2/3 des applications iOS seraient des applications zombies

App Store

App StoreLe catalogue d'applications pléthorique composant l'App Store d'Apple ne serait au final pas si fourni que ça. Une étude tend à prouver que 2/3 de ses applications seraient des applications zombies.

Apple a beau bomber le torse et annoncer 650 000 applications au sein de son App Store, il n'en reste pas moins qu'Adeven, un groupe d'analystes allemands, vient de coller du plomb dans l'aile à ce chiffre. Plus précisément, le même Adeven affirme que près de deux tiers des applications de l'App Store d'Apple sont des applications dites "zombies", soit des applications n'ayant jamais été notées, ni achetées. Ainsi, près de 400 000 applications n'auraient tout simplement jamais été téléchargées.

Mais Adeven précise toutefois que certaines de ces applications méritent d’être téléchargées, et que des perles indépendantes n’arrivent, à cause de cette pléthore d’applications, pas à se faire remarquer, et tombent très rapidement dans les abîmes du store.

Et en même temps, il existe des applications douteuses même dans le lot de celles étant les plus téléchargées par les utilisateurs d’iOS. Une simple question de point de vue, sans doute.

Christian Henschel, le PDG d’Adeven, termine son analyse en faisant remarquer une chose : Apple est assez efficace pour mettre en avant la « crème de la crème » des applications iOS. Mais après cela, la firme ne prend pas le temps de s’arrêter sur la mise en exergue des applications dites de niche. Et ça les rend forcément bien plus compliquées à découvrir. L’un dans l’autre, c’est un sacré problème pour les développeurs indépendants talentueux, mais mauvais communicants.

Pour autant, iOS 6 pourrait rectifier le tir, et la récente acquisition de Chomp par Apple tendrait presque à le prouver !

[neowin]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. En même temps se ne serait pas à la presse spécialisée de faire ressortir les perle rare et méconnue de l’appstore ?

  2. En mm temps c’est tout le principe de fonctionnement des Ios qui est à revoir..
    j’ai jamais compris l’intéret de faire une apllication pour chaque chose et je trouve ça complètement débile.
    prenont le cas pages jaunes, qui a besoin d’une appli ? le site web est pas suffisant ? c’est la mm chose pour 99.99% des applis, elle ne font que proposer un service qui est déja disponible gratuitement sur le web….
    Le génie du truc c’est quand mm de faire payer un service que tu trouve partout en gratuit….

  3. Il devrais améliorer la rubrique  » nouveau » en en mettant plus ou créé un rubrique  » peu populaire » avec que des app peu ou pas télécharger

  4. I believe you have made a number of really exciting factors. Not too many folks would certainly really consider this the method that you merely did. Internet marketing genuinely amazed which there’s a great deal relating to this topic i’m talking about recently been uncovered and you did it so well, with considerably type. Good website you, person! Great things the following.

  5. C’est vrai que ça n’est pas facile de faire la promotion de son application iPhone. La fameuse presse indépendante qu’on pense oeuvrer pour le bien de tous s’en met en fait plein les poches en facturant à des prix délirants le moindre test (et + cher encore si on veut être sur leur Twitter, + cher encore pour l’option page Facebook, +cher encore si tu veux plus de lignes dans l’article, etc…). Et ceci indépendamment de la qualité des applications à proposer : tu veux qu’on teste, tu paye.

    Quand aux sites spécialisés, c’est encore pire, là il faut carrément être richissime pour pouvoir espérer accéder à leurs services, sans garantie par ailleurs. Donc c’est vrai qu’on galère pas mal et cela ne m’étonne pas que certaines applis même très bien réalisée restent sans téléchargement.

    Pour ma part, j’ai un peu de chance car ma petite application décolle tranquillement avec des utilisateurs satisfaits, mais c’est vraiment vraiment pas facile. Faut être très motivé pour maintenir son appli et la faire évoluer dans ce contexte. Je comprends que certains baissent les bras, ce qui laisse malheureusement la porte ouverte aux sociétés commerciales qui ont des fonds sans limite pour promouvoir leurs applis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité