Un laser de plus de 500 terawatts

Un laser de plus de 500 terawatts

Un laser de plus de 500 terawattsLes lasers sont très usités de nos jours. Transfert d'informations ou de puissance, ceux-ci sont à la base de nombreux appareils, dans tous les domaines. Certains recherchent la vitesse, d'autre la puissance. C'est le cas de ce tout-nouveau laser.

Avec plus de 500 terawatts, les scientifiques du Centre National d’Ignition (NIF) du Laboratoire Lawrence Livermore viennent de battre leur précédent record de 411 terawatts. En utilisant 192 faisceaux de lumière ultraviolette, ils sont aussi parvenus à dépenser 1,85 megajoule d’énergie. Des chiffres tout bonnement astronomiques !

Le tir était concentré sur une cible de 2 mm avec une précision attendue de 1%. L’équipe poursuit donc sa volonté de concevoir le laser le plus puissant mais aussi le plus fiable possible. Avec un complexe parfait et dédié au laser, le NIF espère bien rester en tête dans la course au laser.

[theverge]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Une précision de 1% seulement et ils s’y attendaient? Ils auraient mieux fait de tirer un laser 100 fois moins puissant avec une précision de 100% sur la cible non? 😉
    Pis si je sais encore compter, ce laser à pulsé pendant 3.7 nano secondes, ce qui est bien, mais pas top 😀

  2. Moui enfin c’est pas juste pour avoir le plus gros laser, hein.
    Le but c’est d’essayer de provoquer de la fusion nucléaire contrôlée, afin d’étudier le potentiel pour de nouvelles armes mais aussi de l’énergie propre…

  3. il y a deux voie pour la fusion nucleaire, le confinement magnetique (les europeens et les japonais en gros avec iter) et le confinement inertiel par laser (les ricains)

  4. The decepticons are back. Par contre, pour la fusion, on ne risque pas de la voir arriver vers quelques dizaines d’ann

  5. Utile pour la pax americana, l’armement de l’espace.

    Un jour nous aurons des flingues avec des laser comme ça peut être , mais ce ne sera pas comme dans les films/dessin animés ont l’on voit le flux de lumière passé ^^.

  6. Euh pourquoi ne cherchent-ils pas du côté des vortex entre deux mondes, l’énergie serait quasi inépuisable. bon il reste juste à détecter où ces vortex se produisent. Bon aller vivre fiction je retourne dans mon monde !

    1. @sbou-> C’est vrai ça….. Pourquoi on ne ferme pas toutes nos centrales nucléaire… On a qu’a se pencher sur de nouvelles énergies… Ba ouais… Mais ça ne fonctionne pas comme ça dans le monde réel (Sauf chez les écolos… lol) :)

      Et si c’est pour avoir une énergie inépuisable, je «  » »préférerai » » » qu’ils travaillent sur le confinement et l’utilisation contrôlée de l’antimatière. Là on ferait un pas de géant autant sur Terre que dans les déplacement dans l’espace… Mais aussi en matière d’armement. (Chouet ! Une nouvelle façon de s’auto-détruire comme des cons ! :p)

  7. De tels laser évite aussi aux nations qui ont l’arme atomique de faire des test de leur bombes et se servent uniquement des simulations faites au laser. La France se sert de ce procédé dorénavant.

  8. « Certains recherchent la vitesse, d’autre la puissance.  »

    Certains recherchent la vitesse ? Mais la vitesse de quoi ? De la lumière ? Vous voulez parler de cette constante universelle de la vitesse de la lumière ? (certes, elle dépend du milieu de propagation, mais elle est maximale dans le vide)

    Comment écrire un article en ayant absolument aucunes connaissances en la matière. Je vous pries de rester sur des articles que vous maitrisez (certes, ça va nous faire peu de lecture …).

    Source : je suis ingénieur photonicien

      1. Je ne sais pas comment prendre ton commentaire. Dans le doute, je vais faire deux versions, tu veux ?

        Version « ironique » : Si c’est avoir la grosse tête que d’avoir des informations que n’ont pas les autres, nous l’avons tous. Je prendrais volontiers n’importe quel commentaire concernant ma tournure grammaticale ou mon orthographe, parce que je ne suis pas spécialiste. Ca s’appelle avoir l’esprit ouvert et accepter la critique constructive. Je cite ma source, non pas pour me faire mousser, mais parce que je souhaite donner du crédit à mon commentaire, simplement.

        Version « 1er degré » : Ah ouais ? C’est un petit monde, j’suis sûr que je connais ta boîte et inversement. Bonne continuation 😉

    1. Bienvenu chez gizmodo ou des blogger analphabète abordent les sujet les plus complexe sans maitriser les principes de base de la science moderne ou de l’informatique…..
      le premier blog ou c’est les lecteurs décryptent l’information pour les blogger…

      1. En fait, si il avait s’agit de blogueur, cela ne m’aurait pas choqué. Quand tu blogues, d’après moi, tu le fais en amateur, de manière désintéressé, sans prétentions (bien que certains blogueurs aient un égo démesuré). Ici, il s’agit d’un journaliste, il en a l’étiquette en tout cas. Cette habitude de catégoriser les journaliste High Tech de blogueur vient sans doute du fait que la plupart des premières sources d’informations technologiques venaient, initialement, de blogs amateurs. Aujourd’hui, c’est nettement différent. Ces « journalistes », donc, sont payés pour écrire, et c’est nous qui les payons, en quelque sorte, grâce au revenu publicitaire. Autrement dit, ils nous doivent leur travail. Le minimum de respect, ou même, de conscience professionnelle, c’est d’offrir à son « client » un travail soigné. Le minimum ! Ici (et sur d’autres sites de la même veine), les articles sont baclés : bourrés de fautes, mal documentés, erronés parfois. Pour faire de l’audimat, ces journalistes s’essayent à toutes les catégories : science, socio, économie. Alors que leur champ lexical et l’ampleur de leur connaissances se limitent à lister l’avantage d’acheter un iPhone ou un Galaxy S3 parce que l’un ou l’autre est mieux adapté à Angry Birds. Si ces journalistes restaient un peu sur leur terrain, la qualité générale de ce magazine s’améliorerait grandement.
        Aux détracteurs et partisans du « Si tu n’aimes pas, tu ne lis pas », j’ai infiniment de réponses à apporter (donc 99,9% sont des insultes). Si l’on ne devait donner notre avis que sur les choses qui nous satisfont pleinement, on fermerait notre gueule à longueur de journée. C’est notre rôle, de personne intelligente au sens large du terme, d’apporter une pierre à l’édifice de la connaissance. J’exagère sans doute un peu. Mais la critique est un élément crucial de notre société, c’est elle qui permet d’avancer, de faire évoluer les choses. Si je me permet de commenter en critiquant la qualité rédactionnelle et la pertinence des informations sur Gizmodo, c’est que je souhaite que ça s’améliore. Quand je commande quelque chose au restaurant, et que je n’ai pas aimé, je prends bien soin d’expliquer au serveur ce qui m’a déplut (au délà de mes goûts naturels, bien entendu).

        Bonne journée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité