Le camouflage « pixel » à 5 milliards de dollars des treillis de l’armée U.S, est un échec

Army_Strong

C’est le contribuable américain qui doit être content : après des années d'utilisation en particulier dans le cadre de deux grandes guerres, et fortement critiquée par un certain nombre de soldats qui prétendent que ce modèle de treillis les rend effectivement plus visibles sur le terrain, l'armée américaine a décidé de cesser d'utiliser son modèle de camouflage pixel sur ses treillis. Ce modèle est similaire au MARPAT des US Marines (MARine PATern) qui avait alors commencé à être utilisé vers 2002. En théorie, ce modèle numérique était censé rendre les soldats moins visibles sur le terrain puisqu’il avait été développé scientifiquement (en utilisant en particulier le principe des fractales).

En théorie, ce camouflage aurait dû fonctionner, mais le quotidien The Daily rapporte que certaines personnes familières avec ce problème ont expliqué que pour des questions «politiques» les tests n’ont pas été faits correctement. En outre, avec deux théâtres de guerre actifs en Irak et en Afghanistan, la fourniture des équipements ne suivait pas. Il n’était pas rare de voir des soldats se déplacer dans le désert avec des vêtements de couleur adaptés, mais avec des sacs à dos, vestes de treillis et gilets pare-balles de couleur différente (noir ou vert). Ce qui d’une certaine manière, participe à indiquer exactement où se trouvent leur poitrine et leur dos. Pas top.

Les critiques avancent même que certains gros gradés de l’armée ont simplement pensé que si ce motif de treillis était assez bon pour les Marines, alors l’armée devrait l’utiliser aussi. De plus, il donnait un look vraiment cool aux soldats qui le portent. En fin de compte, les soldats ne sont pas moins visibles qu’ils ne l’étaient avant la mise en place du motif pixélisé ; au contraire pensent de nombreux vétérans. Et la seule bonne chose qui a résulté de ce mini-scandale, est que les soldats ne doivent plus à présent porter un mélange d’équipement dont le camouflage ne correspond pas, et qui indique clairement à l’ennemi, où tirer.

« Toute cette histoire tournait autour d’une même préoccupation : Nous ne pouvions pas permettre au US  Marines Corps d’avoir l’air plus cool que l’armée », a expliqué Eric Graves, le rédacteur en chef du quotidien Soldier Systems Daily. Entre temps, le motif et les couleurs MultiCam que vous pouvez apercevoir ci-dessous, seront utilisés en Afghanistan.

MultiCam remplacera le motif précédent

Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité