Voilà pourquoi Twitter a tourné de l’oeil hier

Twitter whale

Twitter whaleOn en sait désormais plus sur la chute amorcée hier soir par Twitter. Si elle a rapidement été réglée, il n'en reste pas moins qu'elle fut due à un simple manque de chance...

Pas de bol pour Twitter et pour son infrastructure. Et si le réseau social est tombé en rade une petite demi-heure hier soir, c'est à cause d'un bête concours de circonstance.

En fait, Mazen Rawashdeh, l’homme en charge de la section Engineering du service, nous explique que la chute de Twitter a été causée par une panne des data centers. Ces mêmes data centers sont pensés pour être redondants : lorsqu’un système plante (ça arrive), un système parallèle est censé prendre le relais. Parfait alors ? Sauf dans le cas où le système parallèle en question se décide à flancher simultanément. Dans le jargon, on appelle ça un manque de bol.

Pour rappel, Gizmodo.fr est sur Twitter. Pour nous suivre, rendez-vous ici !

[twitter]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Quand le système redondant tombe en panne, c’est rarement un manque de chance, mais plutot un design « stupide ».

    Le système redondant DOIT TOUJOURS être différent du système de référence. En effet, lors d’une panne algorithmique, le système redondant se comportera comme l’original et se plantera de la même manière.

    – Panne ariane 5: premier tir, le calculateur primaire fait un dépassement de capacité sur le bus de communication, le calculateur secondaire prends le relais, mais comme c’est le même logiciel, paf il se plante aussi.

    – Panne orange, le serveur de localisation plante par saturation, le système secondaire a le même logiciel sur le mêm serveur, ça plante pareil.

    – Panne twitter, la panne du système de secours a du être la même que le primaire…

    En informatique, pour avoir un système redondant qui de faillisse pas dans ce genre de situation, il faut toujours que les 2 systèmes soient différents au niveau hardware et au niveau software. ça limite (sans l’éliminer totalement) la casse.

    Pareil lors d’une upgrade logiciel. On upgrade QUE le primaire si possible pour s’assurer que le secondaire pourra prendre le relais si le primaire plante suite à un bug introduit dans la dernière version.

    Bon après il y a le cas par cas; ce que je viens d’énoncer n’est que le béabas (malheureusement rarement suivi).

  2. @olahaye74.

    Hormis brasser du vent & extrapoler sur une vérité qui t’es propre, à quoi sert ton post si ce n’est à tenter de montrer à quel point le sujet semble enfantin pour toi ?

    Pas de bol, moi qui pensait à un renforcement de leur réseau pour le commencement des J.O (ça aurait fait moins bête ^^)

  3. Ben ouich…c’est bien connu,même du temps ou il n’y avait pas ce computeur un vieux dicton stigmatisait cet exposé: même cause mêmes effets élémentaire mon cher Wat….!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité