Twitter sur les traces de Facebook

Twitter suivra-t-il Facebook ?

Twitter suivra-t-il Facebook ?Ces dernières semaines, une interrogation plane autour de Twitter et de ses API. Après avoir retiré les tweets du célèbre site LinkedIn, certains se demandent, à raison, quel sort la compagnie réserve à ses API.

Et en effet, il semblerait que de profonds changements soient à prévoir dans les mois à venir, Twitter ne serait plus une plateforme ouverte mais un jardin bien clôturé comme l’est Facebook. Depuis Mars 2011 et l’annonce de la société d’empêcher les services qui reproduisent la même expérience utilisateur, les sites qui utilisent les API de Twitter voient rouge.

Tweetbot, Tweetie, Twittelator, Bottlenose, Tweetdeck, etc., tous dépendent des API de Twitter pour proposer à leurs utilisateurs une expérience enrichie basée sur les flux de messages de Twitter. Contenu html (couleur, mise en forme, lettrage, etc), option « mute » pour ne plus voir certains messages, nombreuses sont les améliorations proposées par ces sites.

Seulement voilà, à l’heure où Twitter mise tout sur la publicité, le géant se doit de contrôler de bout en bout la publication et la visibilité de ses tweets à tous ses twittos. Aucun filtre d’aucune sorte ne doit venir entraver la machine. Les plus proches clients y voient un moyen d’unifier les flux, Twitter étant le seul à contrôler le débit, pouvant ainsi agir à loisir sur ses messages.

Mais les éditeurs tiers, dont l’existence dépend exclusivement de l’utilisation de ces API, ne sont pas de cet avis. Pour eux, en limiter, ou bloquer, l’accès reviendrait à se priver de très nombreux utilisateurs potentiels… Toujours est-il que Twitter n’a pas encore dévoilé ses plans concernant l’avenir de ses API. Attendons donc d’en savoir davantage. L’accès sera-t-il tout simplement coupé ? Limité ? Deviendra-t-il payant ? Verra-t-on des clients développés par la firme elle-même ? Wait’n’see…

A suivre le même modèle que Facebook, Twitter pourrait en devenir un concurrent direct, sur les canaux publicitaires tout du moins… Une situation qui, si elle tournait mal, pourrait éventuellement profiter à Google+ !

[theverge]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité