Test du Macbook Pro avec écran Retina

Bien qu'il soit sensiblement plus mince, le nouveau MacBook Pro ressemble beaucoup à un Macbook Pro standard d’un point de vu physique.

[caption id="attachment_40835" align="aligncenter" width="640" caption="Bien qu'il soit sensiblement plus mince, le nouveau MacBook Pro ressemble beaucoup à un Macbook Pro standard d’un point de vu physique."][/caption]

Apple a tendance à mettre à jour ses designs d’ordinateurs très rarement, de sorte qu’un changement comme celui-ci est un peu un évènement dans le monde Apple. Cette fois, le nouveau MacBook Pro présente deux caractéristiques principales: un design plus mince et un écran très haute densité qui atteint les 2880×1800 pixels de résolution.

Quand on jette un coup d’œil sous le capot, on peut y découvrir que le nouveau MacBook Pro utilise le tout dernier processeur Intel, nom de code Ivy Bridge, qui apporte des améliorations supplémentaires en termes de performances et de consommation électrique. Enfin, un processeur graphique NVIDIA basée sur l’architecture Kepler, gère les pixels a l’écran et veille à ce que obtienne des performances graphiques excellentes.

Dans ce test, nous allons vous montrer ce que ça fait d’utiliser le nouveau Macbook Pro avec écran Retina dans le monde réel, à la fois pour les utilisateurs Mac et Windows. Jetons-y maintenant un coup d’oeil plus attentif.

Design (excellent)

Nous le disions plus haut, le Macbook Pro avec écran Retina offre le premier changement *majeur* dans la conception globale du Macbook Pro. La suppression du lecteur de CD/DVD est le principal moteur derrière ce changement, car il était l’élément empêchant le Macbook Pro d’être réduit en épaisseur.

Pourtant, malgré le fait qu’Apple considère cette nouvelle conception comme un changement «radical» par rapport au design précédent, je peux dire qu’après l’avoir utilisé durant la meilleure partie de la semaine, le nouveau Macbook Pro n’est pas moins qu’une version « compacte » de mon ancien Macbook Pro 15. Croyez-moi, c’est super d’avoir perdu environ ⅓ de l’épaisseur, ainsi que 450 grammes. Mais, à part cela, j’ai trouve mes marques tout de suite.

Sur les côtés, vous pouvez trouver plusieurs ports Thunderbolt, et deux ports USB 3.0. Il y a également une sortie audio, un port HDMI et un slot pour carte SD. Le port HDMI est le bienvenu parce que c’est en fait assez gênant d’utiliser un dongle pour se connecter à un téléviseur ou à un moniteur 1080p. Malheureusement, vous avez encore besoin d’un dongle pour utiliser un écran VGA, DVI ou Display. Ça n’est pas ce qu’il y a de plus important, mais avouons-le: il arrive souvent que vous n’ayez pas les dongles nécessaires sur vous quand vous en avez réellement besoin. HP, Lenovo et d’autres fabricants de PC « business » se sont engagés à offrir aux utilisateurs une expérience business sans dongle.

A droite: le MacBook Air 11"

La même chose est vraie pour les connexion réseau. Le WIFI-N est livré avec l’ordinateur portable, mais pour accéder à une connexion filaire haute vitesse, et à faible latence vous aurez besoin d’un adaptateur Thunderbolt vers Ethernet Gigabit, qui est vendu séparément (29.99 $). Encore une fois, HP ou Lenovo ont construit des ordinateurs portables minces avec des connecteurs Ethernet ingénieux, mais dans ce cas, les considérations de conception ont rendu impossible l’intégration d’un tel connecteur sur le Macbook Pro avec Retina. Dommage.

Le Macbook Pro 15 avec Retina peut se mesurer aux Ultrabooks. Ici, à côté d’un Samsung Series 9, qui reste 680 grammes plus léger.

Le système de refroidissement a été amélioré par rapport au modèle précédent, et alors que l’ordinateur devient chaud, même en réalisant des tâches peu gourmandes en ressources comme taper ce test, il ne devient pas aussi chaude que mon Macbook Pro 15″ de 2010. Donc je vais prendre cela comme un gros progrès. Vous pourrez retrouver plus d’informations à ce sujet dans la section « Performances ».

L’ordinateur est extrêmement rigide, ce qui lui donne une grande sensation de robustesse, qui est l’une des caractéristiques de la ligne de produits Macbook. Cela dit, le prix de cette excellente rigidité est le poids supplémentaire de l’aluminium. Samsung est capable de produire un portable de 15″ qui ne pèse que 1360 grammes, et qui procure la sensation d’être *beaucoup* plus léger que les 2 kilos de cet ordinateur. Moralité: vous ne pouvez pas tout avoir, et le choix sera difficile.

Si je devais résumer, ce nouveau design est en fait un  Macbook Pro plus mince avec un affichage sous stéroïdes. Il s’agit plutôt d’une mise à jour (externe) « incrémentale » plutôt « radicale » contrairement a ce qu’Apple aimerait nous faire croire.  Radical ou non, cela n’a pas vraiment d’importance: le design est toujours excellent.

Ecran Retina (impressionnant)

De toute évidence, la grande star du spectacle est le nouvel écran Retina. Il est donc juste qu’il dispose de son propre paragraphe dans ce test. Doté d’une résolution de 2880 × 1800, le nouveau MacBook Pro a plus de pixels que mon écran de 30″ 2560 × 1600, mais comprimé dans environ un quart de sa surface. Techniquement impressionnant.

Évidemment, cela vous donne une densité de pixels incroyable, ce qui vous donne l’impression que tout a l’air vraiment fin. Je dis «l’impression», car comme vous le verrez, tout dépend des applications que vous allez utiliser. Même si je suis convaincu que dans le moyen terme, toutes les applications seront compatibles avec cette résolution, dans le court terme, un grand nombre d’entre elles ne le seront pas (surtout si vous êtes un utilisateur de Bootcamp). Dans l’ensemble, je dois dire que la finesse supplémentaire est étonnante. Si vous avez eu l’occasion de jeter un coup d’œil sur l’affichage de l’iPad 3, et bien sachez que l’écran du nouveau Macbook Pro est comme ça, mais sur un écran de 15″. Un plaisir pour les yeux.

Une image plus fine…

Quand on double la densité de pixels, voilà à quoi ça ressemble. Les choses sont plus nettes.

La première façon d’utiliser la plus grande résolution du Macbook Pro 15″ est d’augmenter la netteté. Fondamentalement tout le texte, les photos, les fenêtres et les éléments de l’interface utilisateur sont redimensionnés (en fonction des dimensions de l’écran). Tout a donc une taille familière,  mais avec un aspect plus net. Les vidéos et les photos peuvent être affichées en détails, et croyez-moi, vous allez être impressionné si vous n’avez jamais vu des photos haute résolution sur un tel écran avant (et vous en prendrez rapidement l’habitude…). Par exemple, un film en 1080p ne prend que 25% de la surface d’affichage (!)

Si vous ne voyez pas la différence, ou si cela ne vous intéresse pas, alors vous n’avez pas besoin d’un écran Retina. En outre, l’image ci-dessus est une version exagérée de ce qui se passe vraiment, car je voulais vraiment faire en sorte que vous puissiez voir la différence. Ces icônes devraient être environ 2 fois plus petites en réalité, de sorte que la différence ne devrait pas être aussi visible/évidente.

 … Ou plus d’espace de bureau

Vous pouvez rendre toute l'interface utilisateur grande et nette ...

... Ou rendre les choses plus petites pour laisser plus de place aux fenêtres et au texte.

La seconde façon d’utiliser tous ces pixels est de créer plus d’espace de bureau. Si vous faites cela, les icônes, le texte et de nombreux éléments de l’interface utilisateur vont paraître plus petits, mais vous pouvez afficher plus de choses sur l’écran. Cela est particulièrement intéressant pour le développement (programmation), la retouche photo ou vidéo et d’autres tâches pour lesquelles vous pouvez soit modifier l’échelle du texte à la demande, ou qui n’impliquent pas d’activité de « lecture ». Mac OS X ne dispose pas de préférences de configuration DPI qui vous permettrait d’avoir des icônes minuscules et du texte, mais Windows 7 serait en mesure de vous laisser faire cela.

La qualité des couleurs est excellente. Ici, à côté de mon Samsung Series 9 de 13"

La résolution n’est pas la seule chose qui vaut la peine d’être vue: la qualité du contraste et l’angle de vue sont tout simplement excellents. C’est vraiment l’un des meilleurs écrans d’ordinateur portable qu’il m’a été donné de voir depuis très longtemps. Seuls les postes de travail mobile HP avec des écrans IPS « DreamColor » peuvent dépasser cette qualité d’image (couleur, angle de vue, contraste).

Dans un environnement lumineux, la surface brillante peut être plus difficile à lire

Apple a choisi d’utiliser une surface d’affichage brillante. Même si cela fait généralement ressortir la couleur et permet d’améliorer la netteté en général (ce qu’Apple vend ici), cela peut aussi rendre l’écran trop brillant pour une utilisation en plein air, ou si il y a des lumières fortes derrière / au-dessus de vous. D’après mon expérience, ce n’est pas un problème la plupart du temps (il y a quelques années, j’ai eu un MBP13 avec un écran brillant), mais selon l’endroit où vous travaillez, cela peut s’avérer être gênant.

Est-ce que ça vaut le coup?

Est-ce que l’écran Retina vaut vraiment le coup de payer le prix fort? Personnellement, je pense que je vais avoir du mal à mettre un prix là-dessus. Pour mon usage particulier, si j’avais la possibilité d’utiliser un écran offrant une résolution de 1920 × 1080  et d’économiser une somme substantielle d’argent, je préférerais probablement cela. En réalité, les utilisateurs de MacBook n’ont pas ce choix. Au lieu de cela, vous avez à choisir entre une résolution relativement faible de 1440 × 800 comme on la retrouve sur l’ordinaire Macbook Pro 15″ (1680 × 1050 en option) et la résolution hallucinante de 2880 × 1800 du nouveau Macbook Pro. Le choix est évident, mais le budget est le vrai problème.

Voici mon point de vue: ce niveau de résolution sera vraiment utile si vous faites quelque chose qui exige de voir les moindres détails présents à l’écran. Les utilisateurs qui travaillent dans le domaine de la photographie, du design graphique, ou encore dans l’édition de vidéos s’y retrouveraient très bien. La possibilité de lire du texte sur un écran très détaillé est aussi une chose très agréable à avoir, bien que je ne considère pas cela comme étant un élément aussi «critique» que les activités susmentionnées. Pourtant, le nouveau MacBook Pro fait un excellent travail au niveau du lissage du texte. Enfin, si vous êtes un programmeur et que vous possédez un éditeur de texte qui permet de redimensionner du texte à la volée (comme le permet MS Visual Studio), la possibilité de disposer d’un écran offrant une résolution plus élevée est très certainement un bon moyen d’élargir votre espace de bureau.

Exécution de Windows 7 via BootCamp

Installation

Il est extrêmement aisé d’installer Windows 7 via BootCamp, un utilitaire Apple qui gère le dual boot-entre OSX et Windows 7. Si vous êtes curieux, Windows XP et Windows 8 ne sont pas pris en charge officiellement (mais il y a des astuces…), bien que Windows 8 devrait obtenir ce genre de compatibilité dans le futur. En fait, je crois que vous n’avez même pas besoin d’utiliser BootCamp ces jours-ci, mais je n’ai pas pris la peine de couvrir cette alternative.

En tout cas, l’assistant Boot Camp vous aidera à créer une clé USB bootable, disposant de tous les pilotes nécessaires. Vous aurez besoin d’un fichier .ISO avec Windows 7, et le lecteur USB sera formaté. J’ai utilisé un lecteur USB 2.5″, mais si votre clé USB dispose d’une capacité suffisante, elle devrait également fonctionner. Après un redémarrage, l’installation de Windows commence.

Écran Retina sous Windows

Après avoir installé les pilotes de cartes graphiques, un redémarrage vous donnera accès à une résolution maximum de 2880 × 1800. Bien qu’elle soit incroyablement nette, ce genre de résolution n’est pas non plus lisible pour la plupart des gens (sauf Steve Austin, peut etre…). Même avec une vision de 10/10, je vais avoir du mal à travailler dans cette résolution native avec un si petit écran. J’ai transféré quelques captures d’écran en taille réelle vers notre compte Flickr Ubergizmo. Je vous invite à y jeter un coup d’œil si cela vous intéresse.

Heureusement, certaines applications vous permettent de zoomer. Par exemple, je tape cela dans Google Docs avec Chrome, et je peux redimensionner le contenu. Mais Google Docs connait des limites sur combien les choses peuvent être redimensionnées avant qu’elles ne plantent. Microsoft Word est beaucoup mieux à cet égard.

Par défaut, Windows définira l’échelle générale (point par pouce ou paramètres PPP) à 150%. Ça n’est pas mal, mais je me sentirais plus à l’aise avec 180% pour un usage général. Mais si vous le souhaitez, vous pouvez utiliser 100%, ce qui signifie « pas de mise à l’échelle » ou « icônes minuscules ». Les choses fonctionnent très bien, et tout à l’air plus ou moins à sa place. Dans mon cas, le seul problème que j’ai rencontré avec Google Chrome, a été un petit souci de polices floues. Je crois que Google a déjà résolu ce problème sous Mac OS, de sorte que la mise à jour pour Windows ne devrait pas trop tarder (j’espère…). Et au jour d’aujourd’hui (21 juin 2012), la version expérimentale Chrome « Canari » n’a pas encore été mise à jour.

Si vous souhaitez modifier souvent les paramètres DPI, sachez que Mac OS X gère cela beaucoup mieux que Windows. Il est vrai que traditionnellement, les utilisateurs n’ont pas vraiment besoin de toucher à ce genre de choses, mais avec cet écran Retina, j’imagine que cela pourrait changer. Pire: Windows 7 vous oblige à vous déconnecter afin d’appliquer ce genre de changement – beurk. Quoi qu’il en soit, ce n’est pas un problème discriminant pour l’instant, mais cela peut devenir fatigant si vous avez à le faire souvent.

Pas de commutateur GPU sous Windows = autonomie inférieure de la batterie

Enfin, veillez à jeter un coup d’œil au chapitre ci-dessous dédié à l’autonomie de la batterie, étant donné qu’Apple n’a malheureusement jamais fourni de pilotes Windows qui étaient aussi économiques en termes d’énergie que les versions Mac OS X (surpris?). Le résultat final est que, malgré une énorme capacité de la batterie, faire tourner un ordinateur portable Apple sous Windows, n’est généralement pas mieux qu’avec des ordinateurs portables non-Apple (environ 5h à 5.5hrs dans les tests standards d’épuisement de batterie, et peut-être 6.5h si vous réduisez la luminosité de l’affichage).

C’est dommage parce qu’Apple vendrait probablement (beaucoup) plus de matériel si la fonctionnalité de puissance-économie dans les pilotes Apple Windows marchait correctement. Allez Apple, si Mac OS X est « l’OS le plus avancé au monde « , pourquoi paralyser les pilotes Windows? Les gars, vous pouvez faire mieux que ça, et je suis sûr que quelqu’un chez vous plaide en la faveur d’une telle idée. Alors s’il vous plaît, écoutez à cette personne.

Performances du système

Le nouveau Macbook Pro avec écran Retina est coûteux et fait appel aux dernières technologies du moment, de sorte que nous nous attendons à ce qu’il fonctionne très bien. Dans cette section, je vais approfondir divers aspects de la performance matérielle. Je l’ai fait en utilisant des benchmarks sous Windows car ils ont tendance à être bien meilleures. Soyez assuré que l’utilisation de Mac OS X devrait refléter les mêmes caractéristiques de performance.

Le nouveau Macbook Pro avec écran Retina remporte facilement le test de productivité PCMark Vantage, grâce à son processeur plus rapide (CPU). La plupart du temps, le vainqueur remporte la palme grâce à un disque dur rapide, mais dans ce cas, le SSD d’un Dell XPS13 à 1000 $ s’est avéré être sensiblement plus rapide que le coûteux Macbook Pro 15 avec écran Retina. Gardez à l’esprit que Apple (et toute autre constructeur) peut également avoir recours à différents fournisseurs et modèles SSD, donc votre chance peut varier.

C’est au niveau de la performance graphique que les choses deviennent sérieuses. Avec la GeForce GT 650M qui est basée sur la dernière architecture Kepler de NVIDIA (introduite avec la GeForce GTX 680), le Macbook Pro 15 avec Retina laisse derrière tous les autres ordinateurs portables que nous avons testé, et ce, de loin. En conséquence, nous avons ici l’ordinateur portable le plus puissant en termes de caractéristiques permettant de faire tourner des jeux vidéo de manière optimale, que nous avons eu entre les mains depuis longtemps, surtout si vous prenez en compte le poids et la taille globale de l’ordinateur. Bien entendu, les énormes « ordinateurs portables spécialement dédiés aux jeux vidéo » peuvent apporter de meilleurs «performance absolue» au détriment de la portabilité, et du design.

Le puissant processeur graphique (GPU) ne devrait avoir aucun problème à faire tourner des applications de conception 2D comme Photoshop, ou des applications qui tirent parti des capacités informatiques générales de NVIDIA via OpenCL, une bibliothèque open-source dédiée au calcul massivement parallèle.

Notez qu’il existe également un processeur Intel HD 4000 GPU dans le processeur d’Intel. Celui-ci prendrait normalement la relève lorsque la puce NVIDIA n’a pas grand-chose à faire, économisant ainsi de manière substantielle, la vie de la batterie. Pour les utilisateurs Windows, je suis a présent certain a 100% que le GPU n’est jamais mis en mode économie sous Windows 7.

En termes de calculs purs, ce MacBook Pro apporte quelques améliorations, grâce au nouvel Ivy Bridge d’Intel, et il n’a aucun problème à se classer à un haut niveau parmi les ordinateurs portables récents que nous avons eu l’occasion d’avoir chez nous, comme le montrent les résultats Geekbench.

Température: Le nouveau MacBook Pro avec écran Retina est rapide, mais il peut aussi devenir vraiment très chaud. La plupart du temps, l’ordinateur peut être un peu « chaud » lorsque vous effectuez des tâches informatiques légères telles que la navigation web. Fait intéressant, la lecture vidéo 1080p est considérée comme étant de l’informatique légère ainsi parce qu’une grande partie du travail est réalisée par un coprocesseur. Cependant, lorsque je faisais tourner le jeu Just Cause 2, l’ordinateur est devenu *vraiment* chaud, au point qu’il pourrait être très désagréable s’il était en contact directe avec la peau.

Mon vieux Macbook Pro se comportait également ainsi, et ce n’est pas vraiment quelque chose de «nouveau» pour cette ligne de produit. Dans l’ensemble, j’ai trouvé que ce Macbook chauffait un peu moins que le modèle 2010, lors de la navigation web.

Performance perçue

Bien sûr, la performance « perçue » est encore plus importante que les chiffres bruts synthétiques. Les performances du Macbook Pro 15 avec Retina ont été justes au niveau de mes attentes générales, et ont même dépassé toutes mes attentes en termes de performances graphiques. Les utilisateurs de MacBook Air ne peuvent que « envier » ce genre de performances graphiques. Ainsi, tous les utilisateurs de Mac devraient prendre cela en considération.

Performance par rapport au prix/poids

La performances brute est une chose, mais elle ne devrait évidemment pas être la seule métrique. Ce n’est pas très difficile de construire un ordinateur rapide qui est lourd et coûteux. Il est également facile d’en construire un qui soit mince et léger, mais lent. C’est pourquoi nous aimons visualiser le niveau de performance au travers de prismes, comme le rendement par rapport au prix et au poids.

Pour son poids, le Macbook Pro 15" avec écran Retina a du punch

Comme vous pouvez le voir, le Macbook Pro 15 avec Retina a beaucoup de « patate », par rapport à son poids de 2 kilos, à la fois au niveau des performances générales de traitement, et en particulier pour les performances graphiques. Tout comme ce fut le cas pour le nouvel iPad, l’augmentation de la résolution a forcée Apple à passer à la vitesse supérieure au niveau des performances graphiques. Et si cela a de l’importance pour vous, alors vous allez vraiment l’apprécier.

Maintenant, si vous regardez le coût relatif, vous pouvez voir que les performances supplémentaires du processeur correspondent à peu près à ce que vous payez, et les ordinateurs comme le Vaio S 15″ pourraient vous fournir des performances supérieures dans ce domaine. Mais encore une fois, l’augmentation de la puissance graphique vaut bien le supplément de prix. Chaque « mégapixel par seconde » (dans Just Cause 2) ne coûte que 17 $, tandis que sur le Samsung 90X3A il en coûte 113 $, soit 7 fois plus.

Avec ce genre de performance informatique moyenne par dollar, "sur-évalué" n’est pas le bon adjectif à utiliser. Le graphique montre que la puissance est simplement proportionnelle au prix.

Le coût des performances graphiques est ridiculement bas, grâce à l’architecture Kepler de NVIDIA

Avec cela à l’esprit, je dirais que je n’adhèrerai pas à l’idée de ceux qui disent que le Macbook Pro avec Retina a un prix « sur-évalué ». Je pense qu’il serait plus exact de dire qu’il peut être tout simplement « cher » pour les utilisateurs qui n’ont pas besoin de toute cette puissance. La bonne nouvelle est qu’il existe un grand choix possible sur ce marché.

Autonomie de la batterie

Sur le papier, la durée de vie théorique de la batterie du nouveau MacBook Pro n’a pas beaucoup changée par rapport aux modèles précédents: 6-7h, ce qui signifie que vous pouvez réaliser des tâches très légères en termes de ressources, telles que la saisie de texte / email pendant cette durée (en cela peut aller jusqu’à 8h lors d’un essai d’épuisement standard de la batterie, durant lequel l’ordinateur ne fait rien). Si vous êtes sous Windows 7, 5h ou 5h30 d’autonomie de batterie sera probablement le maximum que vous pourrez obtenir. Le « pourquoi » ci-dessous.

Pour maintenir ce niveau d’autonomie, Apple a dû augmenter la capacité de la batterie de plus de 20%. Il a été confirmé par des sources indépendantes, que le processeur Intel Ivy Bridge est un peu plus efficace en termes de puissance, de sorte qu’il est juste de supposer que l’écran Retina est le principal élément qui consomme plus d’énergie que les précédents Macbook Pro.

Lecture d’un film MP4 en 1080p: vous pouvez regarder des films HD en continu pendant environ 4 heures, sachant que chaque heure supplémentaire réduit l’autonomie de la batterie d’environ 25%. C’est un peu plus élevé que ce que l’on peut retrouver dans d’autres ordinateurs, mais cela reste dans la fourchette «normale» de ce qui existe sur le marché de nos jours.

Les jeux vidéo constituent sans doute l’activité la plus gourmande en termes de ressources, à laquelle vous pouvez vous adonner. Ainsi, avec un jeu en 3D moderne, la batterie peut être réduite de près de 50% ou plus en une heure.

Si vous fermez votre ordinateur portable, vous allez perdre très peu d’autonomie de batterie pendant la nuit (<2%) sous Mac OS X. En revanche sous Windows 7, environ 6% vont disparaître. Lisez le paragraphe ci-dessous.

Utilisateurs Windows / Linux (attention): il est important de noter que tandis que Mac OS X éteint le GPU pour économiser de l’énergie, il est probable que cette fonctionnalité n’a pas été activée dans BootCamp. Je suis sur de cela à 100%, mais premièrement l’ordinateur est toujours légèrement plus chaud sous Windows, cela indiquerait que quelque chose de gourmand en ressources est allumé – il n’y a que deux choses qui peuvent générer ce genre de chaleur: le CPU et le GPU. Deuxièmement, Apple n’a jamais utilisé de commutateur graphique dans les révisions précédentes de BootCamp.

Pour être clair, chaque fabricant de PC propose des commutateurs dynamiques GPU, mais ce n’est pas le cas ici. Malheureusement, le fabricant de PC lui-même a besoin de travailler là-dessus, afin que NVIDIA ne s’en charge pas tout seul en mode « Rambo » (c’est-à-dire que le fondeur ne décide pas de le mettre en œuvre sans le consentement du fabricant). Installer d’autres pilotes NVIDIA ne va pas aider à améliorer les choses.

Sur mon précédent test du Macbook Pro 15 (modèle 2010), j’avais déjà remarqué ce genre de problème. Donc cela n’a rien de nouveau, même s’ils ont eu tendance à s’améliorer (un peu) avec le Macbook Air (qui a aussi un GPU externe). Au moins, la luminosité de l’écran et le clavier rétroéclairé semblent se comporter correctement maintenant. D’après moi, cela ressemble à une manœuvre délibérée du constructeur pour paralyser la vie de la batterie sous Windows, et Apple n’a jamais répondu à nos questions sur ce sujet.

Divers

Clavier / trackpad: le clavier et le trackpad sont très bons, et pour ceux qui ont déjà utilisé un Macbook Pro, les sensations sont les mêmes qu’avant. Le débattement des touches a peut-être été réduit un tout petit peu, mais c’est tout. À l’heure actuelle, Lenovo fait encore à mon avis les meilleurs claviers (en particulier le Lenovo X1), et récemment, Dell a fait très bien avec son XPS13 ultrabook. Cela dit, ce clavier est très bon, et le trackpad reste le meilleur du genre dans l’industrie.

Connecteur d’alimentation MagSafe 2: avec le nouveau Macbook Pro avec écran Retina, Apple a introduit un nouveau connecteur MagSafe, ce qui rend ce portable incompatible avec les précédents Macbook Chargeur. C’est dommage parce que si vous êtes un client régulier d’Apple, vous pouvez apprécier le fait que vous puissiez utiliser d’anciens chargeurs dans des endroits différents (l’un au bureau, l’autre chez vous) ou en remplacement en cas de pépin. La raison n’est pas vraiment évidente, et notez que nous sommes revenu ici au connecteur T-style, par rapport à la précédente version L-style. Si vous n’avez pas un tas de vieux chargeurs chez vous, cela ne devrait pas vous ennuyer.

Webcam: La webcam est tout a fait correcte, et même si on atteint pas la qualité d’une webcam « de bureau », c’est quand même pas mal du tout pour un laptop.

Système non-extensible par l’utilisateur lui-même, et difficile à actualiser: De nombreux sites de fans d’Apple et d’autres «fidèles» dans le monde du journalisme ont oublié de mentionner un problème importante que nous avons vu maintes et maintes fois: la mémoire de stockage Flash n’est pas facilement remplaçable et l’ordinateur est très difficile à réparer ou actualiser ultérieurement avec des composants supplémentaires. Des experts comme iFixit ont démontré cela, et il est très important de le réaliser, car tout ce que vous souhaitiez avoir dans cet ordinateur en termes de composants, doit être acheté lors de la commande. Après, il sera trop tard.

Pas de port antivol Kensington: Il s’agit du port avec lequel vous « attachez » votre ordinateur portable à un point d’ancrage. Il n’existe pas ici, donc n’oubliez pas de garder un oeil attentif sur votre ordinateur portable.

Pas de version 1080p: Cela aurait été vraiment très très bien si Apple avait proposé une version 1080p de cet ordinateur à un prix inférieur, ou en option (downgrade). Je ne pense pas que cela se produira, mais les ventes de cette unité particulière décideront probablement de cette alternative.

Nouveaux utilisateurs Mac, prenez le temps de lire ceci

Les utilisateurs Mac chevronnés savent dans quoi ils s’embarquent (ou dans quoi ils se décident de rester). Mais il existe aussi un groupe d’utilisateurs qui envisage de passer du monde Windows/Linux vers Mac OS, et pour certains, cela pourrait être leur tout premier ordinateur portable Macbook. C’est très bien, mais il y a quelques choses que vous devriez préalablement savoir:

L’utilisation que vous faites de votre ordinateurs et vos applications, sont ce qui importe le plus: cela peut sembler évident, mais n’allez pas supposer que tous les logiciels que vous êtes habitué à utiliser sur un autre système d’exploitation fonctionnent par magie. L’exemple typique est l’utilisateur qui passe sur Mac et qui découvre que Microsoft Office ne fonctionne pas vraiment comme il le fait sur le PC. D’autres trouvent que certaines applications manquent, ou que les jeux ne sont pas disponibles comme ils le sont sur PC.

De toute évidence, c’est la raison pour laquelle il est possible de faire tourner Windows avec BootCamp. Mais vous devrez acheter la licence Windows nécessaire, ce qui sous-entend ajouter 100$ ou plus au panier. Une fois que vous aurez bien la preuve que vous pouvez faire tout ce que vous avez à faire avec Mac OS X, vous devriez être plutôt satisfait de votre achat. Pour le reste, il s’agit surtout d’une question de budget.

Conclusion (excellent, cher)

Le Macbook Pro 15 avec écran Retina est un ordinateur portable excellent et coûteux, on ne peut nier cela. Mais il est également tout à fait unique et je suis très curieux de voir ce que la concurrence proposera dans les prochains mois, et à quel prix. Maintenant la vraie question est: est-il fait pour vous?

Si vous êtes de ceux qui pensent que son prix est « sur-évalué » ou « trop coûteux », je dirais que nos repères montrent que « sur-évalué » n’est pas le mot exact. Mais « coûteux », est vrai. Cela dit, il existe beaucoup d’autres options, dont certaines directement chez Apple ou auprès d’autres fabricants de PC comme Asus, Dell ou Samsung. Alors si vous trouvez celui-ci trop cher, laissez votre porte-monnaie vous guider.

Si vous hésitez encore, tout se résume à au nouvel écran et à un nouveau design. Alors posez-vous la question de savoir combien vous êtes vraiment prêts à payer pour un design plus mince et un affichage super fin. Si le poids est pour vous un élément décisif, sachez qu’il existe des alternatives beaucoup plus légères comme le Samsung série 9 15”, qui pèse près de 1360 grammes (contre les 2000 grammes du Macbook Pro Retina). Notez aussi qu’un Macbook Pro classique avec la même configuration peut être en fait plus cher. Apple fait donc tout pour que les acheteurs « haut de gamme » passent au nouveau modèle.

Pour les personnes intéressées par la haute résolution, gardez à l’esprit que sur Mac OS X, le Macbook Pro Retina fournit d’une manière pratique des graphismes beaucoup plus nets, plutôt que de l’espace de bureau supplémentaire. Avec Windows 7, vous pouvez effectivement obtenir un ratio de 1:1 pixel si vous voulez – mais c’est illisible (j’ai essayé …), mais c’est vraiment à vous de voir… La conclusion est la suivante: Prix mis à part côté, cet ordinateur est génial. Alors si vous le voulez et que vous pouvez vous le permettre, n’hésitez pas.

J’espère que ce test vous a été utile. Alors n’hésitez pas à le partager autour de vous en cliquant sur « like » par exemple. Si vous avez des questions, ou s’il y a quelque chose que j’aurais oublié, ne manquez pas de nous laisser un commentaire dans la partie ci-dessous prévue à cet effet, et auquel j’essaierai de répondre dès que possible.

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité