Le boson de Higgs aurait-il été découvert ?

Le boson de Higgs découvert ?

Le boson de Higgs découvert ?Les scientifiques de l'Organisation européenne pour la recherche nucléaire, plus connue sous le nom de CERN, ont annoncé avoir découvert une nouvelle particule élémentaire, particule qui pourrait être le boson de Higgs, chaînon manquant dans la théorie des particules élémentaires.

Les probabilités d’avoir découvert autre chose que le fameux boson de Higgs sont faibles mais existantes. Il faudra donc quelque temps pour analyser la masse de données récoltées depuis plus de deux ans et déterminer avec exactitude si ce boson, le plus lourd découvert à ce jour, est bien celui dit de Higgs.

Car si tel est le cas, un grand vide serait comblé dans le Modèle Standard de la physique des particules. Higgs n’avait en effet que postulé son existence, en 1964, pour répondre aux besoins des scientifiques. Près de cinquante ans plus tard, le mécanisme permettant aux particules d’acquérir leur masse pourrait être enfin prouvé.

[theverge]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
    1. Sauf que dans le modèle standard, les neutrinos n’ont pas de masse. Or la « chose » dont les scientifiques parlaient ce matin a une masse d’un peu plus de 125 GeV…

      1. Les puristes arrêtent de lire ici…
        Pour les autres :
        Les neutrinos, c’est comme les photons : ils n’ont effectivement pas de masse. A l’arrêt.
        Dès qu’ils existent, il ont une vitesse, et surtout une énergie.
        Or l’énergie et le produit masse x vitesse-de-la-lumière-au-carré sont directement échangeables (E=mc2).
        On peut donc en conclure (hâtivement) que neutrinos et photons en déplacement ont bel et bien une masse…

        C’est un poil tiré par les cheveux, mais il y a de nombreux défenseurs pour ce point de vue..

  1. A priori, rien de bien excitant pour une application pratique avec cette découverte… A moins que la prochaine étape soit de maitriser/influer sur ce boson, et donc sur la masse des objets!!! Bienvenue antigravitation LOL

  2. Higgs n’en revendiquant pas la paternité, il est plus judicieux de parler de boson BEH (Brout, Englert et Higgs). Belle brochette de nobélisables en perspective. Bien que Brout soit décédé en mai 2011…

  3. Le gros problème c’est que le Higgs ne permet pas de comprendre ce qu’est la gravitation et cela seule ma théorie de l’expansodynamique permet de l’expliquer.

    Mais les institutions des sciences de l’univers voient d’un très mauvais oeil qu’un « illuminé comme moi  » (rumeur qu’elles propagent abondamment) puisse remettre en cause l’ordre établit des sciences de l’univers et en particulier :
    1) l’inexistence de la masse manquante et donc l’inexistence d’une pseudo matière noire
    2) L’inexistence du big bang et donc l’inexistence d’un pseudo créationnisme chrétien de l’univers.
    3) l’inexistence de cordes et donc de l’inutilité d’une pseudo théorie des cordes desormais à bout de souffle.
    Ces trois théorie indémontrable mais qui gouvernent la science mondiales sont toutes remises en cause par la science expansodynamique.

    Le CNRS m’excommuniant, ce n’est pas moi qui en subit les conséquences,,,, mais la science elle-même.

    Il y a desormais tellement de corporatismes et de protectionnismes en sciences de l’univers (au CERN et au CNRS) qu’il devient impossible qu’un théoricien trop extrascolaire puisse émerger et que celles çi puissent être un jour débloquées (blocage qui a débuté en 1933 avec Fritz Zwicky, que les institutions cnrsiennes, cerniennes et mondiales cachent, faut-il le rappeler et que tout le monde ignore).

    Cordialement à tous : Guy Patel.

  4. Sacrilège car l’expansodynamique est une nouvelle science qui remet en cause l’ensemble des concepts des sciences de l’univers et surtout la crédibilité du CNRS (le Centre National de la Recherche Scientifique).

    Le même phénomène s’est déja passé dans l’histoire des sciences. L’héliocentrisme galiléen et la théorie darwinnienne de l’évolution ont remis en cause l’intégrité de l’église catholique.
    L’atomisme (Lavoisier) a remis en cause les pseudo-sciences d’antant qu’étaient l’alchimie et le phlogistique.
    [Galilée, Darwin, Lavoisier , Giordano Bruno et beaucoup d’autres ont passé pour des illuminés. C’est forcément mon cas actuellement].

    Avec la scandaleuse expansodynamique c’est bien pire car elle touche notre institution nationale; le CNRS.

    1) La scandaleuse expansodynamique remet en cause l’utilité des accélérateurs de particules desormais inutiles, ceux du CERN mais également ceux d’autres pays. Ce sont donc des milliers d’emplois fictifs que l’expansodynamique remet en cause; d’ou le rejet de l’expansodyamique (et mon rejet) par le CNRS.
    2) La scandaleuse expansodynamique remet en cause l’utilité des grands télescopes desormais inutiles. Ce sont donc là encore des milliers d’emplois fictifs que l’expansodynamique remet en cause; d’ou le rejet de l’expansodyamique (et mon rejet) par le CNRS.
    3) La scandaleuse expansodynamique remet en cause la théorie des cordes qui devient totalement inutile (les particules ne sont pas constituées de cordes mais de champs expansodynamiques. Ce sont donc encore des milliers d’emplois fictifs à travers le monde que l’expansodynamique remet en cause; d’ou le rejet de l’expansodyamique (et mon rejet) par le CNRS.
    4) La scandaleuse expansodynamique remet en cause la masse manquante. La masse manquante n’existe pas car il s’agit d’une illusion d’optique expansodynamique produit par de nouveaux redshift inconnus de l’ensemble des scientifiques de la planète. Ce sont donc des milliers d’emplois fictifs à travers le monde que l’expansodynamique remet en cause car de très nombreux chercheurs travaillent sur cette hypothèse totalement fausse; d’ou le rejet de l’expansodyamique (et mon rejet) par le CNRS.
    5) La scandaleuse expansodynamique remet en cause le légendaire modèle du BigBang créationniste chrétien qui doit être remplacé par le nouveau modèle de l’expansotransition; lui non créationniste. Ce sont donc des milliers d’emplois fictifs à travers le monde que l’expansodynamique remet en cause car de très nombreux chercheurs travaillent sur cette hypothèse totalement fausse; d’ou le rejet de l’expansodyamique (et mon rejet) par le CNRS.
    6) La scandaleuse expansodynamique remet en cause le modèle des multivers sur lequel des emplois fictifs ont été créés; d’ou le rejet de l’expansodyamique (et mon rejet) par le CNRS.
    7) La scandaleuse expansodynamique remet en cause la théorie de la gravitation en boucle sur laquel des emplois fictifs ont été créés; d’ou le rejet de l’expansodyamique (et mon rejet) par le CNRS.
    8) Il existe chaque année de nouveaux mythes créant tout autant d’emplois fictifs à subventionner pour le CNRS et d’autres organisme à l’étranger

    Ce n’est donc pas l’imagination qui manque dès qu’il s’agit de donner l’illusion que la science avance et continuer à percevoir des subventions.

    Les médias (à qui j’envoie cette lettre) seront eux aussi confrontés à un problème epistémologique sans précédent (un véritable casse-tête):
    1) Soit ils publient cette lettre et ils permettent à l’expansodynamique d’émerger mais ils créent du chômage partout dans le monde.
    2) Soit ils ne publient pas cette lettre, il épargnent des emplois fictifs mais ils empèchent la science d’évoluer pour un ou plusieurs siècles.

    Le CNRS, lui a tranché; il préfère empêcher la science d’évoluer pour sauvegarder ses emplois fictifs. On ne peut pas l’en blâmer d’ailleurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité