire la publication d’une information sur tous les contenus possibles (y compris internet donc)
    Après au lieu de poser des question de définition de dictionnaire aux journalistes, tu peux aussi aller voir un wikitionnaire toi-meme (t’en profitera pour ouvrir un bechrel aussi…)

    1. @Vinz, le commentaire de david était une façon de faire remarquer des fautes assez grotesques dans l’article, d’ou je pense un commentaire rédigé lui même de façon grotesque 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité