Le livre qui disparaît en 20 minutes

livre encre noir

Ce matin, Florence vous montrait le livre qui ne peut pas attendre, un livre qui disparaît en 2 mois. Ce soir, je vous montre un concept antérieur et plus extrême : le livre qui disparaît en 20 minutes. Regardez la vidéo...

Oui, déjà en 2010, les éditions Volumique ont présenté un livre scellé dont les pages commencent à noircir dès la première ouverture. Une fois ouvert, le lecteur dispose de 20 minutes pour le lire dans son intégralité. A la différence de la maison d’édition argentine, leur livre est resté à l’état de concept.

Pour info, les éditions Volumique sont également responsables de la petite révolution qui va avoir lieu sur nos écrans tactiles à la rentrée puisqu’ils ont mis au point une technologie qui permet l’identification d’objets posés sur les écrans. [Volumique]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Gizmodo intègre des liens qui redirigent vers un contenu introuvable… bravo l’artiste.

    Concernant ce livre, c’est franchement une arnaque. Encore, le livre qui s’efface en 2 mois, ça peut avoir un semblant d’utilité. Mais en 20 minutes… à part pour un usage gouvernemental avec des rapports ultra-confidentiels à faire disparaitre très rapidement, et encore… ce n’est même pas sûr que la technologie soit fiable de ce côté là, et qu’il n’existe pas des moyens pour contourner ce phénomène.

  2. C’est expérimental en premier lieu, voire poétique pour certains.
    C’est juste qu’on se pose des questions sur notre façon de lire les livres et qu’il peut y avoir un intérêt supplémentaire à ajouter des contraintes.

    1. Y ajouter des contraintes comme un délai de lecture de 2 mois, passe encore. Mais encore une fois, une contrainte de 20 minutes de lecture maximum pour un livre qui dépasse les 100 pages facilement, c’est simplement débile selon moi.

  3. Tout d’abord ce livre est un concept. Ensuite, ce livre éphémère ajoute une notion d’urgence dans la lecture, un peu comme dans un jeu vidéo avec time laps. idéalement il faudrait que le lecteur puisse gagner du temps de lecture quand il franchit certains points de contrôle.

  4. C’est un livre qu’HADOPI va s’empresser de labéliser, impossible de le prêter à son voisin, et une fois lu, si l’envie vous prend de retourner feuilleter ses pages, obligé de le racheter.

  5. Wait… Ce papier thermique n’est pas dangereux pour la santé (genre s’il est fait avec du Bisphénol A)?
    Perso, je ne préfère pas m’intoxiquer… en lisant un livre!

  6. Je sais pas si vous avez remarqués, mais le livre se noircit du centre au bord progressivement (et non pas de la première a la dernière page), donc impossible de lire la fin avant les 20 minutes fatidiques… ==> comcept artistique sans utilité…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité