Terrafugia, un pas de plus vers la commercialisation

Terrafugia

TerrafugiaTerrafugia y est presque ! La phase de tests de sa voiture volante ou de son avion roulant (au choix) est quasiment terminée. Il reste encore quelques essais à réaliser cet été avant de livrer les premiers modèles. 

Terrafugia développe le Transition depuis plus de 6 ans déjà. Mais l’entreprise s’approche de plus en plus de son objectif. La première phase de tests de son véhicule conçu pour la route et les airs s’est achevée sans incident. Cet été, les derniers essais auront lieu. Ils permettront à l’entreprise d’obtenir les autorisations gouvernementales nécessaires pour que le Transition puisse circuler et voler en toute légalité.

La livraison des premiers modèles (rappelons qu’une centaine d’exemplaires a été commandée) est prévue pour la fin de l’année 2012. Un beau cadeau de Noël à 279.000 dollars tout de même.

[Ubergizmo]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Ce véhicule est indéniablement extraordinaire. C’est un pari osé qu’a fait une petite équipe d’étudiants du MIT, et qui semble se concrétiser.
    Cela dit je n’achèterais pas un tel véhicule (si j’avais les moyens). Je doute que ce soit une bonne automobile, et à mon avis, quoiqu’en disent ses concepteurs, ce n’est pas non plus un très bon avion. Comprenez moi bien, c’est probablement très sain comme voiture et en tant qu’avion. Mais ce ne doit être ni performant, ni pratique; ni sur la route, ni dans l’air.
    Pour $280,000 HT, on peut s’acheter une bonne voiture (au hasard une Mustang GT à $40,000 HT), et un avion très potable (pourquoi pas un ICON A5 à $170,000 HT ?). En plus ça laisse des sous pour combler Madame et/ou les enfants ! Les deux engins cités ont quand même plus d’allure que le Terrafugia, non ?
    Le jour ou l’on pourra décoller sur la route, ce sera selon moi un concept intéressant. En attendant, et tant qu’il est nécessaire de rejoindre un aérodrome pour décoller et atterrir, je me verrais davantage aller à l’aérodrome dans une vraie voiture, avant de rejoindre un avion.

  2. Je propose une autre vision, celle de l’avion « pratique ». Admettons que j’habite à coté de Paris et veuille me rendre à à Clermont pour un rendez vous ou une semaine de vacances. En avion « classique », il me faut:
    – Une voiture pour me rendre à l’aérodrome proche de paris
    – Un avion pour le vol
    – Une autre voiture pour aller de l’aérodrome à mon RDV ou la maison que j’ai loué

    Ou une Terrafugia qui fait tout

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité