Il faut de l’eau à gogo pour tous nos machins

L’empreinte hydrique des produits

L’empreinte hydrique des produits Même si l’eau recouvre les ¾ de notre petit point bleu, une grande partie de celle-ci est salée. Il faut de l’eau douce pour alimenter le monde. Et l’eau douce n’est pas aussi illimitée que la météo de ces derniers mois veut nous le faire croire. Voici dans quelle quantité nous avons besoin de l’eau pour fabriquer les machins qu’on utilise :

L’empreinte hydrique des produits nous vient du site Imagine All the Water développé par la commission européenne

Regardez cette liste !

Micropuce électronique de 2 grammes : 32 litres d’eau
Voiture particulière de 1,1 tonne : 400 000 litres
Une tranche de fromage = 152 litre
1 jeans = 9982 litres
1 feuille de papier = 13 litres
1 kg de bœuf (steak) = 15415 litres d’eau
1 pomme = 82 litres d’eau
1 kg de riz = 2497 litres d’eau
1 pizza margherita = 1216 litres d’eau
1 tranche de pain = 48 litres d’eau

Maintenant, regardez autour de vous, imaginez votre supermarché, pensez à toutes les voitures dans la rue…

Que représentent ces chiffres ? Le site les met en perspective. Un T-Shirt, c’est comme si vous tiriez 250 fois la chasses d’eau. Fabriquer un jean ? C’est arroser sa pelouse pendant 9 heures. Une tranche de pain de 30 grammes ? C’est la quantité de larme versée si vous pleurez pendant 84 heures sans vous arrêter. Il existe des solutions pour réduire son empreinte hydrique mais forcément, il faut faire des efforts. [Imagine All the Water]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. OULA !

    C’est vraiment bizarre, je trouve, de la part de l’UE de tenter d’informer les gens sur la partie de leur empreinte hydrique… sur laquelle ils n’ont aucun contrôle ! En fait, je dirais même que c’est la partie dont l’UE devrait justement s’occuper elle-même par ses directives, en obligeant les procédés industriels à être beaucoup plus économes en eau, par le recyclage notamment.

    Et ça met surtout en perspective les faibles petites économies que nous pouvons faire chez nous en tirant la chasse pas complètement etc…

    Bref, si le but était de nous faire prendre conscience de quelque chose, c’est surtout qu’on se fout bien de notre tronche !

    1. Que l’eau soit recyclée ou pas ça ne changera rien au chiffre, ici on ne parle pas d’eau potable ici, la majorité de l’eau indiquée dans ces chiffres est de l’eau de pluie, contrairement à ta chasse d’eau qui, elle, délivre uniquement de l’eau potable.

    2. Je pense que le but est surtout de faire en sorte que les gens se rendent comptent qu’il faut juste arrêter d’acheter constamment. (du style : « Ciel mon téléphone, jeans, etc est troué!! Je dois absolument le changer… ») Exemple simple je l’accorde…

  2. Dire qu’au Québec… il y a des gens qui, pour nettoyer leur parking utilisent un boyau d’arrosage…
    Eh oui même en 2012! et malgré des règlements municipaux qui interdisent cette pratique barbare!
    Il faut dire que rare sont les villes du Québec avec des compteurs d’eau a chaque résidence…

  3. ce genre d’infos n’a aucune valeur scientifique…on ne sait pas d’ou ils sortent les données. c’est sur que si pour une tranche de fromage on compte la consommation d’eau de la vache, ainsi que l’eau nécessaire à la fabrication de sa nourriture, l’eau consommée par le fermier ect…

  4. des chiffres qui ne veulent rien dire…
    pour la france et le voiture:
    environ 25 million de voitures * 400.000 littres d’eau = 10.000.000.000.000,00 littres
    deja 10 milliards…
    la terre n’a « que » 1,386 milliard de m3 d’eau.
    on va pas compter le reste style enciclopedie vue le nombre d’exemplaire et de pages etc…

  5. Sans jouer les rabats joie, mais par exemple 1 kg de riz = 2497 litres d’eau c’est depuis la plante jusqu’à la pousse, 1 pomme = 82 litres d’eau n’est pas une pomme mais l’eau utilisée pour arroser l’arbre qui les produits, alors oui je veux bien que l’on parle de chiffre mais pas de désinformations…

  6. Je ne veux pas mettre en doute la source de cette news, mais cela me semble vraiment disproportionné la quantité d’eau par produit …

    Après si vraiment ils veulent que l’on fasse des économies d’eau, autant retourner à l’age de pierre… On a bien trouvé le moyen de recycler la pisse ou même faire de l’eau douce avec de l’eau de mer (dans les canaux de sauvetage il y a un système qui le permet). Mais c’est juste que pour l’instant on est pas encore dans le rouge rouge rouge alors on s’en branle.

    Perso tant que l’on a de l’eau on en profite et puis voila.. j’ai pas de jardin, mais si j’en avait un je l’arroserais point barre (et j’aurais aussi cherché un puy ^^)

  7. Oui rouler en 4×4 pollue, jeter ces déchets de fast-food dans la nature pollue, pété pollue,

    Et la procréation de progéniture par des females humaine ? 7 Milliard ça commence à faire…..

    Une progéniture en moins sur la terre ne peux faire que du bien !!!! je te laisse faire le calcule

  8. Le dernier « conseil scientifique » auquel j’ai assisté, beaucoup parlaient de réduire la consommation d’eau. Une personne a fait une remarque surprenante de vérité : réduire la consommation d’eau c’est bien, mais il faut revoir toute la chaine : le débit actuel dans les canalisations permet de transporter les excréments et autres particules solides. Si la réduction du débit est trop importante, il faut revoir le système sous peine de ne plus avoir de traitement convenable des « eaux sales ».
    ça fait réfléchir… Comme quoi, il ne faut pas que « réduire »!

  9. Prochaine étape : convertir les trucs en pets de vache !
    Une voiture = 5 millions de pets de vache
    Un steak = 230 pets de vache
    Une capote = 69 pets de vache

    PS : Je suis écolo jusqu’à l’os, mais ces conversions à la con données sans la moindre explication, ça m’horripile…

  10. N’importe quoi !!! Prenons l’exemple du steak de boeuf
    Un bœuf prêt à l’abattage fait environ 750 kg à l’âge de 30 mois
    Si on considère qu’on récupère la moitié en viande et abats qui sera vendue
    donc 375 kg, ça fait :
    375 kg x 15 415 litres = 5 780 625 litres
    5 780 625 litres / 900 jours (30 mois) = 6 423 litres d’eau par jour pour boire
    ça me parait un peu surréaliste
    Idem pour le fromage
    On nous manipule……

    1. les souci c’est que tu ne prends pas en compte toute l’eau qui a été consommée pour nourrir ce boeuf, à savoir l’eau qu’il a fallut consommer pour faire pousser les céréales qu’il à mangé durant sa (courte) vie, l’eau qu’il a fallut utiliser pour nettoyer les locaux de l’abatoire où il a été mis en pièces… et j’en oubli certainement… Donc si on pousse la réflexion un peu plus loin (pas beaucoup en fait) on s’aperçoit que le litrage augmente vite et que ces chiffres ne son pas si incohérents que ça…

  11. Ce genre de calcul est toujours bidon. Arretez de ballader les avecs des idées détournées.

    Pour commencer on oublie de dire qu’avec un boeuf on ne fabrique pas qu’un seul steak.

  12. Le pire c’est qu’on à de l’eau à gogo sur la planète et les scientifiques ne se foule pas pour l’exploiter dans un cycle fermé, et pourtant à notre niveau technologique, dessaler l’eau de mer et la transporter c’est une simple formalité, on sait bien transporter du pétrole ou du gaz sur plusieurs centaines de kilomètres.
    Ahh oui j’avais oublié, il faut de l’argent pour payer les idées!

  13. {Presque hors-propos}
    Sérieusement, un « machin » ça se dit ?!
    Serait-ce un langage nordiste ? J’ai pas souvenir d’avoir entendu ça ici un jour.
    A part «truc machin bidule chouette» mais bon…

  14. C’est stupide, l’eau n’est pas gaspillée mais reviens dans le processus cyclique.

    Une fois de plus l’U.E. nous montre à quel point ils ne savent pas comment s’occuper.

  15. Les chiffres on les manipulent comme on veut… Sur le site il y a marquer : 1 tranche de fromage = 152 l/tranche = 607 boules de neige…. D’accord, mais si tu fais des boules de neige de 6l, ça fait plus que 25,3 boules de neige…

    Puis ok tu prends l’eau pour la bete, l’eau pour sa nourriture, l’eau pour netoyer etc. Sauf que si tu utilises 40.000l pour netoyer un local de 15 bêtes une fois par mois, bah il faut diviser 40.000 par le nombre de bête et non pas compter 40.000l / par bête sinon ce n’est pas bon.

  16. Quoi qu’il arrive l’eau revient dans son cycle naturel non ?

    le problème plus grave je pense que c’est plus les médocs / produits dangereux et autres qui polluent l’eau et
    les terres avec des molécules dont on ne connait même pas le vrai effet sur la nature et l’être humain…

    donc on est mal barrés….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité