Dis Papa, comment ça sent dans l’espace ?

L'espace ne sent pas bon

L'espace ne sent pas bonVoici typiquement le genre de question qu'un gamin pourrait vous poser et bon courage pour argumenter. La bonne nouvelle que vous pourrez maintenant lui répondre, la mauvaise, c'est qu'il va falloir casser un mythe. Hé oui, dans l'espace, ça empeste. 

On ne se demande pas ça tous les jours, mais quelle est l’odeur qui émane du Cosmos ? Ceci dit, maintenant qu’on en parle, il est vrai que cela intrigue. Après un rapide sondage à la rédac’, on était plus partis sur ‘hôpital stérile’ que puanteur intersidérale.

Cette énigme est rendue légitime par la NASA qui compte synthétiser l’odeur de l’espace grâce à l’aide du chimiste Steve Pearce. Difficile de décrire de telles effluences pourtant différents astronautes et scientifiques s’y sont essayés.

Vous allez constater qu’il est difficile d’accorder les perceptions personnelles. On passe allègrement du steak poêlé au métal chaud, de la poudre à canon aux fumées de soudage, en passant même par des framboises au rhum … Ce qui est sûr, c’est que ça fouette, navrée de l’expression.

Alors pourquoi vouloir recréer cette fragrance. Tout simplement pour permettre aux astronautes potentiels de mieux s’acclimater et de ne pas être dépourvu face à la puanteur de l’espace. Pearce a déjà créé une installation artistique qui imitait l’odeur de la station spatiale Mir, on vous laisse apprécier sa description :

‘Imaginez la transpiration de pieds et une odeur corporelle rance, mélangez le tout avec du dissolvant et de l’essence … alors vous vous en approchez!’

Sympathique … Moralité, ce n’est pas demain la veille qu’on se parfumera à ‘Fleur de Cosmos’.

[Dvice]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. L’utilité d’une tel démarche m’échappe. Parce que dans l’espace les astronautes sont soit enfermé dans une combinaison spatiale, soit à l’intérieur d’un vaisseau ou station spatiale. Donc l’odeur de l’espace ils doivent s’en tamponner un peu.

      1. Toi t’as du inventer l’eau chaude… Comment crois-tu qu’ils font pour connaître « l’odeur » de l’espace ? En le reniflant ?
        Ils utilisent toute sorte de capteurs chimiques, spectromètres etc… donc ils savent de quoi il est composé avant de savoir ce qu’il sent…

    1. En fait l’article ne parle pas de l’odeur de l’espace, mais l’odeur dans une base spaciale comme MIR ou ISS. Mais c’est un article façon gizmodo donc c’est marrant à lire mais ça ne veut presque plus rien dire.

    2. Ha wé?
      T’ouvres jamais les fenêtres chez toi pour aérer?
      Perso si ça schlingue les panards de l’hyperespace, j’ouvre le hublot pour virer les molécules de mauvaises odeurs et j’ai en prime une magnifique vue sur la Terre et Mars un chouilla plus loin.
      En revanche, question de vécu, pense à mettre un presse-papier parce qu’un courant de « pas-air » est vite arrivé et c’est difficile de devoir sortir hors station pour récupérer sa déclaration d’impôt flottant au gré des vents solaires…

  2. et au final l’espace, ça sent quoi?
    parce que là, on nous parle de l’odeur d’une barquette de merguez qui date de 86 et non du néant ^^’

    et je suis perplexe sur le « comment qui font pour savoir » mettre sa tête dans l’espace sans combi, tu meurs en quelques secondes et récupérer un semblant d’échantillon dans un container se voit immédiatement contaminer par la matière du container et du local où il est stocké ou analysé.

  3. On parle de l’odeur de l’espace ou de l’odeur à l’intérieur des véhicules spatiaux (ie : combinaison, navette, station spatiale …) ?

    Parce que dans l’espace, c’est le vide, pas (ou peu) de particules présentent donc rien pour transmettre une odeur.

  4. lol jimbo!! on parle de l’odeur du vaisseau pas du vide sidéral. y’a pas d’air dans l’espace et si personne ne vous entend crier personne ne nous sent peter non plus :)

    1. Non sans blague ! Y’a pas d’air dans l’espace ? Merci mais j’étais au courant. N’empeche que le « vide » spatial n’est pas tout à fait vide, il contient un certain nombres de particules au centimètre carré, donc cela « sent » probablement quelque chose. Mais est-ce vraiment utile de le savoir ?

  5. Je pense que la rédactrice a confondu l’odeur de l’espace (le vide autours de la Terre) et l’odeur dans les stations peu ventilées, ce qui n’est pas du tout la même chose. Dans son article elle parle à la fois des deux : « quelle est l’odeur qui émane du Cosmos ? » et « installation artistique qui imitait l’odeur de la station spatiale Mir ».

    Donc au final, on comprend pas trop de quoi parle l’article et si il n’y aurait pas une erreur de recopillage de la part de Gizmodo…

  6. Comment notre nez peut-il détecter des molécules dans l’espace, alors que celui-ci ,étant infini, possède justement la caractéristique d’être vide…

  7. Ils ne s’en tamponnent pas vraiment car, et ça bien sur l’article de le dit pas, il s’agit de l’odeur a l’interieur des stations orbitale dont on parle ici. Car si dans l’espace on ne vous entends pas crier, on ne vous sent pas plus….. (enfin vide toussa etc…)

  8. Dubitatif…

    Je crois savoir que l’espace est essentiellement composé de vide … ou de matière noire. Mais, comment un astronaute peut-il décrire l’odeur de l’espace ? Il a enlevé son casque ? Il a pris une grande bouffée ?
    Pas de soucis de radiation, de pressurisation ? L’habitacle d’un vaisseau ou d’une station est en surpression par rapport à l’extérieur, celui qui veut ouvrir son hublot (passez moi l’expression) fait sortir de l’air…
    A moins bien sur que l’on sorte une bouteille…qu’on la ramène à l’intérieur et qu’on en sente le contenu … Mais aussi, dans ce cas, le potentiel contenu est peut être en réaction chimique avec l’air ?

    Voila, je ne peux pas m’empecher quand je vois de l’inutile à essayer de comprendre le pourquoi mais surtout le comment…. J’attend de voir arriver dans le commerce le premier AXE SPRAY SPACE…

    1. On parle de vide spatial en comparaison à ce qu’on peut trouver sur Terre. Mais l’espace n’est pas complètement vide ! Au minimum on y trouve des particules d’énergie, et en fonction du milieu (interstellaire, intergalactique) on trouve des nuages de gaz et de poussières.
      D’ailleurs même dans le « vraie vide » on remarque que des particules apparaissent et disparaissent instantanément c’est le rayonnement de Hawking.

  9. L’espace c’est du vide, donc pas de molécule (ou très peu). Il n’y peut donc pas y avoir d’odeur perseptible.
    D’ailleur il n’y a pas de température non plus pour la même raison.

  10. [mode maitre Capello ON]
    – « grâce à l’aide » c’est soit l’un, soit l’autre mais pas les deux ensemble…
    – « effluences » ne serait ce pas plutôt « effluves » (effluve : Émanation qui se dégage d’un corps quelconque =/= effluence : Ce qui flue hors, coule hors, s’exhale d’une manière invisible)
    [mode maitre Capello OFF]

    sinon effectivement, l’article source n’est pas plus clair quant à savoir si l’on parle de l’odeur de l’espace (pour sentir il faut renifler, et renifler le vide…) ou de l’odeur de l’intérieur des vaisseaux et combinaisons.

  11. Futurama y a penser depuis longtemps ^^;

    Cet article a un gros soucis de confusion …

    « Tout simplement pour permettre aux astronautes potentiels de mieux s’acclimater et de ne pas être dépourvu face à la puanteur de l’espace »

    « Pearce a déjà créé une installation artistique qui imitait l’odeur de la station spatiale Mir,  »

    Pardon Florence pour cette critique mais il est peut-être pas superflue de vous rappelez que les mots sont important lorsqu’on rédige un article, à défaut de la compréhension du sujet .

  12. Moi je me pose plustot la question de savoir : est ce qu’il y a du bruit dans l’espace ?
    À mon avis : NON.
    Puisqu’il n’y a pas d’aire, il n’y a pas propagation du son donc pas de bruit « même en collant l’oreille sur une planète qui explose… » pourtant, à voir star wars et compagnie, c un sacré bordel… Mais bon, regarder star wars en sourdine, C chiant !

  13. L’espace ne sent rien il n’y a pas d’air et l’article original ne parle pas d’odeur dans l’espace mais dans une station orbitale, bref un article nul…

  14. Et de deux ! Encore un article qui ne veut rien dire. La rédactrice a-t-elle compris une ligne de l’article qu’elle a essayé de traduire ?

  15. Article nul et dont l’auteur n’a pas compris le propos. Ce n’est pas l’odeur de l’espace dont il est question. Et il y a des articles là-dessus qui datent au moins de 2009. Alors l’info « à chaud » chère aux journaleux… ça fait un peu tache.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité