Régions et villes subventionnent vos vélos électriques

subventions vélos

subventions vélosNous parlons de mobilité urbaine depuis plusieurs mois déjà sur Gizmodo. Du coup nous vous présentons de plus en plus de vélos électriques. Etant donné que nous sommes en été (même si il pleut, il fait froid et il y a du vent), vous avez sans doute envie de vous en offrir un. Sachez que de nombreuses villes et régions peuvent vous aider à le payer. 

Ce n’est peut-être pas nouveau et certains d’entre vous diront sans doute qu’ils le savaient depuis plusieurs mois déjà. Tant pis, prenez ça comme une piqûre de rappel. Pour les autres, soyez attentifs.

Les vélos à assistance électrique coûtent pour la plupart plus de 1.000 euros. C’est un tarif relativement élevé, mais de nombreuses villes, comme Paris, Lyon, Nantes, Rouen (…) et certaines régions, subventionnent les deux roues et vous offrent parfois jusqu’à 400 euros (dans le Poitou Charentes par exemple).

Pour les obtenir, il suffit d’aller sur le site de votre mairie (ici pour celle de Paris) de votre région ou de votre agglomération et de remplir un formulaire. Le fabricant de vélos électriques V’lec a recensé la plupart des pages Internet sur lesquelles il est possible de bénéficier des aides à l’achat. Nous vous conseillons d’y jeter un oeil –> c’est ICI.

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Bien dommage que ca ne soit que pour les velo electrique… Je circule tous les jours a velo, pas vraiment pour l ecologie soyons franc mais surtout pour des raisons economique, la subventiOn pr velo normal Peu etre moins avantageuse, serais une bonne chose

  2. Ce n’est pas juste dommage ,
    c’est tout simplement inadmissible que ce soit seulement pour les vélos élec.
    j’aurais eu grandement besoin d’une subvention de la ville pour financer mon vieux vélo peugeot acheté 8 euros à Emmaus

  3. Ce n’est pas juste dommage ,
    c’est tout simplement inadmissible qu’il n y ai pas de subvention pour les vélos classiques
    j’aurais eu grandement besoin d’une subvention de la ville pour financer mon vieux vélo peugeot acheté 8 euros à Emmaus

  4. C’est une excellente nouvelle pour le développement des modes de transport alternatifs propres. Paris a été précurseur en la matière et il est rassurant de voir que la dynamique existe bel et bien maintenant. Il est toutefois regrettable qu’une majorité de mairies limitent leurs plans de subventions aux VAE sans même se préoccuper des transporteurs personnels électriques (type trottinettes électriques).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité