Apple Samsung, le Wall Street Journal met les deux pieds dans le plat !

shutterstock_cible

shutterstock_cibleLa bataille juridique opposant Apple à Samsung intéresse au plus au point le monde de l'high-tech. Derrière toutes les revendications et contre-affirmations, est-ce vraiment Samsung - partenaire de longue date d'Apple - qui est visé. La Wall Street journal affiche clairement son avis, ce n'est pas Samsung, mais bien Google et Android.

Beaucoup songeaient à cette théorie, qui d’ailleurs est loin d’être fantasque, les tensions entre les deux leaders ne sont pas secrètes. Le Wall Street Journal y voit clairement une attaque détournée ciblant finalement le système d’exploitation concurrent, Android.

Jessica Vascellaro écrit qu’en dépit de l’affaire estampillée Apple versus Samsung, les choses pourraient ne pas être tout à fait ce qu’elles semblent. 

« L’issue de ce procès pourrait aider à renforcer ou à réfuter l’affirmation d’Apple qui accuse le système d’exploitation de Google de n’être qu’une copie illégale des fonctionnalités logicielles de ses propres appareils.

Une décision confirmant que Samsung et Android violent les brevets d’Apple pourrait affecter bien d’autres acteurs et créer des problèmes pour la société sud-coréenne comme pour les différents partenaires de Google à travers le monde.

A l’inverse, si Apple perd, cela pourrait soutenir la généralisation de ce système concurrent qui a fait d’Android le n ° 1 des OS pour smartphone. »

Malgré son manque d’implication directe, les représentants légaux de Google seraient disséminés dans la salle d’audience afin d’être aux premières loges et de ne pas rater une miette des débats. Avant de leur jeter la pierre, on peut comprendre qu’un procès d’une telle envergure attire un public d’initiés.

Il va sans dire que le verdict de la juge Lucy Koh est un des plus attendu aux vues de ces enjeux et conséquences.

[WSJ]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. A près de 50% de marge sur un iPhone on peut comprendre l’intérêt d’Apple à tout faire pour stopper la concurrence à sa « planche à billets ».
    On est loin de la délocalisation pour rester compétitif !

    1. Juste une fois dans ta vie lance un concept, un produit innovant ou autre. Le jour où tu verra ton voisin sortir un produit avec beaucoup de ressemblance et qu’il commencera a te bouffer ton chiffre tu risque de l’avoir très mauvaise…
      Apple n’a pas « tout » inventé mais je comprend que ca les ai énervé de voir les samsung ou android se métamorphoser pour leur coller au train.
      Après les procès, légitimes ou non, c’est la justice qui tranchera, elle est la pour ca! Alors ne vous inquiétez pas que si Apple n’est pas dans son bon droit ils se feront renvoyer à la maison avec un joli chèque à signer pour les frais de justice! et c’est pareil pour les brevets, certains peuvent paraitre abusifs mais si le brevet est véritablement abusif il sera rejeté, si il n’est pas rejeté c’est que Apple est dans son droit, le système est comme ca et ils auraient tord de s’en priver!

    2. C’est pas beau d’inventer des chiffres. Apple n’a jamais fait 50% de marge sur aucun produit. Pour info, on ESTIME la marge BRUTE à 40% sur l’iPhone 4s…
      Pour retrouver le sujet, il est certain qu’une décision en faveur d’Apple détruirait les OS concurrents qui se sont tous emparés de fonctionnalités que l’on peut qualifier d’indispensables aujourd’hui.
      Attaquer samsung sur les designs photocopiés ou leur minable interface touchwizz c’est normal. Attaquer android sur le multitouch ou les pièces jointes des e-mails, c’est consternant. Espérons que le juge et les jurés ne s’y tromperont pas.

  2. c’est sûre. Après je n’arrive pas à imaginer l’autre juge décider d’interdire tout autre produit sauf du Apple sur le térritoire Américain, mort de la concurrence. où si elle décide de rendre les autres produits moins attrayant en retirant tout ce que Apple revendique c’est pas seulement à Android que ça va faire du mal, à windows phone aussi voir au prochain blackberry et qui sait quoi d’autres… ce qui est sûre c’est que quelque soit l’issu du procès je n’achèterai plus de produit Apple j’adhère vraiment pas à la philosophie là. Si encore il demandais à être payé pour leur brevet tt simplement le procès serai légitime mais là il demande à être les seul sur le marché à proposer des choses qui ont déjà été pensé mais qu’ils ont remixé et s’attribue maintenant la paternité.

    Enfin c’est une technique comme une autre pour éloigné la concurrence.

  3. @nunu
    Comme quoi les estimations étaient erronées, puisque ce sont des documents fournis par Apple qui parlent de marges brutes pouvant aller à 58%

  4. A tous les financiers qui donnent leur avis.. une marge brute à 50 % ca ne veut pas dire grand chose , il reste tout un tas de trucs à payer après… ..comme des frais de structure commerciale, de struture administrative, des frais de siege, des frais de pub et de communication… etc…etc.. ca ne fait pas un resultat net.

  5. @rv
    on n’est pas naif non plus mais quand on voit que les tarifs d’un mac sont identiques en eCommerce et commerce.
    En fait c’est peut être pire qu’on ne le pense !

  6. of course like your web-site but you have to check the spelling on several of your posts. Many of them are rife with spelling issues and I to find it very troublesome to tell the reality then again I’ll certainly come again again.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité