3G, 4G et zizanie dans le métro !

Ratp 3g 4 g ondes

Ratp 3g 4 g ondesLe métro est le lieu en vogue aujourd'hui, 'the place to be'. Tous veulent y implanter la 3G, la 4G et même le WiFi. Une excellente idée sur le papier, seulement, les réfractaires sont à l’affût et la polémique ne semble pas se tarir. En cause ? les méchantes ondes ...

La RATP compte moderniser son réseau à destination des Smartphones à défaut de certaines rames  et cela passe par l’arriver de la 3G et de la 4G au sein même du métro. Et les ondes font peur, car s’il n’est pas officiellement prouvé qu’elles étaient dangereuses pour la santé, les conséquences d’une surexposition à long terme sont finalement très floues.

A cela s’ajoute l’infrastructure du métro, qui résonne comme un micro-onde dans l’esprit de beaucoup. Ces boîtes de fer peuvent-elles concentrer les ondes ? A ce petit jeu, hélas, les déclarations sont sans surprise.

Etienne Cendrier (porte parole de l’association Les Robin des Toits) déclare, qu’on privilégie les bénéfices commerciaux à la santé publique‘. Côté Pierre Mongin, PDG de la RATP, les propos sont tout autres, ‘Nous pensons fondamentalement que la connectivité fait partie du service des transports’. Qui a tort et qui a raison, difficile de le savoir à l’heure H …

Le problème, c’est qu’une fois le dispositif installé dans le métro, que vous soyez partisan ou non, personne ne vous demandera votre avis et vous le subirez quoi qu’il advienne, et quoi que vous fassiez.

Alors finalement, la question se résume à ça : pour ou contre un maximum d’ondes dans le métro ?

@Andrea Danti – Shutterstock

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. La polémique vient une fois de plus de l’information, rendant visible ces ondes. Personne ne vient critiquer un déploiement d’antennes servant à l’exploitation de la RATP (communication avec les rames etc.). Attendons de savoir si tout cela est vraiment mauvais pour notre petite tête, on pourra à ce moment là revenir à l’âge de pierre !

  2. CONTRE!!
    On est déjà assez esclave de la technologie.
    On utilise déjà beaucoup trop nos smartphones pour tout et n’importe quoi. Faites un petit test, de temps en temps, regardez autour de vous dans le métro, combien de personnes sont en train d’utiliser un smartphone? C’est rarement zéro, et souvent je vois des gens qui l’utilisent mais ne savent pas quoi faire avec, ils parcourent leurs applications, ils en ouvrent une et la referment aussitôt…
    Je trouve ça tellement zarb..

    1. Justement! Il n’y a pas de raison d’utiliser un smartphone dans le métro s’il n’y a pas de réseau! Que tu sois contre, très bien, mais ton argument ne vaut rien étant donné que le réseau permettra d’utiliser le smartphone.

  3. C’est grace à eux que vous etes 50ans en retard :)
    Au Japon, j’ai 5 barre de 3G dans le metro :p (Et je pense et j’espere que c’est pas le seul pays)

    Je vais mourir griller du cerveau, houuu <3
    Robin des toit x)

    1. Me semble qu’il y a eu une news comme quoi il y avait des wagons protéger contre les ondes au japon .
      De toutes façons KLINTMAN si tu attrapes un cancer au japon il faudra déterminer la cause, sauf que là bas elles sont vastes car l’amiante est toujours autorisée dans la construction des bâtiments ( plaques de placoplatre par ex. ) , les poussières radioactives de fukushima avec le vent , les légumes que tu manges qui en proviennent par ex. . .
      :)

  4. la question n’est pas un maximum d’onde, ca laisse sous entendre qu’on a droit a tout ou rien.

    mais a un moment il faut choisir le moyen de connexion.
    ca si on doit avoir la wifi, 4 reseaux 3G (1 par opperateur) et apres 4redeau 4G pour moi c’est abherant.

    il ne faut privilegier qu’un seul moyen de communication, je propose la wifi car plus de terminal dispo. mais que ce moyen fonctionne !!!

    1. Le hand-over sur les réseaux 3G est quelque chose de mieux géré par l’ensemble des terminaux (les normes sont plutôt bien suivies) que le roaming entre les AP Wi-Fi où la mise en cache des clés d’authentification est parfois mal géré (souvent les technos sont propriétaires aux constructeurs Cisco, Aruba, etc.). Avec le Wi-Fi, des problème d’interopérabilité d’authentification peuvent survenir aussi : pas tous les terminaux supportent l’ensemble des méthodes d’authentification, il faut bien souvent une appli pour chaque fournisseur, l’EAP-SIM n’est pas supporté par tout le monde…
      Bref, mieux vaut mutualiser de la 3G/4G (Le réseau déployé par SFR est ouvert aux autres opérateurs, un bon point !)

  5. A 200% POUR !
    Dans ces cas là, on peut aussi couper la 3G pour éviter un surplus d’onde ??
    Vous ne pensez pas qu’on a suffisamment de retards technologique sur les autres grandes nations ??

  6. Si danger des ondes il y a, Installer des relais 3G/4G est la solution la « moins pire », et ce, pour deux raisons :
    1 – Contrairement au WiFi, qui ne module pas la puissance en fonction de la qualité de la liaison radio (distance & obstacles entre station de base et terminal), les réseaux téléphoniques (2G, 3G, 4G) adaptent cette puissance,
    2 – A l’heure actuelle, tout le monde prends le métro sans éteindre son téléphone, et comme le réseau y est mauvais ou inexistant, et que l’on bouge rapidement, les téléphones passent leur temps à le chercher, et souvent au maximum de la puissance autorisée (1 ou 2W). La pose d’antennes dans les rames et/ou les tunnels permettrait justement de diviser par 10 ou 100 la puissance nécessaire à l’entretient ou à l’utilisation des terminaux sur le réseau . . .

    Donc, les Robins Des Toits sont biens gentils de se soucier de notre santé, mais à l’heure actuelle, il n’y a que deux possibilités pour réduire les risques :
    – Arrêter purement et simplement toute source d’onde (utopique)
    – multiplier les antennes relais, pour ensuite pouvoir réduire les puissances utilisées, aussi bien sur les stations de base que sur les terminaux (un peu le contraire de ce qu’ils font en interdisant la pose d’antennes parce-qu’ils les jugent trop puissantes).

    Ce qu’il ne faut pas oublier, c’est que les lois de la propagation électromagnétique en espace libre (voir l’expression logarithmique ci-dessous) font que la proximité avec une appareil est souvent plus importante que sa puissance d’émission, et que par conséquent, le plus dangereux est souvent celui le plus proche . . .
    http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89quation_des_t%C3%A9l%C3%A9communications#Expression_logarithmique

    Je ne prends pas le métro, mais si je le prenais, je serais pour cette installation, ne serait-ce que pour que l’appareil qui est le plus proche de mon corps (mon téléphone) m’envoie le moins d’ondes possible . . .

    1. OUA :O c’est grace a des gens comme toi que j’adore les sites de nouvelles a commentaire. Tu argumente très bien. A mon avis tu a raison parce que c’est vrai que l’intensité d’onde de cellulaire qui cherche est beaucoup plus fort, en ce moment les ondes sont déjà plus forte que si il y aurais un service 3g dans le métro si je comprend bien.

      1. « en ce moment les ondes sont déjà plus forte que si il y aurais un service 3g dans le métro si je comprend bien. »
        .
        .
        C’est en tout cas fort probable pour la partie absorbée par les cellules du corps humain . . .

        Le raisonnement est assez grossièrement le même si tu compares un haut-parleur de 50W à 10 mètres ou plus, et un casque intra-auriculaire de seulement 1W dans les oreilles (déjà assourdissant à 20~100mW), . . . bien que l’atténuation en fonction de la distance soit différente qu’en électromagnétisme, il est évident que l’équipement qui te fera le plus de dégâts aux tympans est l’écouteur . . .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité