Un serpent qui vous durcira le sang

La vipère de Russell, mortelle.

La vipère de Russell, mortelle.Parmi les serpents, certains sont inoffensifs, d'autres sont mortels. Et ce n'est pas la taille qui compte ! La Daboia russelii, ou Vipère de Russell, est particulièrement efficace dans son rôle de grande faucheuse...

On la trouve principalement en Asie du Sud, elle fait partie du « big four », les quatre espèces de serpents indiens responsables du plus grand nombre de décès. Et comme si cela ne suffisait pas, son caractère est extrêmement irritable.

Mais comment fait-elle pour être aussi mortelle ? Eh bien, regardez plutôt la vidéo ci-dessous ! Son venin est extrêmement puissant, et son pouvoir de coagulation sans limite ! Gare à vous si vous partez au Pakistan, en Inde, au Sri-Lanka ou au Bengladesh.

 

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Les venins des serpents sont toujours impressionnants d’efficacité.
    Mais en venin plus impressionnant, il y a les venins myotoxiques de nombreuses vipères tropicales (fer de lance…).
    Les résultats sont particulièrement gore s’ils ne sont pas soignés rapidement.

  2. le problème aussi, quand on se fait morde, c’est de dire aux secouristes, la race du serpent pour qu’ils donnent les bons soins. dans le meilleur des cas, il faudrait capturer le serpent.. mais sans se faire mordre une deuxième fois.

    il faut faire attention aussi à certains serpents dont la morsure à pour sensation une piqure d’ortie et donc on n’y prêterait pas attention.

    de toute façon à ceux qui voyagent dans des pays exotiques, ne jamais partir en excursion en solitaire et si possible avec un guide qui connait la faune environnante.

    1. « certains serpents dont la morsure à pour sensation une piqure d’ortie »
      je savais pas que ça existait, et j’aimerais bien en savoir plus 😉
      en tous cas, avec les serpents de ce gabarit tu sens bien la morsure car entre la taille des crochet et la force d’impact il te font une belle plaie et un choc bien violent.
      Sinon aujourd’hui en hopital, ils arrivent plutôt bien à sauver les organes et le système nerveux par contre ils peuvent toujours pas faire grand chose pour les tissu nécrosés autour de la morsure qui souvent obligent à pratiquer ablation et amputation…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité