Microsoft lance le doublon Surface pour concurrencer Apple

Microsoft surface

Microsoft surfaceOn a connu Microsoft moins mystérieux, pourtant la conférence surprise de Redmond a fait des émules. 'Quelque chose à ne pas manquer' disaient-ils, et pour cause, Microsoft se lance dans la bataille contre l'iPad, roi ès tablettes. Son cheval de bataille ? Deux tablettes Surface.

Voilà une nouvelle qui n’a pas manqué d’émoustiller la Toile, une poignée de journalistes conviés chez Microsoft pour une annonce inattendue. Si le net s’est empressé de penser ‘tablette tactile’, la voix unanime des internautes ne s’est guère fourvoyée. Une fois n’est pas coutume.

Sous l’égide de Steve Ballmer, le Milk Studios de Los Angeles a donc eu la primeur de l’annonce de deux dispositifs tactiles sous l’appellation Surface, chère à Microsoft. Nous avons donc une tablette de 10.6 pouces, de 9.3 mm et dotée de ports USB. Elle dispose d’un corps en magnésium et d’un trépied intégré permettant de l’utiliser backée. Microsoft joue la carte du tout en un, en effet, dans la housse de protection (plusieurs coloris), on retrouve un clavier équipé d’un Touchpad.

Si ces spécifications sont la base, la tablette sera déclinée en deux versions. L’une optera pour une architecture ARM couplée d’un Windows RT et l’autre file chez la concurrence avec un processeur Intel et Windows 8 version pro.

Globalement, les deux tablettes ne jouent pas sur le même secteur. Côté Intel, pas de régime avant l’été, la petite affiche une épaisseur de 14 mm et 903 grammes, elle profiterait d’une résolution supérieure grâce à son écran 16:9 ClearType HD (1920 x 1080) et de l’USB 3.0. Elle profite également du stylet de Windows XP Tablet Edition et de 64 ou 128 Go de stockage.

Sa consoeur ARM affiche des mensurations de 9.3 mm pour 676g, et dispose d’une connectique en USB 2.0. Ici, on table sur  32 ou 64 Go de stockage interne. Dans les deux cas, la question des prix et des disponibilités reste très floue, pour ne pas dire inexistante. Idem en terme de spécifications techniques abordées (RAM ? Vitesse du processeur ? version ? …). Cela dit, Windows 8 n’étant pas encore disponible, la firme se réserve sans doute un temps d’adaptation.

Microsoft ne change pas sa trame stratégique en proposant une produit pour les professionnels (Intel) et grand public (ARM). Si l’impulsion de Windows 8 aura donné des ailes à la firme, rien ne dit que cela suffira à empiéter sur le terrain de l’iPad. On vous laisse profiter de la citation de Steve Balmer himself qui résume les attentes de la firme :

«Surface est un PC. Surface est une tablette. Et Surface est une nouveauté que les gens vont vraiment adorer»

Objectivement, nous avons hâte d’y jeter un oeil !

 

 

 

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. C’est pas ça qui va concurrencer l’iPad, c’est une tablette parmi tant d’autres… Peut être que la minuscule part d’android va être réduite ^^.

    1. Désolé mais je trouve qu’il ya bcp d’efforts faits pour concurrencer. Le systeme de cover/pad est une très bonne idée. Ne reste plus qu’a voir l’optimisation avec Win8.

  2. @david si les prix sont abordables et que le tout fonctionne bien, ceux qui ont un pc a la maison s’orienteront surement vers cette tablette plutot qu’un iPad. En tout cas ca va pousser Apple a innover, que du bon!

  3. Surface est un logiciel. Pour le tester il faut windows 7 + écran tactil
    En plus c’est dispo gratuit sur le site de Microsoft.

  4. Je suis pas d’accord, en tant que ni pro PC ni pro Apple, j’ai perso un PC+iPad, une tablette comme ça m’intéressera fortement! Rien que si c’est un peu plus ouvert, qu’on se passe de iTunes (dont j’ai horreur) et qu’il y un port USB qui peut permettre beaucoup de choses!
    J’attends de voir ( notamment le prix !)

  5. Sa consoeur ARM affiche des mensurations de 9.3 mm pour 676g, et dispose d’une connectique en USB 2.0. Ici, on table sur 32 ou 64 Go de stockage interne. Dans les deux cas, la question des prix et des disponibilités reste très floue, pour ne pas dire inexistante. Idem en terme de spécifications techniques abordées (RAM ? Vitesse du processeur ? version ? …). Cela dit, Windows 8 n’étant pas encore disponible, la firme se réserve sans doute un temps d’adaptation.

  6. J’ai des envies de microsoft en ce moment … Pourtant apple fanboy depuis des années, j’ai vraiment l’impréssion d’un vrai changement à Richmond ?

  7. La surface sous ARM/WindowsRT sera inutile, très très peu de programmes sont compatibles . Etje pense que ça va induire des gens en erreur de voire windows et de penser que leur programmes seront compatibles.

    Il faut se pencher sur la version pro, mais MS la dit lui meme la version pro soriente comme un ultrabook, et ce sera pareil niveau prix soit 500-1200€.

    A Voir

  8. comme d’ab… On sait pas quoi faire alors on copie Apple.
    Je suis pas un PRO-Apple mais je constate que dès qu’Apple sort un truc, ça fuse les critiques dans tout les sens mais Apple vend à crevé.

    Quelques temps plus tard, la concurence voit l’inovation d’Apple et on fait comme eux…

    Tin mais quand est ce qu’un concurent d’apple va nous pondre un truc qui va « revolutionner » pour une fois…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité