RIM pourrait être scindé en deux, est-ce le dernier chapitre d’une belle histoire ?

13-RIM-logo

Comme les licenciements ont commencé, RIM aurait fait appel à JP Morgan et RBC Capital pour qu'ils regardent les "options stratégiques", selon Reuters, et parmi les idées qui en sont sorties, ils ont conseillé à RIM de scinder leur business en deux, séparant la division téléphone et la division réseau de messagerie. Il est juste de dire que la division messagerie serait vue comme celle qui a le plus de valeur, tandis que la section téléphone serait laissée à elle-même, avec une ouverture possible à d'autres systèmes d'exploitation, être vendu - ou plus probablement... mourir.

Est-ce que la division téléphone de RIM peut être rachetée par Microsoft? (Non)

L’analyse par ces financiers est plus optimiste que ça, bien entendu, et il a été suggéré que quelqu’un (comme Microsoft?) pourrait racheter le fabricant de téléphone en difficulté, mais c’est une utopie. Si une firme comme Microsoft veut vraiment fabriquer un smartphone, il n’aurait pas besoin de racheter la division téléphone de RIM. Il a déjà le hardware interne et des équipes de conception logicielle pour faire ça (regardez leur design de Surface), et la fabrication peut être traitée par Compal, Hon Hai, Flextronics et d’autres sous-traitants asiatiques. Celestica, le sous-traitant de BlackBerry a commencé à diminuer la production. Reuters déclare qu’Amazon ou Facebook pourraient aussi être des candidats pour un potentiel rachat. Même Oracle serait sur la liste à un certain moment.

Est-ce que le service de messagerie pourrait croître seul ?

L’histoire n »est pas non plus rose pour la division messagerie de RIM: sans les téléphones Blackberry qui sont *super* pour la messagerie, il est très probable que l’utilisation de la messagerie de RIM va également s’arrêter, rendant une acquisition assez dangereuse à court terme. N’importe quel tiers voulant acheter ce business ferait mieux d’attendre une forte décote ou une « vente au rabais » parce qu’il ne peut que finir que comme une niche de marché de « messagerie ultra-sécurisée », s’il est séparé du business de téléphone de BlackBerry.

Pour survivre, RIM doit rester entier et être performant

En fin de compte, la meilleure façon de procéder pour RIM est de rester entier, et pour réussir quelque chose avec BlackBerry 10, en tant que firme unique – c’est plus facile à dire qu’à faire, pas vrai ? Bien que toutes ces « options secondaires » ne sont pas très attrayantes pour les consommateurs (vous et moi), c’est parce qu’elles sont conçues pour obtenir la plus grande valeur possible pour les actionnaires.

Avec une scission, RIM finirait comme Palm

Si jamais RIM faisait cela, ils prendraient effectivement le même chemin que Palm, et on sait tous comment ça a fini. La plate-forme de messagerie de RIM est solide parce qu’elle avait une grande synergie avec un hardware puissant pour faire le boulot. Ouvrir le hardware aux autres OS sera très difficile, car RIM n’est pas très bon en dehors du « clavier physique » (notez que RIM laisserait tomber les claviers). Ouvrir le service de messagerie aux nouveaux acteurs ne sauvera pas RIM, parce que personne d’autre n’a jamais produit un meilleur hardware pour taper du texte. BlackBerry 10 est la dernière chance de RIM.

Relatif: Vue d’ensemble des gros titres de Palm.

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité