La majorité du pirate musical s’opère hors ligne !

piratage musique

piratage musiqueLa récente conclusion d'une étude menée sur le piratage musical devrait faire tomber quelques certitudes. Ce n'est pas sur la toile que s'opère la plus grande part de ce piratage, mais bel et bien hors ligne !

Etonnants, les résultats de cette étude menée par des chercheurs du NPD Group et présentée par la RIAA (Recording Industry Association of America) en petit comité. Sensée, cela va sans dire, rester confidentielle, elle s'est vue leakée sur la toile via le site Torrentfreak, et permet de tirer des constats pour le moins innatendus.

Ainsi, il en ressort que la plus grande partie du piratage musical n’est pas réalisée en ligne comme le voudrait la légende, mais bel et bien hors ligne, par des contacts humains. Plus précisément, il semblerait que 35% de la musique consommée soit achetée légalement. Les 65% restants, couvrant une zone d’écoute et de consommation illégale, laissent apparaître le constat suivant : la plus grande partie représente  des échanges de disques et de médias physiques, tandis que le P2P ne représente qu’une partie infime, presque marginale, de cette « discipline », du moins, pour l’année 2011.

On vous l’avoue, on est (agréablement) surpris par ce chiffre relativement bas. A croire que les Spotify, Deezer et compagnie vont VRAIMENT dans le bon sens avec leurs offres !

[torrentfreak]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Moi je ne suis pas trop surpris. D’ailleurs, je n’aime pas trop ces études qui cherchent à faire tomber des certitudes en tordant la réalité. Quand on branche un disque dur sur le PC de quelqu’un pour prendre de la musique c’est e-xac-te-ment la même chose que de le prendre sur internet. le fil est moins long c’est tout.

  2. Mouais… La vraie question est de savoir d’ou provient la musique échangée physiquement. Si une personne télécharge illégalement un album et qu’il est refilé à 10 personnes de plus ensuite, alors stopper le téléchargement illégal aura un effet…

    Même si je suis contre les pratiques de ces boites, et la répression active qu’il en découle… C’est un fait avéré que l’avénement de l’internet à des conséquences, même si la diffusion est physique…

    1. Bha laisses tomber, c’est Ben. D’ailleurs si ce dernier pouvait arréter de mettre des « (sic) » dans tous ses articles, ça serait pas mal, car il n’a toujours pas compris l’emploi de ce terme. Cela sert mettre en – exergue (oula pardon ben, trop compliqué pour toi)- avant une phrase citée dans laquelle un mot ou un sens ne conviendrait pas.

    2. Bha laisses tomber, c’est Ben. D’ailleurs si ce dernier pouvait arréter de mettre des « (sic) » dans tous ses articles, ça serait pas mal, car il n’a toujours pas compris l’emploi de ce terme. Cela sert mettre en – exergue (oula pardon ben, trop compliqué pour toi)- avant une phrase citée dans laquelle un mot ou un sens ne conviendrait pas.

  3. Le dernier CD que j’ai acheté, bah me suis retrouver comme un con avec en ne sachant pas où le mettre pour le lire.
    Et quand je vois le prix d’un album dématérialisé en mp3 (qualité moindre qu’un cd) qui n’est pas beaucoup moins cher que le support physique…
    Du coup l’écoute de web radio est ma nouvelle conso de la musique, ce qui ne va pas apporter beaucoup d’argent aux artistes :)
    Et on partage la musique qu’on aime écouter pour la faire découvrir aux autres pas dans un but de piratage :)

  4. Moi je me contente découter la radio et de zapper entre chaque pub, sur nrj, funradio, et radio fg…
    Cela me convient ainsi !

    Je ne vois pas l’intérêt d’acheter un album, quand la plupart des musiques qui y sont ne me plaisent pas…
    De plus je trouve que je me lasse tres vite d’une musique !

    Peut être megabox, peut être intéressant, au moins les artistes seront mieux rémunérer.

  5. Moi j’aime découvrir ce que mes amis écoutes et on s’échange nos(rares) CD. Et puis sur l’album y’a des découvertes qui ne sortirons jamais a la radio et parfois il y a des continuités entre chaque morceau. Donc moi c’est chiffres ne m’étonnent pas. Et je pense que oui spotify et deezer et un bon compromit pour les artistes et les acheteurs ( création de play liste, synchro avec les différents supports aspect communautaire partage intégré)

  6. 1° Merci de parler français : « La majorité du pirate musical s’opère hors ligne ! »

    2° Avec des chiffres de 21% et 15% on ne parle certainement pas de : « une partie infime, presque marginale, « 

  7. Attention, une partie de ce qui est recensé dans « burning / ripping from others » est légale en France et dans la plupart des pays d’Europe. Bien que peut-être considérée comme du piratage aux US.

    – J’ai le droit d’acheter un DVD et de le ripper (pour moi, ma famille).
    – J’ai le droit de louer un DVD et de le ripper (pour moi, ma famille).
    – J’ai le droit de prêter un DVD que j’ai acheté à ma famille, mes amis ; ils ont le droit de le ripper.
    – Je n’ai pas le droit de ripper/dupliquer un DVD pour des amis, c’est à eux de le faire si je leur prête l’original.
    – A fortiori, je n’ai pas le droit de diffuser (à des inconnus, P2P…) ce que j’ai copié, même légalement.

    C’est le droit à la copie privée, pour lequel on paye une taxe léonine (sur des supports qui n’ont rien à voir, disques durs d’entreprise, etc.). Manquerait plus qu’on comptabilise ça comme du piratage. :-)

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Copie_priv%C3%A9e

  8. 95 % de ma musique à été copiée à ma médiathèque municipale. Tout simplement !
    Je ne sais même pas si j’ai le droit, mais, de toute façon, je prends le gauche !
    Voir les artistes en yachts et voitures de très grand luxe sur la côte d’azur ne m’incite guère à préserver leurs « droits » d’auteur.
    Ce serait plutôt le contraire, je leur suggérerai de baisser de plusieurs crans leurs prétentions en matière de rémunération.

  9. Quand j’étais jeune, tout le monde copiait les cassettes audios des copains (et même les 45 tours), et le « piratage » était finalement bien plus répandu qu’aujourd’hui!
    On remarque aussi sur le tableau que les ventes ont augmenté et on n’entend pas les maisons de disques sur ce sujet…

  10. Possesseur d’une 3DS 1st Gen et sceptique, je me suis déplacé en boutique pour la prendre en main.
    Résultat? Je suis reparti avec, et j’ai mis ma première 3DS en vente sur leboncoin. Ca n’a rien à voir, tous les petits défauts ont été corrigés.
    Et pour tous les haters qui vont critiquer l’absence du second stick, essayez avec et sans avant de déblatérer vos inepties.

  11. I have seen lots of useful items on your internet site about personal computers. However, I’ve the judgment that netbooks are still not nearly powerful adequately to be a good selection if you normally do jobs that require lots of power, such as video editing. But for net surfing, microsoft word processing, and the majority of other prevalent computer functions they are fine, provided you do not mind the small screen size. Thank you sharing your notions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité