Test du Nexus 7

Nexus-7-232

Google l’a rendu officiel: le géant des moteurs de recherche a lancé le Nexus 7, une tablette 7-pouces puissante et abordable tournant avec le nouveau système d’exploitation Android Jelly Bean 4.1, alimentée par une puce NVIDIA Tegra SoC 3 (système sur puce) et construite par ASUS.

Le dispositif très attendu, s’est avéré être à la hauteur de nos attentes, et pour un prix de départ de 199 $ (version 8 Go), la qualité est impressionnante. Les l’écran IPS de 1280 × 800 amélioré par le nouveau moteur ASUS TruVivid, offre une expérience visuelle exceptionnelle, avec des couleurs bien contrastées. En outre, le processeur quad-core Tegra 3 cadencé à 1.3 GHz, accompagné d’un GPU 12-core, apporte la puissance nécessaire à l’ensemble, ce qui permet de bénéficier d’une expérience de divertissement agréable.

Pour maintenir un prix abordable, l’appareil  au design élégant a été dépouillé de tout le superflu, et côté connectivité,  vous aurez seulement droit à un port micro USB et à une prise jack audio. Il semble en outre que la 3G ne sera pas prise en charge et il n’y  pas de caméra dorsale.

La version 8 Go sera disponible au prix de 199 $, tandis que le modèle 16 Go coûtera 249 $. Les deux appareils sont livrés avec le film Transformers: Dark Side of the Moon préinstallé et le livre Bourne Dominion. Les chanceux propriétaires d’un Nexus 7 bénéficieront également d’un crédit de 25 $ à dépenser en jeu Google. La tablette est disponible en précommande via play.google.com et devrait être commercialisée dès la mi-Juillet.

Nous avons reçu une unité en test dès le premier jour de Google I/O, et nous avons passé du temps à le tester pour vous.

Principales caractéristiques techniques

Dimension 198.5 x 120 x 10.45 mm
Poids 340 grammes
Ecran IPS LCD 7″
Résolution 1280 x 800
OS Android 4.1 Jelly Bean
SoC NVIDIA Tegra 3 – 1.3GHz Quad-Core-12-GPU
RAM 1 Go de RAM
Appareil photo avant de 1.2MP
Connectivité sans fil WiFi, Bluetooth, NFC
I/O Micro USB, prise audio
Autonomie de la batterie 9.5 heures
jusqu’à 8 heures de lecture en mode vidéo HD
10 heures d’autonomie en mode livre,
10 heures d’autonomie en mode navigation sur le Web
300 heures en veille

Déballage

Si vous voulez jeter un coup d’oeil à ce qu’il y a dans la boîte du Nexus 7, je vous invite à regarder notre galerie photos. La tablette est fournie avec un chargeur et un câble.

Nexus-7-10 Nexus-7-01 Nexus-7-02 Nexus-7-03 Nexus-7-05 Nexus-7-06

Contexte

Nous percevons tous l’utilité des gadgets de manière différente selon notre mode de vie, alors laissez-moi vous dire d’où je viens et ce que je fais. La plupart de mon temps  (informatique) est consacré au travail sur un ordinateur de bureau puissant (un PC) avec deux grands écrans. Si j’ai besoin de réaliser un vrai travail à l’extérieur du bureau, j’utilise un ordinateur portable (MacBook Air 11″+ Win7). Quand je suis en déplacement, je garde une trace de mes e-mails via un smartphone, mais j’ai tendance à n’y répondre que modérément car taper de longs emails peut vite devenir fastidieux sur un écran tactile. Avec la tablette, je navigue beaucoup sur les sites d’actualités et les réseaux sociaux, et j’utilise souvent un ordinateur portable ou une tablette lorsque je suis sur mon canapé.

Parce que les tablettes ont une telle autonomie de batterie, j’ai souvent cherché à les utiliser en remplacement d’un ordinateur portable dans certaines situations, comme les foires commerciales et certaines réunions pour lesquelles je n’ai pas besoin de faire quelque chose de trop complexe, comme du design graphique ou du montage vidéo.

Conception externe (très bon)

À première vue, le  Nexus 7 a l’air génial pour une tablette à 200 $, et la qualité de l’affichage est d’autant plus surprenante lorsqu’on connaît son prix.

Le châssis offre une bonne qualité de construction et l’arrière texturée de la tablette assure une bonne prise en main, même d’une seule main. Un représentant de Google me précisé que le constructeur a déplacé des composants internes afin que la tablette soit bien équilibrée lorsqu’elle repose dans la paume de la main.

A 340 grammes, le Nexus 7 est très léger et très agréable a tenir en main.

Les ports sont limités au micro USB et à une prise audio située au bas, sans doute afin de maintenir des coûts de fabrication réduits.

Nexus-7_39-2 Nexus-7_40 Nexus-7_41 Nexus-7_42 Nexus-7_44 Nexus-7_39-1

Ecran IPS (excellent)

L’un des éléments clé d’une tablette est la qualité d’image, et quand les fabricants décident de proposer un appareil à un prix abordable, en général, il leur est difficile de fournir également un écran décent. Le Nexus 7 est doté d’un écran IPS recouvert d’un verre FIT Corning résistant aux rayures, assorti d’une résolution de 1280 × 800.
J’ai visionné la même vidéo simultanément sur l’iPad et sur le Nexus 7, a vue d’oeil,  la qualité d’image était similaire. Voir la comparaison d’écrans dans la photo ci-dessus (iPad dernière édition sur la droite).

Android Jellybean 4.1 – de nouvelles fonctionnalités et applications (génial)

Jelly Bean 4.1, la nouvelle mise à jour Android OS construite sur Ice Cream Sandwich, a été lancée le premier jour de Google I/O. Cette actualisation offre surtout une interface plus rapide et plus fluide avec un système de recherche standard et vocale amélioré. Sur la photo vous pouvez voir à quoi ressemble l’écran d’accueil.

Project Butter: Il s’agit de la toute récente tentative de Google de résoudre un vieux problème lié à Android: son instabilité en termes de réactivité avec l’interface utilisateur. Depuis Android 4.0, les choses se sont avérées être  * beaucoup *  mieux dans l’ensemble, mais ce n’était pas encore suffisant. A la fois IOS et Windows Phone ont été beaucoup plus lisses et uniformes d’un point de vue UI (interface utilisateur). La cohérence est importante car, souvent, un téléphone Android « propre » tourne rapidement, et il peut devenir instable si diverses tâches et notifications commencent à interrompre la gestion de l’affichage à un moment inopportun, ce qui peut conduire à des lenteurs au niveau du défilement.

Pour résoudre ce problème, Google a mis en place des techniques bien connues telles que VSync (synchronisation verticale) et Triple buffering. Sans entrer trop dans les détails, Vsync permet de synchroniser essentiellement des modifications d’écran via le rafraîchissement de l’écran LCD. Vsync est un élément fondamental pour tout travail impliquant l’usage de l’écran, et je suis surpris de voir cela presenté  comme une « fonctionnalité » (sous entendu « nouvelle »). Pratiquement tous les appareils utilisant un écran devraient utiliser Vsync.

Triple-buffering est une extension de la technique du double-buffering. Le concept est simple: ce que vous visualisez sur votre écran est en fait un morceau de mémoire de l’ordinateur appelé le « front buffer » (front qui signifie ici « devant vos yeux »). Quand les choses changent, elles sont généralement (re)générées pixel par pixel par le moteur graphique. Le constructeur ne veut pas bien entendu que les utilisateurs « voient » toutes ces modifications pendant qu’elles se passent, c’est pourquoi le nouvel écran devient visible a l’utilisateur seulement quand il a terminé de se dessiner complètement.

Pour ce faire, le nouvel écran est construit dans une zone mémoire appelée le « back buffer » , qui est invisible jusqu’à ce qu’elle soit prête à s’afficher, idéalement, tous les 1/60ème de seconde ce qui est le rythme maximum de rafraîchissement de beaucoup d’écrans de téléphone. Le « back buffer » et le « front buffer » se remplacent alternativement, le back devient le front et vice-versa.

Malheureusement, il peut arriver que quelque chose interrompe ou ralentisse la composition du « back buffer ». Ainsi quand vient le moment de rafraîchir l’écran (le moment du VSync), le « back buffer » n’est alors pas prêt et nous devons attendre jusqu’au cycle Vsync suivant: c’est ainsi que naissent les problèmes de saccades.

Avec le triple buffering, il y a toujours un buffer de prêt lorsque le rafraîchissement de l’écran se produit, ce qui permet alors de rendre le déroulement du processus plus lisse. Il nous a certes fallu un long paragraphe pour l’expliquer, mais nous sommes heureux que Google ait finalement décidé de prendre le taureau par les cornes.

Jelly Bean sur la droite dispose d'une interface plus rapide, d’après la démonstration réalisée en direct au Google I/O

Google a également parlé de la réactivité tactile. Il s’agit du fait que lorsque l’on touche un objet physique, la réaction est immédiate. Quand nous le faisons sur un écran tactile, nous nous attendons à une réaction immédiate. Ce n’était pas toujours le cas avec Android, et encore une fois iOS et Windows Phone sont meilleurs de ce côté-là. Le Nexus 7 utilise essentiellement ce que NVIDIA avait montré au CES il y a six mois: une combinaison de hardware et d’améliorations logicielles qui participent à réduire la latence de l’écran tactile. Le résultat: un temps de réponse plus rapide.

Nous n’avons pas pris le temps de tester les deux interfaces utilisateur l’une à côté de l’autre. Cependant, sur le Nexus 7, nous avons constate que l’interface du système d’exploitation et des applications est super fluide et très rapide. Nous avons vu la démo « côte à côte » de Google, réalisée sur la scène de Google I/O – voir photo ci-dessus.

Redimensionnement automatique des Widgets

Au cours de la keynote de Google, nous avons eu droit à une démonstration de la capacité de redimensionnement automatique des widgets quand ils sont déplacés sur un autre écran avec moins d’espace. De plus, les icônes se ré-agencent seules pour faire de la place pour les nouveaux widgets. Cela a bien fonctionné lorsque j’ai essayé la dernière fonctionnalité, et  je dois admettre que cela est très pratique et permet d’améliorer la fluidité de l’expérience utilisateur. Dans l’image ci-dessus vous pouvez voir comment il est possible de redimensionner le widget manuellement.

Clavier prédictif
Google a annoncé aujourd’hui que le clavier prédictif de Jelly Bean avait été amélioré. Je l’ai testé pour le comparer avec celui de l’ICS et je dois reconnaître que je ne suis pas parvenu à voir la différence. Globalement, le retour de force du clavier procure un sentiment d’aise et la réactivité est bien au rendez-vous.

Voice Typing
est l’une des fonctionnalités les plus cool qui viennent d’être introduites. Si vous êtes un utilisateur Android, vous devez alors être familier avec la reconnaissance vocale de Google. Fondamentalement, vous parlez et le téléphone envoie la phrase à un serveur de Google, qui l’interprète et envoie le texte de retour. Il est souvent plus rapide d’utiliser cette fonctionnalité, que de taper le texte à l’écran. L’inconvénient est que cette fonction nécessite une connexion de données, et même quand cette connexion est disponible, il y a toujours un « décalage » avant d’obtenir une réponse du serveur.

Voice Typing s’appuie sur la même idée, mais offre un meilleur résultat. La caractéristique la plus importante est que Voice Typing n’a pas besoin du serveur pour faire le traitement de la voix. Votre téléphone s’en charge. Cela signifie évidemment qu’aucune connexion de données n’est nécessaire, et donc, que Voice Typing marche tout le temps. Le temps de latence entre la demande et la réponse devrait également être plus rapide, ce qui procure ainsi une meilleure productivité.

Il est juste de dire que la reconnaissance vocale de Google est de loin préférable à celle d’Apple avec Siri  (qui est basé sur la technologie Dragon Dictate). Google peut prendre en compte certains détails tels que la ponctuation, et reconnaître des phrases beaucoup plus longues durant la dictée. Dernier point, mais certainement pas le moindre, la reconnaissance vocale de Google fonctionne très bien, même si vous avez un accent étranger comme c’est mon cas. Et Google a rendu ce qui était déjà bien, encore meilleur.

Nouvelle application Appareil photo
Le Nexus 7 n’a pas de capteur numérique arrière, de sorte que nous n’avons pas pu tester la nouvelle navigation entre la galerie et l’application appareil photo. D’après la présentation que nous avons vu sur scène, nous savons qu’il est maintenant possible de visionner les photos pendant que l’on filme ou que l’on prend des photos, directement depuis l’application appareil photo, simplement en faisant glisser le doigt vers la droite. Auparavant, il était nécessaire de passer par la galerie photo pour voir les photos précédentes. Il est aussi plus facile d’effacer une image: il suffit de la faire glisser hors de son emplacement pour la supprimer. Je me demande tout de même si l’on reçoit une demande de confirmation avant la suppression définitive… J’ai comparé la navigation dans la galerie photos avec celle d’un appareil ICS, et l’animation de transition entre les photos a été modifiée. Sous Jelly Bean la transition est bien plus agréable puisque l’image précédente disparaît doucement au lieu de simplement glisser horizontalement.

Amélioration d’Android Beam
Le NFC est en train de devenir à la mode, et Google a annoncé durant Google I/O que plus d’un million d’appareils Android NFC sont mis sur le marché chaque semaine. Deux nouvelles fonctionnalités NFC ont été introduites avec Jelly Bean: la capacité de jumeler le téléphone avec une oreillette Bluetooth ou de transférer des photos simplement en appuyant sur le dispositif. Je ne l’ai pas essayé.

Notifications améliorées

Les notifications ont été améliorées : maintenant vous pouvez commencer à lire vos e-mails directement dans le panneau de notification (voir photo). Les notifications s’agrandissent d’elles-mêmes alors qu’elles glissent vers le haut de la pile au sommet de l’ecran. Vous pouvez également opter entre les agrandir ou les réduire à volonté par un simple geste des deux doigts.
Il est maintenant possible d’envoyer un courriel ou d’appeler un contact directement à partir des notifications, lorsque vous êtes en retard à une réunion. Je n’ai pas encore essayé cette option, mais je suis certaine qu’elle est tout de même pratique.

Recherche – Nouvelle interface utilisateur
Google Search dans Jelly Bean affiche les résultats de recherche dans un format « cartes ». Ce concept n’est pas nouveau, puisque Palm a été le premier à apporter des cartes à l’expérience utilisateur mobile avec le Palm Pre.

Nouvel écran d'accueil de l’app Google Search - l’app affiche la météo de votre emplacement dans une «carte»

J’aime le design du nouvel écran d’accueil de l’application Google Search, en particulier parce que les dessins changent de manière aléatoire. On dirait d’ailleurs qu’ils dépendent de notre localisation actuelle (je n’ai pas pu vérifier cela pour être sûr). Veuillez noter que vous pouvez démarrer la recherche directement à partir de l’écran d’accueil de la tablette sans lancer l’application Google.

Recherche vocale améliorée

Comme nous l’avons vu au cours de la démo réalisée sur scène, Voice Search sur Jelly Bean est plus rapide, de meilleure qualité, comprend le langage courant encore mieux qu’avant, et vous communique oralement la réponse trouvée.

Google Now

L’un des mises à jour majeures de Jelly Bean est Google Now. Google Now vous communique l’information dont vous avez besoin au moment où vous en avez besoin, de manière automatique. En surveillant votre historique de recherche, l’historique des lieux que vous avez visité et votre calendrier, Google Now est en mesure de comprendre ce dont vous pourriez avoir besoin, et quand vous pourriez en avoir besoin. En outre, plus vous l’utilisez, plus il apprend et plus il devient « intelligent ».

Google Now est accessible depuis l’application Google Search. Par exemple, ici vous avez un écran bien conçu avec une carte pré-chargée avec le temps qu’il fait à votre emplacement actuel, et là, à partir de cet écran, vous pouvez lancer une recherche Internet via la tablette, en utilisant la voix ou en tapant directement votre requête.
J’ai effectué plusieurs recherches de restaurants et je dois admettre que ça fonctionne bien et que c’est rapide: vous obtenez une carte de visite avec le nom du restaurant et une petite carte Google map. Vous pouvez alors cliquer sur la carte de visite et vous serez redirigé vers l’application Carte depuis laquelle vous pourrez voir l’emplacement du restaurant, ainsi qu’une boîte de dialogue présentant les informations du restaurant avec des commentaires clients et des photos accessibles en un clic.

J’ai également essayé la recherche vocale pour plusieurs grands politiciens, y compris la démo que Google a faite sur scène en demandant « qui est le Premier ministre japonais » et qui non seulement a renvoyé une carte avec sa photo, mais a dicté son nom oralement. Tous les politiciens n’ont pas leur carte (la secrétaire d’Etat Hillary Clinton n’en a pas par exemple), et dans ce cas-là les résultats sont affichés dans une page Google classique (photo ci-dessus, à droite). Le président Barack Obama et la présidente brésilienne Dilma Rouseff disposent de leur propre carte (photo ci-dessus, à gauche), et lorsque vous faites défiler vers le bas vous verrez des résultats supplémentaires affichés comme sur une page Google standard. Et si vous cliquez sur la carte de visite, le logiciel vous dirigera vers leur page Wikipedia. Je me demande pourquoi certaines cartes sont absentes, car elles sont générées à partir des pages de Wikipédia.

Comme je l’ai mentionné dans le paragraphe Voice Typing, malgré mon accent étranger, Google Voice Search a reconnue chaque phrase j’ai prononcée. C’est impressionnant, car d’autres applications de reconnaissance vocale que nous avons essayées, sont généralement incapables de gérer notre accent en anglais.

Killer apps (très bon)

Clavier (très bon): Google a introduit un nouveau clavier amélioré de saisie prédictive, affirmant que maintenant, il dispose d’une réactivité plus élevée et d’une meilleure technologie de dactylographie prédictive. Lorsque je l’ai testé sur une tablette de 10 pouces avec ICS, je ne pouvais pas vraiment faire la différence concernant la saisie prédictive. Le clavier est sûrement très sensible. En outre, l’écran 7 pouces est parfait pour une expérience de frappe agréable.

Appel vidéo Skype (bons):

J’ai essayé de passer des appels vidéo Skype via WiFi avec une amie qui séjournait en Floride et tout a très bien fonctionné. La qualité de la vidéo entrante est plutôt bonne (voir photo) et la qualité audio était bonne elle aussi. Mon amie m’a également confirmé que la qualité de l’image sur son ordinateur portable Apple était satisfaisante. Cependant, lorsque j’ai essayé avec Hubert, l’image sur son ordinateur était légèrement floue.

Chat Skype lors de l’appel vidéo (doit être amélioré): J’aimerais que l’interface de Skype soit mieux conçue pour les tablettes. Lorsque j’ai essayé de chatter avec mon amie pendant l’appel vidéo, l’application a fait apparaître un écran sur lequel seuls les messages texte sont affichés (contrairement à la version bureau), m’obligeant ainsi à poursuivre la conversation en mode audio uniquement. La taille de la tablette est suffisante pour permettre d’afficher la vidéo et le chat sur le même écran. Aussi j’espère que cette fonctionnalité sera assurée dans la prochaine mise à jour Skype.

Office docs (moyen): La tablette offre une visionneuse de base pour ouvrir et afficher vos documents Microsoft Office, mais uniquement en lecture seule. J’ai téléchargé la version d’essai d’OfficeSuite Pro 6 (0.99 $), et j’ai alors pu modifier facilement, un document Word, une présentation PowerPoint et une feuille Excel. La flexibilité de l’application ne va certainement pas de pair avec la suite Microsoft Desktop mais elle fera l’affaire quand vous aurez besoin d’éditer des documents existants. Elle peut en outre lire des fichiers PDF.

Il y a d’autres bonnes alternatives à cette application comme Quick Office Pro qui coûte 15 $. Souvenez-vous que, lorsqu’il s’agit d’éditer des documents Office sur des tablettes, il n’y a pas de solution miracle.

Navigation sur le Web – Chrome (excellent):

Le Nexus 7 est le premier dispositif mobile à être lancé avec le navigateur Chrome. Google a annoncé sa disponibilité sur iOS le lendemain du lancement de sa tablette lors de Google I / O. Google a fait de gros efforts pour optimiser Chrome pour Jelly Bean 4.1, et cela se voit dans le benchmark SunSpider: en mode test contre des tablettes plus récentes, le  Nexus 7 est n ° 1 en termes de performance Javascript.

Le temps de chargement de la page est rapide et l’interface est accrocheuse. L’interface Chrome ressemble beaucoup aux versions précédentes du navigateur par défaut sur appareils Android, et personnellement, j’aime beaucoup.

Facebook (lent): La version actuelle de Facebook pour tablettes Android n’est pas impressionnante, et ne tire pas pleinement avantage du plus grand écran. Par exemple, l’image de fond dans ma page de profil ne s’affiche pas, et plus important encore, l’application s’est avérée être assez lente …. L’application iOS ne dispose pas encore des mêmes « caractéristiques ». Dans la version iPhone, nous pouvons voir l’image de fond du profil, mais pas sur Android.

Divertissement (excellent)

Google Play inclut désormais les magazines: Google a annoncé l’ajout de magazines à son offre Google Play avec des partenaires tels que Condé Nast, Hearst, Meredith. Vous pouvez voir ici la propre démo de Google présentant cette nouvelle fonctionnalité. La section Magazine de Google Play est soignée, tout comme les nouveaux widgets et l’application Ecouter de la musique. La page d’accueil de Google Play Magazine se feuillette dans un format 3D (photo ci-dessus).

Une fois à l’intérieur d’un magazine, comme c’est le cas avec n’importe quel autre lecteur digital, il suffit de balayer l’écran horizontalement afin de passer d’une page à l’autre,  et toutes les pages sont directement accessibles depuis la bande de vignettes affichée au bas de l’écran. La bande apparaîtra d’elle-même lors du survol de la zone avec le doigt (voir photo ci-dessus).

Les magazines Google Play sont accessibles depuis la home page en appuyant sur l’icône Magazine (voir photo d’écran d’accueil en haut)

Films et Séries TV dans Google Play:

Google Play fournit désormais des séries TV et la capacité d’acheter ou de louer des films. Selon la compagnie, « des milliers d’épisodes de séries TV et câblée, comme » Revenge « , » Parks & Recreation » et  » Breaking Bad « , réalisées par certains des plus grands studios, comme ABC Studios, NBCUniversal et Sony Pictures » sont maintenant disponibles sur Google Play.

Application Google Currents  avec  traduction:

Google Currents est la nouvelle application que Google a dévoilée au quatrième trimestre 2011. De là, vous pouvez accéder à diverses sources d’information disponibles sur le Web, y compris le magazine Fast Company, ou encore le Daily Beast. Google Currents récupère en fait le news feed et affiche le contenu sous la forme d’un magnifique magazine interactif (un pour chaque média). Ubergizmo a été sélectionné parmi les rares éditeurs à être inclus dans l’application au moment du lancement (voir photo ci-dessus).

Traduction: Lors de Google I / O, la capacité de traduire n’importe quel magazine au sein de Google Currents a été démontrée sur scène. Je l’ai essayé et ça marche plutôt bien. La traduction n’est pas aussi bonne que la traduction d’origine humaine, mais elle est suffisante pour comprendre le sens général d’un article (je l’ai vérifié dans l’autre langue que je peux lire). La traduction est très rapide, et pour y accéder vous devez simplement aller dans les paramètres d’application accessibles à partir de l’icône située à droite de la barre de navigation supérieure, et sélectionner « Traduction ». Une sélection de 38 langues est disponible. Lorsque vous revenez au magazine, vous devez sélectionner la langue affichée dans le menu déroulant accessible à partir de l’icône en haut à droite, puis vous obtiendrez le message affiché dans la photo ci-dessus, avant que vous puissiez démarrer la traduction.

Livres: Il existe un large choix d’applications eBook et de services offerts par le magasin Google Play. Vous pouvez facilement acheter des livres depuis le magasin Google Play et les lire en utilisant le lecteur préinstallé Google Play Book. Personnellement, j’aime l’application Kindle d’Amazon car elle reste neutre dans la guerre qui fait rage entre les systèmes d’exploitations dans le monde mobile.

Lecture vidéo (très bonne):

L’écran IPS de 1280 × 800 est idéal pour n’importe quel type de contenu multimédia. J’ai essayé quelques vidéos et des films en streaming via le Wifi, et l’expérience a été fluide, offrant une excellente qualité d’image avec des contrastes profonds.

J’ai comparé la lecture d’un film avec l’iPad, en streamant la même vidéo sur Wifi, et les deux appareils ont fourni une qualité d’image similaire et fluide.

Haut-parleurs (bons): La qualité audio est bonne et offre le même volume sonore, bien que l’iPad offre un peu plus de puissance. La qualité audio était équivalente.

Lecture vidéo et audio via le Nexus Q et cloud, exploitée à partir du Nexus 7 (très bon):

A Google I / O, j’ai brièvement joué avec le Nexus 7 alors qu’il était connecté au Nexus Q, afin d’écouter de la musique en streaming  sur un téléviseur HD. Il y avait alors plusieurs tablettes Nexus 7 reliées à un seul Nexus Q, et nos chansons ou vidéos choisies ont été jouées alternativement sur la TVHD. Le Nexus Q stream du contenu audio et vidéo depuis le cloud, et il a bien fonctionné avec plusieurs périphériques connectés, filtrant dans l’ordre, le contenu envoyé. Je n’ai pas encore essayé l’unité de test au bureau. Le Nexus Q sera disponible à la mi-Juillet pour un prix de 299 $.

L'icône avec la flèche et la vague en haut à droite indique que le Nexus 7 est connecté sans fil au Nexus Q

Jeux Vidéos (excellent)

Comme on peut le voir dans le test de référence Nenamark 2, le Nexus 7 s’est classé second, juste derrière l’Asus Transformer Pad Infinity, qui est doté d’une version plus puissante de Tegra 3, cadencée à 1.6 GHz (voir le paragraphe ci-dessous traitant des performances). Ce résultat signifie que les performances graphiques dans les jeux 3D sont très bonnes. J’ai essayé Riptide GP et le rendu visuel était fluide et le jeu très réactif.

Le tout nouveau Horn and Dead Trigger montré au cours de la keynote de Google, a selon NVIDIA, été optimisé pour le Nexus 7 et d’autres appareils Tegra 3. Plus d’informations sur ce jeu sur  le blog de Nvidia.

Performances du système (excellentes)

À 199 $, il est tout à fait raisonnable de s’interroger sur le genre de performances système que ces tablettes  7″ peuvent offrir. Dans le passé, un Samsung Galaxy Tab 8.9 était considéré comme suffisant, et le Kindle Fire placé en bas de la liste des tablettes en termes de performances. Cependant, le Nexus 7 redéfinit tout cela. Comme vous allez le voir ci-dessous, le Nexus 7 est particulièrement puissant pour sa taille. Votre perception des tablettes 7″ sera changée à jamais.

Test de performances SunSpider Javascript:
Bien que le test de performances Javascript, est un test intéressant à réaliser, il ne représente d’aucune façon l’expérience de navigation Web. Javascript est utilisé pour exécuter des scripts sur une page Web.

Le graphique ci-dessus montre quelque chose de surprenant: en dépit d’être le dispositif Tegra 3 le plus abordable à ce jour, la tablette Nexus 7 marque le score le plus élevé parmi les autres tablettes que nous avons eues entre nos mains, y compris l’iPad de troisième génération et le tout récent Transformer Infinity (TF700). Super-puce? Pas vraiment. Le plus probable est qu’il s’agit d’une amélioration logicielle réalisée à partir d’Android 4, qui fait la différence. C’est un bon rappel que les références Javascript révèlent vraiment à quelle vitesse le moteur Javascript tourne, même si le matériel sous-jacent est important.

Test graphique Nenamark 2: Nenamark 2 montre essentiellement que la puce Tegra 3 fournit un avantage graphique significatif par rapport à d’autres acteurs sur le marché. Comme prévu, le Transformer Pad Infinity obtient le meilleur résultat avec cette référence. Il est intéressant de voir que le Snapdragon S4 de Qualcomm, qui fonctionne très bien sur les smartphones, n’a pas remporté beaucoup de prix en matière de design, sur le marché des tablettes.


Les résultats Nenamark 2 sont fascinants: si nous devions calculer la performance par dollar, le score de la tablette Nexus 7 atteindrait des sommets. Et en termes de performance absolue, il dépasse le Transformer Prime, tout en restant inférieur à l’Asus Transformer Infinity – très impressionnant pour une si petite tablette qui est presque 3 fois plus rapide que le Galaxy Tab 8.9.

Autonomie de la batterie (bonne d’après les spécifications)

Selon Asus, le Nexus 7 dispose d’une autonomie théorique de 9.5 heures*, et selon NVIDIA il offre jusqu’à 8 heures de lecture vidéo en HD, 10 heures en mode lecture de livres, et enfin 10 heures en navigation sur le Web.

Autonomie de la batterie (utilisation modérée): Quand j’ai ouvert la boîte, l’appareil était complètement chargé, et je n’ai eu à le recharger (3% restant) que 22h plus tard, après avoir joué avec lui très modérément (e-mail, utilisation de quelques applications diverses pour de courtes périodes de temps), j’ai visionné des vidéos pendant à peu près 5 minutes, et le WiFi était activé presque tout le temps. La luminosité de l’écran était à 75% quand il était en utilisation.

Autonomie de la batterie (utilisation réduite): Quand j’ai utilisé la tablette de façon minimale, ça n’était que pour accéder à une application ici et là, et pour prendre des photos pour le test. Dans cette situation, la batterie a duré 41 heures.

Nous mettrons à jour cet examen par la suite avec un test d’usage intense.

Temps de charge: en trois heures ou moins, le Nexus 7 était entièrement chargé, ce qui est plutôt un bon timing pour une tablette. La plupart des tablettes de 10 pouces que nous avons testées nécessitent plus de 3 heures pour être complètement chargées.

* Testé en visionnant une vidéo 720p, luminosité @ 100nits, microphone externe, connexion Wi-Fi activée et connectée à votre compte Gmail – selon Asus

Conclusion (excellent)

Le Nexus 7 est la meilleure tablette 7″. Il ne fait aucun doute qu’il offre un bien meilleur rapport qualité-prix que le Kindle Fire.

Les tablettes sont principalement utilisées pour le divertissement, et Google s’est surpassé sur ce front sur ce front, comme s’il ne devait pas y avoir de lendemain, sachant faire des sacrifices au bon endroit, comme par exemple en offrant un seul APN situé à l’avant et en dotant la tablette de seulement 2 ports.

Sachant combien il est difficile de fabriquer à faible coût une tablette équipée d’un grand écran de qualité, d’une construction décente et d’une batterie avec une autonomie suffisante, il faut alors reconnaître que le Nexus 7 constitue un véritable tour de force en termes de design produit. Bien sûr, nous ne savons pas si Google va faire beaucoup de profits avec sa tablette, car la société est bien connue pour investir sans regarder la dépense dans les marchés dont elle veut prendre le contrôle (pensez YouTube). Mais qui s’en soucie?

La tablette Nexus 7 est excellente pour les jeux vidéos. Il suffit de regarder la performance graphique et des jeux TegraZone, pour l’affirmer. L’écran IPS est génial pour toutes sortes d’activités telles que naviguer sur Internet, lire des livres, feuilleter vos photos, ou regarder un film.

Enfin, le design est toujours très élégant et offre une construction de bonne qualité avec un corps très léger et bien équilibré (seulement 340 grammes pour 1cm d’épaisseur).

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité