Le graphène se répare tout seul

Le graphène se répare seul

Le graphène se répare seulLa graphène, découvert en 2004 à l'Université de Manchester, ne cesse de faire parler de lui depuis. Ce cristal plan de carbone s'est révélé avoir des propriétés incroyables et très utiles, notamment en informatique. Mais une toute nouvelle vient de s'ajouter à la liste...

Capable d’augmenter grandement la durée de nos batteries, de générer de l’électricité, d’alimenter des connexions de données à haut-débit et des processeurs ultra-puissants, le graphène sait aussi se réparer tout seul ! Il n’est bien évidemment pas question de l’utiliser pour construire un robot de Terminator mais tout de même.

C’est dans cette même Université de Manchester que, lorsque des chercheurs ont percé une feuille de graphène, ceux-ci ont vu le trou se résorber de lui-même. Les atomes de carbones ont en effet une grande tendance à s’accrocher aux autres atomes, y compris eux-mêmes. L’intérêt de cette découverte pourrait permettre de modeler le graphène avec une précision extrême en incorporant dans ce trou une molécule différente donnant la forme voulue…

Affaire à suivre donc, le graphène ne devrait plus tarder à s’imposer !

[engadget]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Merci de cet article très intéressant sur une molécule que je ne connaissais pas..
    (ps : vous avez fait une coquille : connexion et non l’anglais ‘connection » 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité