Une robe à croquer !

Robe 50 000 bonbons 1

Robe 50 000 bonbons 2Après un sondage à la rédac', force est de constater que nous grignotons tous des bonbons devant nos écrans. Seulement, d'autres ne voient pas les choses de cette façon. Par exemple, on peut aussi concevoir une robe parée de quelques 50 000 nounours en gélatine.

Cette robe a été mise au point en hommage, non pas à Haribo, mais à Alexander McQueen (créateur de mode britannique, décédé en 2010). Délicieusement composée par les créatrices Hissa Igarashi et Sayuri Marakumi, elle est évidemment assemblée à la main.

Il a fallu une minutie extrême et des heures de travail pour agencer ces 50 000 nounours sur une feuille de vinyle. Mais ce n’est pas tout, car l’ensemble est ensuite déposé sur une structure en acier.

C’est là que le métier de mannequin n’est pas facile, car en plus de devoir se retenir de picorer son vêtement, il faut en plus supporter les 100 kilos de la création. Il faut donc un minimum de trois personnes pour manipuler cette robe et une bonne rasade de nounours pour se remettre.

[20min.ch]

 

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Bah, si la robe est trop lourde pour elle, elle n’a qu’à venir me voir, je me ferais un plaisir de l’aider à l’alléger…en commençant par le haut tiens.

  2. Thanks for your post. I also believe that laptop computers have become more and more popular today, and now are sometimes the only form of computer employed in a household. The reason is that at the same time potentially they are becoming more and more economical, their computing power is growing to the point where they are as powerful as desktop computers through just a few in years past.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité