Essai Mazda CX-5 : la technologie au service de la sécurité

Mazda CX-5

Mazda nous a convié il y a quelques jours au Centre d'Essais et de Recherche Automobile de Mortefontaine (CERAM), un lieu idéal pour découvrir la nouvelle Mazda CX-5, que la firme japonaise nous avait présenté il y a quelques mois devant le siège de Microsoft France. Cette fois, nous avons pu prendre le volant et tester les technologies embarquées dans ce SUV. 

Après avoir découvert le CX-5 en mars dernier, sans avoir pu le prendre en main, nous avions hâte de pouvoir enfin conduire enfin ce SUV dont Mazda est si fier. Il faut dire que la marque a décidé de repartir de zéro. Nouveau design, il s’agit du premier modèle à adopter la nouvelle philosophie de la marque (Kodo, c’est à dire l’âme du mouvement), nouvelle motorisation avec des performances très intéressantes et surtout nouvelles technologies.

Mazda CX-5

L'appellation SUV prend tout son sens avec le CX-5

Il convient brièvement de parler du design et du comportement de l’automobile, même si ce qui nous intéresse le plus concerne évidemment l’intégration de nombreux gadgets.

Compacte mais spacieuse

Inspirées d’un guépard en mouvement, les lignes du CX-5 sont peu prononcées et sobres. On comprend d’ailleurs très bien pourquoi ce véhicule se positionne dans la catégorie des SUV. Extérieurement, il ressemble plus à un break, il paraît d’ailleurs plus taillé pour la ville et pour la route que pour les chemins accidentés avec son gabarit (1,84m de large pour un empattement de 2,70 mètres). Mais attention à ne pas se fier aux apparences, car le CX-5 en a sous le capot. On regrette du coup, ce léger manque de caractère et une calandre peu esthétique.

Heureusement, intérieurement, la voiture est quasiment irréprochable. Les finitions sont sobres mais légèrement sombres, l’espace est très bien optimisé, le coffre est capable d’accueillir un volume de 503 litres, les sièges sont confortables (bien plus que dans une allemande par exemple), la visibilité pour le conducteur est bonne à l’avant (un peu restreinte vers l’arrière) et l’insonorisation impressionne. Mazda affirme en effet avoir crée l’un des habitacles les plus silencieux du segment des SUV compacts (65 décibels moteur en marche). Après avoir parcouru plusieurs kilomètres, sur le périphérique notamment, on se rend effectivement compte que la firme japonaise a réalisé du bon travail.

CX-5 l'habitacle

L'habitacle est spacieux et confortable

Des performances insoupçonnées 

Malgré un faux air de break familial, la CX-5 a de la ressource. Nous avons pris en main le modèle Skyactiv-D 2.2l diesel 175 ch, 420 Nm à 2000 tr/min. La voiture est capable d’atteindre le 0 à 100 km/h en 10 secondes et cela se ressent quand on appuie sur la pédale. Par ailleurs, la boite de vitesse est très souple. Les ingénieurs de Mazda se sont inspirés de celle installée sur le roadster MX-5. Résultat, sur les routes de campagnes sinueuses, ou l’autoroute la voiture se révèle très agréable et simple à prendre en main Idem lorsque l’on s’aventure sur les terrains accidentés. Les suspensions fermes sont capables d’absorber les chocs correctement sans maltraiter les passagers . Enfin au niveau de la consommation, le CX-5 s’en sort bien puisqu’en cycle urbain le constructeur annonce 6,2l aux 100 km mais comme nous avons soumis le véhicule à rude épreuve, le compteur affichait 8,8 l.

Le comportement du SUV de Mazda impressionne donc. Et toutes les technologies intégrées au CX-5 ne font qu’accentuer ce sentiment. Et pour cause, la marque japonaise s’intéresse de près à la sécurité des conducteurs. On retrouve ainsi un système de freinage efficace, d’autant plus à vitesse réduite, puisqu’à moins de 30 km/h la voiture est capable de s’arrêter toute seule – grâce à un système intelligent (SCBS) – pour éviter un obstacle. De plus en plus de constructeurs intègre ce dispositif très réactif et utile dans les embouteillages et en ville notamment.

Face Avant CX-5

La face avant manque de caractère

La sécurité, maitre mot à bord

Quand Mazda parle de technologies, il s’agit avant tout de dispositifs conçus pour offrir plus de sécurité aux conducteurs et non pas de gadgets. Même s’il y a en a quelques uns. Outre le système de freinage, la marque japonaise a équipé le CX-5 d’un avertisseur de changement de ligne, capable d’alerter le conducteur lorsqu’il dérive de sa trajectoire (à partir d’une vitesse de 65 km/h). S’il s’assoupit par exemple, il entendra un signal sonore ou alors les enceintes produiront un bourdonnement parfaitement audibles pour que l’usager reprenne le contrôle de son automobile.

Autre système intéressant : la détection de véhicule dans l’angle-mort. Si le conducteur ne peut pas voir une voiture qui est en train de le dépasser, les capteurs de la CX-5 le feront à sa place et il sera informé de la situation. En effet, sur son rétroviseur une lumière orange s’allumera. Sur le périphérique, ce dispositif a fait ses preuves. Il manque néanmoins de précision lorsqu’il s’agit de repérer un deux roues.

CX-5 intérieur

L'ordinateur de bord, un outil très utile en pleine campagne

Enfin, comme bon nombre de véhicule aujourd’hui, le SUV de Mazda est doté d’un ordinateur de bord tactile de 5,8 pouces. Intuitif et réactif, il intègre un GPS Tomtom. Pas d’inquiétude à avoir pour les mises à jour puisque la marque japonaise affirme qu’elles se feront automatiquement au fur et à mesure. Grâce à une connexion Bluetooth et USB il est également possible de connecter n’importe quel terminal à la voiture. Aucun problème à signaler de ce côté. L’autre possibilité pour écouter de la musique est de choisir un système audio surround Premium composé de 9 haut-parleurs, fabriqué par Bose spécifiquement pour la CX-5. Malheureusement nous n’avons pas pu l’essayer.

Conclusion : l’essayer c’est l’adopter

Dans ses concessions du futur équipées de Table Surface, la CX-5 sera sur le devant de la scène. Et Mazda a bien raison de mettre en avant son nouveau SUV. Au niveau des performances, il est remarquable et affiche une consommation très raisonnable grâce aux moteurs Skyactiv diesel. Quant aux technologies embarquées, elles ne sont peut-être pas révolutionnaires mais le conducteur les appréciera forcément car le but est d’offrir une sécurité maximale. Le constructeur a principalement misé sur de grosses innovations au niveau de la motorisation. On espère maintenant que son partenariat avec Microsoft ira plus loin. A 26.690 euros, la CX-5 a tout pour s’imposer dans le segment des SUV compacts – malgré un manque d’audace au niveau du design. D’ailleurs le succès est déjà au rendez-vous puisque la marque vient d’annoncer qu’elle allait produire 240 000 modèles par an au lieu des 200 000 prévus.

Bonus : Mazda MX-5 Open Race

Mazda MX-5

Au ras du sol les sensations ne sont pas les mêmes

Produite à seulement 20 exemplaires dans le monde, la Mazda MX-5 Open Race est une version survitaminée du petit roadster de la marque. Elle intègre notamment un moteur de 4 cylindres en ligne d’une puissance de 160 ch et d’un couple de 188 Nm. Pas suffisant pour atteindre des vitesses phénoménales, mais cette voiture est surtout utilisée pour la formation des pilotes. A bord de ce bolide – dépourvu de tout ce qui est inutile et doté de sièges baquets au ras du sol – nous avons effectué plusieurs manoeuvres sur route humide. L’occasion d’apprendre à prendre un virage correctement à pleine vitesse mais surtout d’essayer de contrôler la voiture sans les assistances. Un exercice très intéressant, qui permet de se rendre compte de l’utilité de tous les systèmes électroniques. N’essayez pas ça sur route ouverte, il y a des risques de partir en tête-à-queue (nous avons expérimenté la chose).

[Merci à Mazda et à l’équipe du CERAM]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. et ils sont maintenant maillots om saison 2012-2013 matchs à lextérieur à partir de la fin de leur quête, et les Sounders de Seattle bordée de Santos Laguna Mexique 2-1 dans la première manche de leur série Champions de la CONCACAF Ligue quart de finale Wednesda maillot de foot barcelone 2010, Liverpool lancien directeur général Christian Purslow a révélé que le club était juste un jour avant ladministration de John W? Washington AP – Les Sounders de Seattle négociés désigné maillot de l’om enfant Alvaro Fernandez à lincendie de Chicago de largent allocation vendredi, Sounders Adrian Hanauer directeur général a déclaré dans un communiqué. leffort de De Leon plus large forcé une sauvegarde des deux poings de Gsp maillot et de pied court. Chicago est 6-1-1 à ses huit derniers matches à domicile MLS maillot de foot 2012 pas cher.

  2. Cela inclut victoires match de championnat à DC United en 2009, Washington AP – Les Sounders de Seattle négociés désigné joueur Alvaro Fernandez à lincendie de Chicago de largent allocation vendredi! Seattle aurait eu un accord en place pour envoyer Fernandez prêté à un club en Colombie la semaine dernière! Royaume eu les meilleures occasions de la seconde moitié, Nous devons essayer dobtenir le plus grand nombre de ces points que nous le pouvons?. Chicago est 6-1-1 à ses huit derniers matches à maillot colombie homme MLS. Nous navons pas joué deux matchs daffilée avec une équipe pleine puissance, de neuf matchs sans victoire en jeu tron?on MLS! Révolution milieu de terrain Clyde Simms dit nouveaux maillots foot 2012 2013. latmosphère entourant les jeux répondu aux attentes élevées de ce que la rivalité Cascadia allait apporter à la ligue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité